Mise à jour de la montre Pebble pour lui permettre de survivre sans le Cloud4 minute(s) de lecture

La montre Pebble est en mauvais posture depuis que la marque ait été rachetée en fin d’année dernière par Fitbit. Le repreneur a annoncé rapidement après l’acquisition que son intérêt à effectuer cette opération résidait dans l’acquisition de la technologie et le savoir faire des équipes plutôt que dans le matériel et les produits existants. Si vous avez une smartwatch Pebble, vous vous êtes probablement inquiété, à juste titre, sur son avenir et tenté de savoir combien de temps votre montre connectée continuera à fonctionner. Avec la levée de la dépendance au service Cloud une bonne étape est franchie. reste à voir ce qu’elle pourra toujours offrir comme services.

La première déclaration d’intention de Fitbit en rachetant début décembre 2016 les montres connectées Pebble était de dire que la commercialisation de ses dernières était terminée. La douche froide pour les clients de cette montre pionnière dans ce secteur des wearables. La seconde déclaration consistait a tenter de rassurer les clients en assurant que les serveurs qui permettent à la montre de fonctionner allaient continuer à fonctionner.. au moins en 2017. Le tout était de savoir combien de temps ils devraient supporter cette épée de damoclès… La troisième déclaration apportait des confortantes prises de positions en faveur de la libération de la Pebble vis à vis du Cloud.

Pour joindre les paroles aux actes, Pebble/Fitbit a publié une mise à jour pour les versions iOS et Android de l’application qui met fin à la dépendance des smartwatches sur les services cloud de Pebble. Cela signifie que lorsque Fitbit finira par arrêter les serveurs de Pebble, les montres connectées pourront continuer à fonctionner. C’est en tout cas ce qu’explique Pebble dans un article posté sur son blog mardi.

C’est via une une mise à jour d’application que Fitbit souhaite donc éliminer la dépendance à l’égard des services cloud, ainsi que certaines fonctionnalités clés. Par exemple, si un serveur d’authentification Pebble ne peut pas être atteint, les applications mobiles permettront aux appareils Pebble de continuer à fonctionner. Le processus de connexion peut être ignoré, les applications peuvent être chargées et le dernier firmware de la montre (y compris les packs de langues) peut y être installé.

Avec cette mise à jour de l’application, Pebble montre que la mort des objets connectés n’est pas forcément une relégation aux tiroirs ou une déclassification de l’objet en presse papier. En libérant la montre qu’il abandonne, Fitbit lance un signal fort et rassurant pour les clients d’objets connectés. La fermeture des serveurs Cloud ne signe pas obligatoirement l’arrêt des services pour peu que l’on veuille bien prendre en compte qu’il y a des propriétaires derrière chaque acheteur.  On n’oubliera pas non plus que les backers de la toute dernière campagne Kickstarter de Pebble ne verront pas le dernier modèle promis arriver à la maison. En revanche ils ont été remboursés de leur investissement. Là encore ce n’est pas une obligation sur ces plateformes.

Le tableau n’est pas tout rose pour autant. Bien que les utilisateurs puissent continuer à charger des applications et mettre à jour leurs firmwares sur leurs appareils, ils devront abandonner certaines fonctionnalités telles que la dictée, la messagerie et la météo, qui reposent sur les services cloud de Pebble. La société a également éliminé la possibilité de proposer de nouvelles fonctionnalités, de contacter le support client et de collecter des données sur la santé. La montre perd là de grands et beaux attraits.

Le sort des montres Pebble avait été laissé dans le trouble après l’annonce en décembre que Fitbit, ne reprenait que les actifs et la propriété intellectuelle de Pebble. Fitbit avait simplement déclaré que les montres de Pebble continueraient à fonctionner jusqu’en 2017. Cette mise à jour clarifie la situation et apporte des garanties concernant le fait que les smartwatches continueront à fonctionner même après la fin du support de Fitbit. Elles seront opérationnelles mais assurément limitées en terme de fonctionnalités.

Les propriétaires de montre Pebble pourront toujours aller tenter de trouver un peu d’espoir du côté des communautés qui s’organisent pour continuer à faire vivre cette montre à l’autonomie encore inégalée. Si vous souhaitez participer à l’aventure vous pouvez toujours jeter un coup d’œil à des initiatives de développement basées sur la montre physique telles que Rebble par exemple.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.