Meta: des lunettes pour voir et agir dans le monde réel et virtuel

Meta, une nouvelle startup issue de la Columbia University, s’est allié au géant Epson afin de tenter de bousculer le marché naissant de la réalité augmentée.  Ensemble ils ont créé un nouveau dispositif qui prend la forme de lunettes équipées de 2 affichages (un pour chaque œil) et qui est doté de la capacité de suivre le mouvent et le positionnement des mains dans l’espace.  C’est l’union improbable de 2 petits écrans, d’un dispositif de type Kinect et d’un minuscule ordinateur qui se revêt comme des lunettes.

Ce nouveau système de réalité augmentée est en phase de développement et n’existe que sous la forme d’un prototype pour le moment.  Il a été créé en utilisant les lunettes d’affichage portables d’Epson, le Moverio BT-100.  La détection du positionnement des mains est rendu possible grâce à l’emploi concurrent d’une caméra 3D à faible latence.  Dans le prototype la caméra vient surmonter les lunettes.  Le but de cette association est de permettre à celui qui revêt le dispositif d’interagir avec ses mains avec son environnement réel mais également avec un monde virtuel.

Le projet de réalité virtuelle de Meta n’est pas sans rappeler le Projet Glass de Google.  Là où les lunettes du géant américain proposent « simplement » d’apporter des informations au niveau du regard de l’utilisateur, les lunettes de Meta vont plus loin en permettant la superposition d’un monde virtuel sur le monde réel en donnant la possibilité à l’utilisateur d’interagir le plus naturellement possible avec ses mains avec les 2 mondes .

L’entreprise Meta n’est pas très vielle.  Elle a été fondée par Meron Gribetz en Décembre 2012.  Parmi les hommes qui y apporte leurs connaissances on retrouve le professeur Steven Feiner, qui a eu droit dans le passé à de nombreuses premières mondiales dans la technologie de réalité augmentée.

Meta présente le premier kit de développement et la première plateforme au monde en ce qui concerne la réalité augmentée.  Les utilisateurs auront le contrôle gestuel direct des objets virtuels 3D reliés à leur environnement réel.  Un ordinateur portable sur soi leur permettra de jouer avec des objets virtuels en 3D utilisant les contrôleurs parfaits que la nature leur a donné: leur mains.  Ce produit vraiment unique doit être porté pou y croire. C’est pourquoi, Meta a remis l’appareil dans les mains d’une équipe ayant remporté les Emmy Award ainsi que dans celles d’un certain nombre d’ingénieurs pouvant produire des interfaces haut de gamme afin qu’ils produisent une série de documents promotionnels.

Comme souvent lorsqu’il s’agit de prototypes, il n’y a pas d’informations concernant le prix ou la disponibilité de ces lunettes d’un nouveau genre.  Tout ce que l’on sait c’est que les lunettes pourraient faire leur apparition prochainement sur le site de financement collaboratif Kickstarter.

Meta est convaincu que le calcul naturel est l’avenir.  L’entreprise souhaite proposer une expérience utilisateur ayant un style élégant, qui soit intuitive et non intrusive. Les lunettes évolueront en ce sens pour être plus discrètes.  Après avoir résolu le souci de l’encombrement et de la durée des batteries voici ce que cela pourrait donner:

Voici l’une de ces vidéos promotionnelles permettant de mieux comprendre le principe.

Image de prévisualisation YouTube

Source : Meta

Ceci pourrait vous intéresser:

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − 5 =