Botiful transforme un Smartphone Android en robot de téléprésence4 minute(s) de lecture

Les robots de téléprésence sont sans aucuns doutes une belle invention. Ils permettent aux utilisateurs non seulement d’interagir avec les gens dans des endroits éloignés, mais ils permettent, dans certains cas, à ces mêmes utilisateurs de se promener dans ces lieux éloignés.  Le robot, sa caméra et son microphone agissant alors comme leurs yeux et leurs oreilles. Le ‘hic’ est que ces robots sont jusqu’à présent relativement coûteux.  Ca c’était avant Botiful.

Basée en Californie, l’inventeur du robot, Claire Delaunay, veut changer cela. Elle espère vendre son petit robot de téléprésence Botiful pour seulement 299 $ (soit un peu moins de 250€).  Là où est l'”astuce” est également là où est l’innovation : Botiful ne peut vivre seul, il fonctionne avec des Smartphones Android.  Il l’embarque dans un réceptacle sur son dos et le maintien en place grâce à un aimant.

Concernant le déplacement, Botiful dispose de trois roues, permettant aux utilisateurs de le commander pour le faire avancer, reculer, aller à gauche ou à droite. Il peut également incliner le téléphone vers le haut ou vers le bas.

Le robot ainsi formé de ces 2 éléments à savoir la tête (smartphone) et les jambes (Botiful), est opérationnel et peut être utilisé tel quel.  Pour aller un peu plus loin et pour pouvoir être utilisé comme robot de téléprésence,  il est  également conçu pour être utilisé avec Skype. Quand les gens passent un appel vidéo Skype à un propriétaire du Botiful, ils verront un ensemble de contrôles directionnels apparaître sur leur écran. Elles leur permettront de contrôler le robot afin de suivre l’orateur. Pour peu que le robot soir placé sur une table entourée d’un auditoire l’appelant pourra se promener et rendre visiter à tout le monde.

Botiful utilise Skype pour gérer les contacts et les appels. Mais il est également prévu qu’une multitude d’applications soient disponibles pour ceux qui appellent.  On pense par exemple à un système de reconnaissance des visages afin que le robot se déplace automatiquement pour garder le visage de l’orateur au centre de l’image.

 

A ce stade du projet, les appelants peuvent uniquement utiliser un ordinateur Apple, PC ou Linux. Une application leur permettant de passer des appels en utilisant leur téléphone Android est dans les cartons.

De l’autre côté, la personne qui reçoit l’appel doit tout simplement mettre son téléphone Android dans le réceptacle du robot après avoir décroché.  Le robot se recharge via une prise USB ou bien directement sur le secteur avec le chargeur.

Claire Delaunay est ingénieur roboticien depuis plus de 10 ans.  Française expatriée en Californie elle a créé son entreprise Robotics Valley fournissant une expertise robotique à diverses entreprises telles que SRI International, Varian Medical Systems Inc, Intempora et des entreprises de défense en Europe.  Elle tente aujourd’hui de réunir les fonds nécessaires afin de créer ce robot abordable et démocratiser ainsi la téléprésence. Elle a inscrit son projet sur la plateforme de financement KickStarter et espère collecter 90 000$.  Il lui reste 26 jours et a collecté 45 028$ pour l’instant.  Tout semple prêt : le soft est développé, les prototypes de robots sont opérationnels il ne reste plus que le financement pour lancer la fabrication.

Compatible à ce jour avec plusieurs téléphones Android, si les participations se montent à 100 000$ une application iPhone sera développée.  Si vous soutenez ce projet via KickStarter, le robot ne vous coûtera que 199$.

En fonction de votre apport au projet, vous pourrez personnaliser votre robot avec les teintes suivantes: bleu, blanc, rouge!

La personnalisation peut également être logicielle.  Un SDK permet par programmation d’étendre les capacités du robot afin de :

  • développer de nouvelles applications. Le SDK de Botiful permet un accès direct à la partie matériel du robot. Vous pouvez développer des applications nouvelles, pour une utilisation autonome sur le robot, ou à être contrôlé par des utilisateurs distants.
  • ajouter de nouveaux capteurs ou d’actionneurs: Botiful est basé sur la carte IOIO qui permet d’exposer 10 entrées/sorties. Vous pourrez y avoir accès encore une fois grâce au SDK et ainsi vous pourrez utiliser les entrées/sorties numériques/analogiques I2C, PWM, ou Série.
  • échanger votre propre format de données: le SDK Botiful expose un protocole réseau avec un ensemble de fonctions permettant d’utiliser vos propres types de données.

Ce robot pourrait très bien être un robot de surveillance de nos maisons en y apportant la détection de mouvements par exemple.  La possibilité d’y adjoindre des périphériques via ses entrées/sorties permettrait également de lui faire procéder à des relevés de températures par exemple.

Il peut également aider au diagnostique dans des milieux par faciles d’accès 😉

Je ne sais pas vous, mais moi je verrais bien une déclinaison de ce robot pour un Karotz…

Pour terminer voici une petite vidéo de Botiful:

Source: Kickstarter

4 Comments

  1. SebaFil said:

    C’est vrai que pour le coup, et même si ça devrait quand même être très sympa, la base rotative prévue en fin d’année pour animer Karotz, va avoir “un coup de retard” par rapport à ce sympathique petit bidule…
    Espérons, du coup, qu’elle est aussi un “coût” de retard… 😉

    vendredi 27 juillet 2012
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Il va falloir patienter encore pour savoir en effet…

      vendredi 27 juillet 2012
      Reply
  2. tof said:

    je ne sais pas si ce projet sera un succès, car si le design est fonctionnel, il lui manque un petit coté design (ipad/iphone) ou fun/amical (karotz)
    je sais pas si vous avez remarqué mais le désign french est bleu blanc rouge (certes comme le drapeaux des USA) mais les couleurs sont inversées. “certainement notre coté, je fais pas comme les autres”.
    même si je ne suis pas convaincu par le produit (je pense qu’il lui manque aussi des fonctionnalités pour être autonome, car là on est obligé d’interagir), je ne peux, justement en tant que français, que dire cocorico et m’attrister qu’il a fallu que cette jeune fille (avec un accent que j’ai pu parfaitement comprendre pour une fois ^^) parte aux USA pour faire aboutir son projet.

    vendredi 27 juillet 2012
    Reply
  3. en fait, en accolant un compteur Geiger ( voir lien ), Botiful peut aller réparer Fukushima 😉

    jeudi 2 août 2012
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.