La gestion du thermostat pour un confort maîtrisé11 minute(s) de lecture

En hiver la gestion du thermostat est quelque chose qui impacte tout le monde. Enfin qui devrait car il n’équipe malheureusement pas tous les foyers.  C’est dommage, car il permet d’assurer un certain confort thermique dans une maison tout en participant à réaliser de substantielles économies.  En été, seuls les propriétaires de climatisations seront concernés.  Voici quelques éléments trouvés par-ci par-là afin de vous apporter des éléments concernant son utilité, son installation et son utilisation.

Que peut apporter un thermostat?

Le chauffage représente une partie importante de votre facture énergétique. L’infographie trouvée et présentée ci-dessous pour illustrer ce sujet annonce 54%.  Ce n’est pas rien et ça vaut le coup de s’interroger sur l’optimisation de ce poste de coût.  Pour mieux gérer sa consommation énergétique, l’utilisation d’un thermostat est très fortement conseillé.  Il permet de faire des économies tout en apportant du confort.

Un thermostat sert à allumer et à éteindre le système de chauffage en fonction des besoins. Il détecte la température de l’air et allume le chauffage lorsqu’elle est inférieure au réglage défini.  Il l’éteint ensuite lorsque ce réglage est atteint. Il faut bien garder en tête que régler un thermostat d’ambiance sur une valeur plus élevée ne permet pas de chauffer une pièce plus rapidement. La rapidité avec laquelle une pièce se réchauffe dépend de la conception du système de chauffage (taille de la chaudière et des radiateurs, par exemple) et de l’isolation du bâtiment. Le réglage n’a aucune incidence non plus sur la rapidité avec laquelle la pièce se refroidit.

Un thermostat d’ambiance bien placé et bien programmé peut vous permettre de réduire votre facture de chauffage de 10 à 20%. Un thermostat “simple” qui commande simplement le chauffage en fonction d’une température choisie devrait vous aider à économiser 10% sur votre consommation.  Pour atteindre 20%, il vaudra opter plutôt pour un thermostat programmable qui réduit la température la nuit ou en cas d’absence.

Les thermostats évoluent

Les thermostat standards

Les thermostats standards « à roulette », aussi appelés bimétalliques ou mécaniques, ont longtemps été les maîtres sur les murs des habitations. Ils sont lents et imprécis
. Leur fonctionnement est mécanique : les changements de température entraînent la dilatation ou la contraction de lames métalliques (ou l’expansion d’une membrane remplie de liquide ou de vapeur). Cette réaction active un interrupteur qui laisse passer ou coupe le courant qui alimente l’appareil de chauffage selon la température de consigne, c’est-à-dire le réglage du thermostat.

Ces thermostats ainsi construits ont un gros défaut. Ils sont lents à enclencher ou à arrêter le système de chauffage, ce qui engendre des écarts considérables entre la température ambiante et celle désirée (2 °C et plus). La principale conséquences  à cela est que les occupants ressentent de l’inconfort : il fait trop froid ou trop chaud.  On est alors tenté de « jouer de la roulette » pour augmenter ou abaisser la température ambiante, ce qui fait grimper les coûts de chauffage.

Les thermostats électroniques

Les thermostats électroniques, programmables ou non, surpassent les thermostats standards en matière d’efficacité. Le contrôleur électronique embarqué procure une lecture continue de la température à intervalles très rapprochés (plus ou moins 15 secondes). Cette vitesse de réaction réduit au minimum l’écart entre la température ambiante et celle de consigne. Cette stabilité de température procure confort et économie d’énergie.

En comparaison avec un thermostat classique, le thermostat électronique a des atouts non négligeables:

La sonde extérieure

L’utilisation d’une sonde extérieure apporte un confort supérieur: en mesurant la température extérieure, elle permet à la chaudière d’anticiper les moindres variations climatiques et d’agir en conséquence pour régler la température intérieure avant que les pièces n’aient le temps de refroidir. La température souhaitée dans le logement est ainsi maintenue quelles que soient les conditions climatiques extérieures.  On évite le chauffage en dents de scie.

Une sonde extérieure va travailler automatiquement sur la température de l’eau sortant de la chaudière en fonction des conditions climatiques extérieures : en hiver, la température de l’eau sera plus chaude (de l’ordre de 70°C) ; en mi-saison, elle sera plus basse (de l’ordre de 55°C).

La programmation horaire

La programmation apporte au thermostat une composante importante dans la gestion de la chaudière : notre mode de vie avec ses phases de présences et d’absences au domicile. Elle est conçue pour automatiser l’arrêt ou la mise en route, en fonction des consignes de confort données pour des horaires choisis.

Elle peut-être:

  • journalière : la régulation gère les consignes sur 24 heures uniquement.
  • hebdomadaire : les différentes températures de chauffage sont adaptées en fonction des jours et des heures de présence dans le logement sur la base d’une semaine type, selon le mode de vie.

Les vannes thermostatiques

Sur les radiateurs, le compagnon de la chaudière et du thermostat s’appelle la vanne thermostatique. Ces vannes thermostatiques permettent d’ajuster la température pièce par pièce en fonction de l’usage (chambre, séjour…).  Cela permet de profiter finement d’apports de chaleur gratuits tels que les apports solaires ou encore les appareils de cuisson en fonctionnement. Vous pouvez ainsi réduire votre facture de chauffage de 5 à 10%.

Son rôle est d’ajuster le débit d’eau chaude qui circule dans le radiateur pour atteindre la température voulue dans la pièce où elle se trouve :

  • si la température de consigne n’est pas atteinte, la vanne s’ouvre pour laisser passer plus d’eau chaude ;
  • si la température est dépassée, elle se ferme.

La vanne thermostatique n’est pas un thermostat : elle ne commande pas la chaudière! Si le chauffage n’est pas en fonctionnement, la vanne n’aura aucun effet. De même, il ne sert à rien de bouger la position de la vanne quand vous avez trop chaud ou trop froid :

  • si vous avez froid, augmenter la consigne ne sert à rien. En effet, si la pièce est plus froide que la température indiquée, la vanne est déjà grande ouverte. Il faut alors laisser le temps à l’eau chaude d’arriver dans le radiateur, ou vérifier la régulation centrale (bonne marche de la chaudière, température de l’eau, réglage du thermostat)
  • si vous avez chaud, diminuer la position de la vanne ne sert à rien non plus : si la consigne est dépassée, la vanne est déjà fermée et le débit d’eau chaude est arrêté. Il faut prendre son mal en patience et attendre que le radiateur refroidisse.

La domotique

La domotique enfin permet d’utiliser un thermostat logiciel ou physique qui pilote son chauffage de manière programmée dans le temps.  Nos modes de vies avec les plages horaires sont pris en compte.  Le paramétrage peut alors être effectué via un ordinateur, une tablette ou un smartphone que l’on soit à la maison ou bien loin du domicile.  Cela permet de gérer la mise en veille de la chaudière si on a oublié de le faire après être parti de chez soi et de pouvoir la remettre en mode normal avant notre retour.

Combiné à la détection des ouvertures des fenêtres on pourra stopper le chauffage d’une pièce lorsque l’on est en train de l’aérer par exemple.  Combiné à la gestion des volets roulants on pourra profiter des rayons du soleil pour participer au réchauffement des pièces.  Dès que le soleil est couché on pourra fermer ces mêmes volets pour conserver la chaleur à l’intérieur.

Comment l’installer?

Avant de savoir comment installer un thermostat, ou des vannes thermostatiques, il convient de savoir quoi installer chez vous.  Le tableau ci-dessous devrait vous aider à vous guider dans votre décision. Le site dont il est issu propose de nombreux autres don conseils.

Pour installer le thermostat d’ambiance il faut respecter quelques règles de bon sens :

  • la mesure de la température ambiante doit se faire à environ 1,50 m du sol,
  • il doit être positionné loin d’une source de chaleur (cheminée, radiateur, télévision, lampes murales, lampes de chevet etc.),
  • il doit être disposé à l’abri des courants d’air et du soleil direct.
  • il vaut mieux ne pas le placer en face d’un radiateur / poêle qui irradie de la chaleur
  • ils ne doivent être ni couverts par des rideaux ni bloqués derrière des meubles

Pour régler et utiliser votre thermostat d’ambiance, il vous suffit de trouver la température confort minimale et il s’occupe du reste. La meilleure façon de procéder est de régler le thermostat d’ambiance sur une température basse (18ºC, par exemple) et de l’augmenter d’un degré tous les jours jusqu’à ce que la température vous convienne. Vous n’aurez plus ensuite à régler le thermostat.  Si votre thermostat est sans fil vous aurez la possibilité de le déplacer si vous constatez que finalement son positionnement initial n’est pas adapté.

Tout réglage supérieur à cette valeur gaspillera de l’énergie et vous coûtera plus d’argent. Chaque degré de plus au-dessus de 19°C, c’est 7% de plus sur la facture… L’idéal est encore d’adapter la température dans chaque pièce en fonction de son occupation : 19-20°C dans le salon et moins dans les pièces de nuit (17°C – 18°C).  Pour que les températures restent, n’oubliez pas de fermer les portes entre les pièces différemment chauffés…

Si votre système de chauffage est constitué d’une chaudière et de radiateurs, vous n’aurez généralement qu’un thermostat d’ambiance pour toute la maison. Mais vous pouvez avoir différentes températures dans chaque pièce en installant des têtes thermostatiques sur chaque radiateur. Si vous n’avez pas de têtes thermostatiques, choisissez une température qui convient pour toute la maison. Si vous avez des têtes thermostatiques, vous pouvez choisir un réglage légèrement supérieur afin de vous assurer que même la pièce la plus froide soit à une température confortable, puis réglez les vannes thermostatiques pour que les autres pièces ne soient pas surchauffées.

Afin de ne pas perturber le fonctionnement de la régulation du chauffage, les vannes thermostatiques ne doivent pas être installés dans la pièce où se situe le thermostat d’ambiance.  Si les radiateurs en sont pourvus, elles doivent être grandes ouvertes en permanence pour ne pas être en conflit avec lui. En effet, si dans une même pièce se trouvent un thermostat d’ambiance réglé sur 20°C et une vanne thermostatique réglée sur 2 (environ 16°C), la vanne se fermera dès que la température dans la pièce atteindra 16°C mais le thermostat continuera à demander à la chaudière de chauffer puisqu’il n’atteindra jamais 20°C…

Lorsque vous n’utilisez plus le chauffage, pensez à ouvrir les vannes thermostatiques au maximum. La vanne thermostatique ajuste le débit d’eau chaude dans le radiateur au moyen d’un élément (pointeau) qui se déplace en fonction de la température atteinte dans la pièce. En position fermée, ce élément risque de rester bloqué quand vous rouvrirez la vanne. Par contre, en position ouverte (chauffage éteint bien sûr), le pointeau bougera quand vous repositionnerez la vanne, ce qui le débloquera naturellement.

Facilitez la vie à votre chauffage

Indépendamment du thermostat, pour améliorer votre chauffage pour pouvez penser aux geste suivants pour ne pas détériorer son efficacité:

  • ne couvrez pas les radiateurs à convection. Cela diminue grandement leur efficacité et donc votre confort.
  • faites l’entretient annuel de votre chaudière.  C’est fortement conseillé pour l’assurance et cela vous permet d’assurer son fonctionnement optimal.
  • les hottes évacuent une grande quantité d’air chaud lorsqu’elles fonctionnent. Veilliez donc à le pas en abuser…  Pensez également que les VMC font de même.

Pour améliorer l’efficacité de votre chauffage il faut l’aider en améliorant l’isolation de votre foyer.  Concernant l’isolation, il n’est pas nécessaire de faire de grand travaux pour commencer à y penser:

  • Isoler les tuyaux de chauffage/eau chaude apparent permet de substantielles économies.
  • Installez des feuilles isolantes et réfléchissantes derrière les radiateurs (surtout ceux situer sur les murs extérieurs). Cela évite de chauffer les murs et améliore la rapidité de chauffe des pièces.
  • Placez des bas de porte entre les pièces froides (par exemple garage, remise,…) et les pièces chaudes.
  • Fermez les rideaux/volets la nuit, ils aident à garder la chaleur dans la maison.

On ne pense pas toujours que les volets peuvent participer à l’isolation de la maison.  Lors de ma visite chez Somfy en septembre ils avaient étudié cette manière d’isoler son logement et avançaient le chiffre de 9% de gains supplémentaires sur la consommation à rajouter sur les 10% – 20% promis par le thermostat.  La gestion des ouvertures / fermetures des volets est alors confié à un système domotique.


6 Comments

  1. rigmath said:

    Bonjour,
    Très bon article, par contre vous ne parlez pas des vannes thermostatiques électroniques qui permettent une régulation plus fine que les mécaniques. Les fabricants annonçant 30% d’économie entre les deux.
    Cordialement.

    lundi 18 mars 2013
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      En effet. Je n’avais pas ces chiffres. Merci pour cette info complémentaire!

      mardi 19 mars 2013
      Reply
  2. enr37 said:

    et moi je trouve tjs pas de solution pour faire fonctionner un pompe a chaleur reversible via eedomus ! :-(((

    lundi 18 mars 2013
    Reply
  3. Expert by Net said:

    Bonjour,

    En effet, l’installation et l’utilisation d’un thermostat permet de réaliser des économies.
    Les thermostats d’ambiance commandent directement l’utilisation de la chaudière.
    Comme vous le mentionnez dans votre article, et plus précisément sur votre schéma, il est important de respecter quelques règles lors de l’installation d’un thermostat.
    Pour ceux, dont l’emplacement du thermostat actuel est “mauvais”ou ne respecte pas ces règles, une autre solution est possible: le thermostat radio. Cette gamme de thermostats fonctionne avec des piles permettant de déplacer l’appareil où vous le souhaitez sans avoir à retirer les fils.
    Si cette gamme de produits vous intéresse, vous pouvez cliquer sur le lien suivant.
    http://www.expertbynet.fr/fr/recherche?orderby=position&orderway=desc&search_query=thermostat+radio&submit_search=

    En cas de doute ou si vous souhaitez avoir plus d’informations sur un produit, n’hésitez pas à demander conseil auprès de professionnels.

    vendredi 4 avril 2014
    Reply
  4. Gilles said:

    Votre article est riche d’enseignements, mais je regrette de ne pas y trouver d’infos sur un système vu à lors de la foire expo d’Epinal qui se nomme systher et qui combine des têtes thermostatiques electroniques et une box. Avez-vous des infos?

    mardi 28 octobre 2014
    Reply
  5. flo77150 said:

    article riche en enseignement merci pour les conseils ^^

    lundi 25 janvier 2016
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.