Des lentilles de contact dotées d’écrans LCD

Vous n’êtes surement pas sans avoir entendu parlé des lunettes du géant américain Google.  Les Google Glasses, des lunettes à réalité augmentée sont conçues pour permettre de porter à hauteur de vue des petits écrans.  Elles permettent de vous apporter toutes les informations que vous pouvez accéder avec un ordinateur, un smartphone ou une tablette. L’idée est superbe.  Néanmoins il faudra chausser ses lunettes. Ça c’était avant que les écrans LCD ne puissent être portés en lentilles de contact.

Une lentille de contact d’un nouveau genre a été développée. Aujourd’hui il s’agit d’un prototype fonctionnel prometteur. Elle est équipée d’un écran LCD intégré, mais à la différence des systèmes concurrents, à base de LCD à LED qui sont limitées à quelques pixels, la nouvelle création permet de proposer de petits cristaux liquides sur toute la surface de la lentille de contact.

L’annonce de la nouvelle lentille de contact a été LCD publié cette semaine par le Centre de technique des microsystèmes (CMST), laboratoire associé à l’IMEC de l’Université de Gand en Belgique.

La lentille permet cette prouesse en adaptant le processus de structuration de la couche conductrice.  Elle a été conçue pour fournir des solutions pour une grande variété d’applications telles que lentilles de contact entièrement couvertes agissant comme des lunettes de soleil adaptables, ou un affichage de contact très pixelisé.

Le premier prototype présenté aujourd’hui contient le motifs du signe dollar, représenté dans de nombreux dessins animés où des gens ou des figures sont affublés des dollars dans leurs yeux. Il peut uniquement afficher des modèles rudimentaires, semblables à ce que permet de faire une calculatrice électronique de poche. Dans le futur, les chercheurs envisagent des lentilles de contact électroniques entièrement autonomes embarquant cet écran.

Ces solutions de prochaine génération pourront être utilisés à des fins médicales, par exemple pour contrôler la transmission de la lumière vers la rétine en cas d’un iris endommagés, ou pour des raisons esthétiques, comme un iris avec une couleur réglable. Dans l’avenir, l’écran pourrait également fonctionner comme un dispositif d’affichage tête haute, la superposition d’une image sur l’affichage normal de l’utilisateur. Toutefois, il existe encore des obstacles à surmonter pour la mise en œuvre plus large de consommateurs et civile.

Voici pour terminer une vidéo du prototype:

Image de prévisualisation YouTube

Source : IMEC

Ceci pourrait vous intéresser:

Un commentaire

  1. J’ai comme l’impression que l’on va de plus en plus ressembler à des robots :/
    Espérons que ce genre de technologie reste pour la médecine et ne tombe pas dans le public :)

    29 juillet 2013
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 − = 2