Le tapis pour détecter la présence, la chute et les problèmes articulaires

La tapis intelligent ou Smart Carpet a été mis au point par une équipe de l’Université de Manchester au Royaume-Uni. Équipé de multiples capteurs et capable d’analyser la marche de ceux qui croisent son chemin, ce tapis technologique est appelée à jouer un rôle majeur pour veiller sur la sécurité et les bien être des personnes âgées mais également pour participer à la surveillance du foyer.

Il y a quelques temps nous avions parlé d’un paillasson capable d’aspirer les particules de poussières avant de les laisser rentre dans la maison.  Cette fois-ci, le Smart Carpet utiliser des capteurs de pression un peu différents.

Le principe est simple : des fibres optiques sont positionnées à l’intérieur du tapis créant ainsi une carte de pression en 2D.  Cette carte se déforme quand on marche dessus. Les capteurs positionnées sur les bords tout autour de la moquette relayent les signaux à un ordinateur.  Cet ordinateur est utilisée pour analyser les modèles de pas. Lorsqu’un changement est détecté, comme un trébuchement suivi d’une chute, une alarme peut être déclenchée afin de venir en aide très rapidement au malheureux qui ne se relève pas.

Le Smart Carpet peut également détecter des problèmes moteurs chez les habitants de la maison. En surveillant les pas au fil du temps, le système peut également apprendre des caractéristiques des pas des habitants.  Cela permet de surveiller les changements subtils, comme le fait de favoriser progressivement une jambe au détriment de l’autre. Il pourrait alors être utilisée pour prédire l’apparition de problèmes de mobilité chez les personnes âgées, par exemple.

La sécurité est un autre aspect que le Smart Carpet peut prendre en compte.  Nous avons vu que ce tapis est capable de reconnaitre les pas des habitants de la maison il peut donc également être utilisé comme système anti-intrusion.  Un pas non reconnu peut être interprété comme une présence non souhaitée. Les concepteurs du tapis annoncent fièrement qu’«en théorie, nous pouvons identifier les pas des individus et les chaussures qu’ils portent».

Côté sécurité toujours, le système est conçu pour être polyvalent et ne se focalise pas sur les pieds des gens.  Cela signifie que différents capteurs pourraient également être utilisés afin de fournir une alerte précoce lors de déversements chimiques ou bien lors de la détection d’un incendie.

Le tapis peuvent être installées à moindre coût, pour permettre de s’adapter à l’espace de vie en fonction des besoins d’évolution des occupants. Cela peut être particulièrement pertinent pour une population vieillissante et pour ceux ayant une  invalidité de longue durée.  La technologie mise en œuvre ne se limite pas uniquement aux tapis.  Elle peut être adaptée pour être incorporée de manière non intrusive dans n’importe quel espace de vie ou dans la surface des meubles tels qu’un matelas ou bien encore un mur avec lequel le patient interagirait.

Pour terminer, voici un aperçu du système:

http://www.dailymotion.com/video/xtf7v8

Source : University of Manchester, New Scientist

Ceci pourrait vous intéresser:

Un commentaire

  1. a dit:

    Ce genre de technologie dépasse toute forme d’insécurité corporelle,très pratique aussi

    10 décembre 2013
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 7 = 2