La fin de Mother, des Peanuts et de Sen.se ?4 minute(s) de lecture

Rien ne va plus pour Sen.se mais vraiment plus du tout. Sen.se ? C’est la société qui a développé ce objet connecté en forme de poupée russe répondant au nom de Mother et qui se voyait aux commandes de votre maison, vos habitudes et vos besoins. Sen.se avait également créé les Peanuts, des petits objets connectés à mettre un peu partout afin d’apporter des données et des services. L’aventure semble se  terminer tout doucement. En silence, la société met la clé sous la porte.

L’aventure de Sen.se se termine. L’entreprise est en liquidation judiciaire depuis le 22/08/2017. C’est en toute discrétion que Mother tente de partir et de clore un chapitre de l’histoire de l’IoT. Certains utilisateurs se plaignent de ne plus pouvoir accéder aux services. D’autres ont du mal à contacter le support. La raison semble être toute simple. Cette aventure connectée est proche de la coupure de service.

L’arrêt d’objets connectés n’est pas nouveau en soi. Les plus anciens se rappelleront qu’en 2003 démarrait le Nabaztag un lapin connecté créé par une startup nommée Violet. Cela se passait à une époque où le mot startup n’était pas encore en vogue et où le Cloud se recherchait une définition et l’IoT n’était pas utilisé à toutes les sauces. La vision des créateurs dont faisait partie rafi Haladjian était toute simple : tous les objets devaient ou allait finir à être connectés. Violet a défriché le marché avec un lapin communicant. La démonstration technologique était faite: tout pouvait être connecté, même les lapins. Économiquement c’était autre chose… Violet a disparu pour renaître sous le nom de Mindscape et donner naissance à un second lapin qui a vu le jour sous le nom de Karotz.

La technologie était là bien que perfectible. Quelques service étaient proposés. Le marché ne l’était pas forcément. La mayonnaise n’a pas pris. A son tour Mindscape s’est retrouvé en difficulté financière. L’entreprise a été sauvée in extremis par Aldebaran, un acteur plus tourné vers la robotique que vers les objets connectés. En tentant de sauver le Karotz, Aldebaran tentait également de sauver le début de l’industrie de l’objet connecté. L’aventure a tourné court. Aldebaran a fermé les serveurs pour endormir les lapins à jamais. Le lapin a pu trouver une survie dans certains foyers grâce à des passionnés qui à coup de rétro engineering ont compris comment marchait le système et ont permis au Karotz de vivre déconnecté des serveurs officiels rendus muets par le repreneur.

Rafi Haladjian est ensuite reparti dans une nouvelle aventure, celle de Mother. Cet objet connecté devait être notre mère protectrice conçue à base de services connectés et de multiplicateurs à installer un peu partout: les motion cookies. Encore une fois pas Mother n’a pas trouvé son public et n’a pas su être rentable. Les propriétaires du Nabaztag et du Karotz n’ont jamais suivi. 2 objets déconnectés s’en était trop. Trop cher également? A 290€, Mother n’était pas donné. Trop gadget? Mother devait convaincre, mais n’a pas su se faire comprendre. La solution n’a pas séduit. Encore une fois l’aventure entrepreneuriale du fondateur de Violet a été sauvée par un partenaire industriel: Eridanis

Avec Eridanis, Mother a trouvé une béquille. Le repreneur espérait proposer la technologie et le savoir faire dans le maché B2B. La technologie des Cookies a trouvé une indépendance (sans base ni box) en se connectant au smartphone. Ce fut l’arrivée des Peanuts. Ces petits multicapteurs étaient prévus pour se décliner par fonctionnalités. Le Thermo Peanut, le Guard Peanut, et le Sleep Peanut ont été lancés. Le MedPeanut est toujours coincé dans les cartons. Il en fut de même pour le PeanutButton, le ProximityPeanut, l’HydraPeanut et autre DoorPeanut.

Avec cette liquidation judiciaire, l’avenir des modules vendus au cours des ces dernières années semble être compromis. Les produits sont toujours en vente mais sans surprise plus aucune nouveauté n’est proposé depuis presque un an… Sen.se n’a fait aucune communication officielle concernant l’arrêt des services. Rien non plus pour rassurer les clients concernant une éventuelle survie de Mother et des Peanuts. Tant que les serveurs sont disponibles ces objets sont en sursis. Sans leurs serveurs les Mother et les Peanuts ont de sombres jours devant eux…

2 Comments

    • Hervé Hervé said:

      Merci pour le lien. J’espère pour les proprio de la solution qu’une alternative verra le jour!

      mardi 19 juin 2018
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.