Installer sa domotique c’est aussi facile… que de faire la cuisine!

Quand on présente la domotique à quelqu’un et si l’on parvient à déclencher plus que de la curiosité auprès de son interlocuteur, une question arrive rapidement: comment faire pour installer sa domotique?  En effet, les possibilités offertes par la domotique intriguent, plaisent et ce jusqu’à devenir tentantes. On n’ose pas franchir le cap alors que l’on voudrait bien s’équiper. Vient alors la phrase fatidique: « J’aimerais bien me lancer mais ça à l’air compliqué et en plus je ne m’y connais pas du tout ».  Pas de panique.  On a beau s’en faire tout une montagne mais avec du recul on se rend compte qu’en fait ce n’est pas si difficile que cela.  En tout cas ce n’est pas plus compliqué que de faire la cuisine…

En premier lieu il faut élaborer le menu

En cuisine

En cuisine, le point de départ réside dans le menu.

Vous avez enfin pu trouver une date avec vos amis.  Ça y est l’invitation est lancée et vous ne pouvez pas faire demi-tour. Que vous sachiez faire la cuisine ou non, la première étape consiste à élaborer le menu:

  • Combien de personnes sont invitées?
  • Allez-vous faire quelque chose de compliqué et d’élaboré ou bien proposer un repas qui soit simple et efficace?
  • Est-ce que vous allez préparer tout le repas vous même ou bien les convives apportent un plat?  
  • Pour ce qui est de votre ressort, est-ce que vous allez le faire vous-même ou bien est-ce que vous allez vous fournir auprès d’un traiteur.  Peut être allez vous faire appel aux bons services d’un cuisinier à domicile qui s’occupera de TOUT gérer pour vous?
  • Combien de plats allez-vous servir? Juste le plat principal? Plat principal et dessert? Entrée-plat-dessert? Un apéritif peut-être?  On finira par le pousse café?

Bref, la première étape consiste à savoir ce que vous voulez.  Sans cette étape préalable point de salut.  Si vous ne le savez pas, vous allez devoir y réfléchir sérieusement avant de faire les courses.

cuisine-menu

En domotique

En domotique finalement c’est pareil:

Vous avez enfin franchi le cap.  Ça y est, la décision est prise et vous ne pouvez pas faire demi-tour. La première étape consiste à définir vos besoins et vos envies:

  • Quels sont les domaines de la domotique que vous souhaitez couvrir?
  • Allez-vous faire quelque chose de compliqué et d’élaboré ou bien mettre en place un système simple et efficace?
  • Est-ce que vous allez installer tout le système vous même ou bien allez vous déléguer certaines parties?
  • Pour ce qui est de votre ressort est-ce que vous allez le faire vous-même ou bien est-ce que vous allez acheter une centrale domotique ou alors allez-vous faire appel aux bons services d’un intégrateur qui s’occupera de TOUT gérer pour vous?
  • Combien de pièces allez vous domotiser? Juste la pièce principale? Pièce principale et chambres? Pièce principales, chambres et pièces d’eau? L’entrée et le couloir peut-être?  On finira par le jardin et le portail?

La première étape est identique il faut bien réfléchir à ce que vous souhaitez mettre en oeuvre et aux service que vous voulez que la domotique vous rende.

Apprenez les techniques et les gestes et sélectionnez les ingrédients avec soin

Le jargon technique

En cuisine

Une fois le menu établi il vous faut consulter les livres de cuisines.  Si vous débutez dans l’art culinaire de la préparation des mets, il va falloir apprendre les termes et les gestes en cuisine.  Vous ne pourrez pas faire un bon pot au feu si vous ne savez pas ce que « mijoter » veut dire.  Chaque domaine a son jargon et si vous voulez le comprendre il va falloir l’apprendre en lisant toute bonne documentation que vous pourrez trouver.

Internet est pour cela une aide facile et rapidement disponible qu’il ne faut pas négliger.  L’idéal pour démarrer rapidement reste encore de connaître quelqu’un qui sait cuisiner et qui pourra vous apprendre les bases et les rudiments nécessaires.  A ce stade si vous souhaitez faire marche arrière (et ce serait dommage) vous n’aurez investi que du temps. L’apprentissage ne se fait pas en une seule fois.  On en apprend tous les jours.  La progression dépend de votre investissement!

En domotique

Une fois les priorités établies, il vous faut consulter les sites de domotique.  Si vous débutez dans ce domaine de l’automatisation de votre foyer, il va falloir apprendre les termes et les techniques indispensables. Vous ne pourrez pas ouvrir automatiquement un volet roulant dès que le jour se lève si vous ne savez pas ce qu’est un scénario. Chaque domaine a son jargon et si vous voulez le comprendre il va falloir l’apprendre en lisant toute bonne documentation que vous pourrez trouver.

Internet est pour cela une aide facile et rapidement disponible qu’il ne faut pas négliger.  L’idéal pour démarrer rapidement reste encore de connaître quelqu’un qui a déjà étudié le sujet et qui pourra vous apprendre les bases et les rudiments nécessaires.  A ce stade si vous souhaitez faire marche arrière (et ce serait dommage) vous n’aurez investi que du temps. L’apprentissage ne se fait pas en une seule fois.  On en apprend tous les jours.  La progression dépend de votre investissement!

cuisine-cables-fourchette

Les ustensiles

En cuisine

Un cul de poule et un fouet, c’est tout ce qu’il vous faut au final pour faire une chantilly.  Si vous allez faire des chantilly très souvent il peut être intéressant de vous équiper. A la première chantilly vous pourrez utiliser un saladier et un fouet à main.  Mais sachez qu’un fouet électrique pourra vous servir pour plusieurs autres préparations.  Si vous êtes bricoleur vous pouvez toujours fabriquer vous même ce fouet électrique.

L’adage « il n’y a pas de bon ouvrier sans bons outils » se vérifie également en cuisine.

En cuisine il vous faudra plusieurs ustensiles identiques (cuillères, assiettes, couteaux,…) ou uniques (batteur, four, plaque de cuisson,…).

En domotique

Une télécommande et une prise commandée, c’est tout ce qu’il vous faut au final pour piloter votre lampe.  Si vous souhaitez piloter plusieurs lampes et les allumer en même temps, il peut être intéressant de vous équiper.  Pour une première lampe sur pied, vous pourrez utiliser un kit prise commandée + télécommande.  Mais sachez qu’un petit serveur domotique vous permettra de gérer plusieurs autres cas d’allumage et d’extinction de la lampe.  Il permettra de prendre en compte d’autres besoins un peu plus éloignés de l’éclairage qui vous seront bien pratiques.  Si vous êtes bricoleur vous pouvez toujours fabriquer vous même ce serveur domotique.

L’adage « il n’y a pas de bon ouvrier sans bons outils » se vérifie également en domotique.

En domotique il vous faudra plusieurs ustensiles identiques (câbles électriques, domino,…) ou uniques (tourne vis, pince, serveur domotique,…).

Les ingrédients

En cuisine

Si vous ne savez pas choisir un melon mur pour le jour de votre réception, n’hésitez pas à demander au primeur officiant sur le marché.  S’il est honnête et compétent, vous devriez vous régaler.  Le conseil reçu sera d’autant plus valable que vous aurez expliqué clairement ce que vous voulez faire avec le melon.

On peut faire un bon plat avec des aliments de base.  On fait un mets succulent avec des produits de premier choix.  A-t-on besoin tous les jours de se délecter avec des produits de premier choix?  Pas sûr. En tout cas, pas forcément dans un premier temps. On peut faire des concessions en fonction du temps imparti et du budget alloué.  Il faut adapter le résultat souhaité avec les moyens engagés.  D’un autre côté, si l’on sait que le résultat ne sera que meilleur avec des produits de qualité il ne faut pas non plus faire la fine bouche.  La déception d’un plat moyen pourrait nous dégoûter de refaire cette recette!

Ce n’est pas facile de jauger la qualité d’un ingrédient quand on démarre.  Le conseil que l’on peut donner est de commencer modestement à cuisiner et de monter en gamme sur les ingrédients si on en sent le besoin.  Inutile de taper trop haut si on ne perçoit pas une distinction gustative ou une amélioration quelconque dans le plat. En fonction de l’utilisation des herbes aromatiques il peut être intéressant d’en acheter au départ en herbes séchées puis de se les procurer congelées pour terminer en les cultivant sur son balcon!

cuisine-peripheriques-bol

En domotique

Si vous ne savez pas quel périphériques ou protocole choisir pour votre domotique, n’hésitez pas à demander et à vous faire conseiller par le revendeur auprès duquel vous avez choisi de vous équiper.  S’il est honnête et compétent, vous devriez vous régaler.  Le conseil reçu sera d’autant plus valable que vous aurez expliqué clairement ce que vous voulez faire avec ce périphérique.

On peut obtenir d’honnêtes résultats en domotique avec des produits d’entrée de gamme.  On fait un superbe système domotique avec des périphériques proposant des protocoles de communication capable de prendre en charge des fonctionnalités évoluées. A-t-on besoin dans toutes les pièces de pouvoir gérer l’éclairage?  Pas sûr! En tout cas pas forcément dans un premier temps. On peut faire des concessions en fonction du temps imparti et du budget alloué.  Il faut adapter le résultat souhaité avec les moyens engagés.  D’un autre côté si l’on sait que le résultat ne sera que meilleur avec des produits de qualité il ne faut pas non plus faire la fine bouche.  La déception d’une fonctionnalité non adaptée pourrait nous dégoûter de continuer sa domotique!

Ce n’est pas facile de jauger la qualité d’un périphérique ou d’un protocole quand on démarre.  Le conseil que l’on peut donner est de commencer modestement sa domotique et de monter en gamme sur les composants si on en sent le besoin.  Inutile de taper trop haut si on ne perçoit pas une distinction fonctionnelle ou une amélioration quelconque dans le gestion de la tâche confiée. En fonction de l’utilisation des micro modules d’éclairage il peut être intéressant d’en acheter au départ qui soient sans retour d’état si on n’en voit pas l’intérêt puis de les remplacer par des micro modules délivrant un acquittement d’une action manuelle sur l’interrupteur par la suite (les systèmes multi protocoles seront alors à privilégier!

Passer aux fourneaux

En cuisine

Vous avez regroupé sur votre plan de travail les ingrédients et les ustensiles nécessaires à votre menu.  Le mot d’ordre pour vous lancer dans la confection du repas est de procéder par étapes de manière méthodique.  Vous pouvez bien entendu commencer à élaborer le dessert dès que l’entrée est en train de cuire dans le four, mais faites bien attention que le four sera disponible afin de pouvoir faire cuire le gâteau.  Il faut être logique.

Inutile de brûler les étapes sur une recette.  Si vous ne vous y connaissez pas forcément en cuisine il peut être souhaitable de suivre scrupuleusement les étapes de la confection.  Tout du moins dans un premier temps.  Dès lors que vous serez plus confiant vous pourrez pimenter le plat avec vos propres trucs et astuces.

Si vous débutez, allez-y avec méthode et prenez votre temps.  Il n’est pas rare que le premier essai ne soit pas idéalement adapté à votre besoin.  Ce n’est pas grave, persévérez, rectifiez et retentez.  C’est en forgeant que l’on devient forgeron!

Vous remarquerez également que la recette choisie n’est pas forcément adaptée aux débutants. Dans ce cas, comme lorsque l’on planche sur un problème mathématique, il faut lire le sujet dans son ensemble et trouver les réponses aux mots ou concepts inconnus avant de procéder.  Le résultat final sera plus facile à atteindre.

Si la documentation de votre batteur électrique n’est pas limpide, pour peu qu’elle existe, il vous faudra alors comprendre comment il marche auprès des personnes qui l’on déjà utilisé que ce soit votre revendeur ou des clients présentant leur questions/réponses sur des forums sur internet par exemple. Rappelez-vous que la notice du batteur électrique vous dira uniquement comment mettre en mouvement les fouets afin battre les œufs en neige.  Elle sera muette lorsqu’il s’agit de savoir comme casser les œufs, comment séparer les blanc des jaunes, dans quel récipient les déposer et comment les incorporer dans le chocolat pour pas qu’ils se cassent pas.

cuisine-serveurs-domotiques

En domotique

Vous avez regroupé sur votre bureau votre box domotique et les périphériques nécessaires à votre système domotique.  Le mot d’ordre pour vous lancer dans la confection de votre système est de procéder par étapes de manière méthodique.  Vous pouvez bien entendu commencer à mettre en place le pilotage de votre chauffage électrique puis la surveillance des ouvrants, mais si vous souhaitez piloter l’extinction du chauffage dès l’ouverture de la fenêtre il vous faudra revenir sur la gestion des sources de chaleur.  Il faut être logique.

Inutile de brûler les étapes sur une fonctionnalité.  Si vous ne vous y connaissez pas forcément en domotique, il peut être souhaitable de suivre scrupuleusement les étapes de la confection qu’on vous aura indiqué.  Tout du moins dans un premier temps.  Dès lors que vous serez plus confiant vous pourrez pimenter le scénarii avec vos propres trucs et astuces.

Si vous débutez, allez-y avec méthode et prenez votre temps.  Il n’est pas rare que le premier essai ne soit pas idéalement adapté à votre besoin.  Ce n’est pas grave, persévérez, rectifiez et retentez.  C’est en forgeant que l’on devient forgeron!

Vous remarquerez également que la mise en oeuvre choisie n’est pas forcément adaptée aux débutants. Dans ce cas, comme lorsque l’on planche sur un problème mathématique, il faut lire le sujet dans son ensemble et trouver les réponses aux mots ou concepts inconnus avant de procéder.  Le résultat final sera plus facile à atteindre.

Si la documentation de votre serveur domotique n’est pas limpide, pour peu qu’elle existe, il vous faudra alors comprendre comment il marche auprès des personnes qui l’on déjà utilisé que ce soit votre revendeur ou des clients présentant leur questions/réponses sur des forums sur internet par exemple. Rappelez-vous que la notice du serveur domotique vous dira uniquement comment mettre en place un scénario déclenché par un périphérique.  Elle sera muette lorsqu’il s’agit de savoir comme brancher ce micro module pour interrupteur, comment l’intégrer dans votre installation électrique, derrière quel interrupteur le mettre et comment créer pas à pas un scénario pour allumer à la fois la lampe et fermer les volets.

Conclusion

Au final on le voit bien. La domotique n’est pas bien plus compliqué que de faire la cuisine. C’est le statut de débutant qui nous fait peur.  Faire la cuisine requiert certes des compétences différentes que la domotique.  La méthode pour passer de débutant à confirmer est la même et sans secrets: entrainement. Si l’on ne s’y connait ni dans l’un ni dans l’autre, on doit se documenter et apprendre avant de mettre en oeuvre.  Le tout est de savoir ce que l’on veut.

Le grand souci réside dans le manque de recettes de mise en oeuvre de fonctionnalités domotiques.  Il existe un nombre phénoménal de livres de cuisine pour réaliser les mets les plus divers.  Concernant la domotique… On peut chercher. Un tel livre n’a d’ailleurs pas forcément une grande espérance de vie. Le serveurs domotiques étant bien différents et étant soumis, fort heureusement, à des mises à jour régulières qui rendent caduques tout document écrit.  C’est là qu’intervient la communauté via les blogs et les forums.

Il convient ensuite de prendre le temps d’y réfléchir, de s’instruire, de questionner, de se documenter.  Ensuite il ne faut pas avoir peur de mettre les mains à la pâte. Les tests et essais ne seront pas de trop pour comprendre comment réagit son serveur domotique tout comme on le fait d’ailleurs avec un four tout neuf afin de voir comment il diffuse la chaleur.

Les erreurs en cuisine ne sont pas bien plus irréversibles et catastrophiques qu’en domotique.  On peut rectifier la fois d’après!

Comme quoi il n’y a pas de quoi en faire tout un plat finalement…

Ceci pourrait vous intéresser:

3 commentaires

  1. pikat a dit:

    Article très intéressant !!! (encore une fois…)

    16 septembre 2013
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 5 =