Piloter une lampe avec un interrupteur à pied qui parle Z-Wave4 minute(s) de lecture

Les plus anciens se souviennent peut être des lampadaires halogènes. Ces lumières étaient perchées tout en haut d’un pied. Elles proposaient une lumière chaude et intense qui pouvait éclairer toute une pièce. Ce grand inconvénient leur a été fatal. Les ampoules en forme de bâtonnets étaient énergivores a souhait. On avait communément une consommation de 500W. Par rapport aux ampoules à LED c’est monstrueux. Aujourd’hui il existe des ampoules à LED pour ces lampadaires. On en avait discuté dans un article qui vous proposait de redonner vie à un lampadaire halogène grâce aux ampoules LED. Aujourd’hui je vous propose de le piloter avec un interrupteur variateur à pied et en Z-Wave.

Un lampadaire halogène c’est ceci

Pour piloter une lampe il existe à ce jour au moins 4 solutions. La première consiste à utiliser une ampoule connectée (pour remplacer une ampoule bâton R7S c’est peine perdue). La seconde est de mettre une prise connectée entre le cordon de la lampe et la prise murale. Ces 2 solutions ont un inconvénient : l’interrupteur de la lampe s’il est actionné manuellement vient retirer le contrôle de la lumière par le système domotique connecté. En troisième solution on peut imaginer de loger un micromodule dans la lampe. Toutes les lampes ne permettent pas cette démarche DIY.

Avant j’avais une prise connectée. Mais ça c’était avant!

La quatrième solution consiste à remplacer l’interrupteur sur le cordon par un modèle connecté. Ça existe! Souvenez vous de l’interrupteur Z-Wave Test du SwiidInter, le chaînon manquant de l’éclairage domotique Z-Wave. Le contrôle en local se fait de manière classique à la main. Si l’on veut piloter l’éclairage au pied il faudra utiliser autre chose.

Avec l’aide de l’impression 3D on peut apporter des solutions dans la Smart Home. MaDomotic a développé un interrupteur au pied qui pourra être mis en place pour “domotiser” non seulement des lampadaires halogènes mais tout luminaire que l’on souhaite piloter du bout du pied. L’interrupteur proposé par MaDomotic s’utilise tout simplement en remplacement de l’interrupteur ou du variateur non communicant.

Le nouveau variateur (à gauche) et l’ancien (à droite)

La solution conçue par MaDomotic se présente comme un écrin pour micromodules Z-wave. Que vous soyez adeptes de la marque Fibaro ou Qubino, vous pourrez utiliser des micromodules de ces marques pour piloter la lampe du bout du pied. D’autre maques pourraient vraisemblablement être aussi utilisées. Le micromodule prend en charge toute la partie communication. Il est relié d’une part au secteur et de l’autre, à la lampe. L’interrupteur est inclus dans le périphérique proposé par MaDomotic. De type monostable (ou impulsionnel) il peut également faire office de variateur de lumière si micromodule que vous utiliserez permet de faire varier l’intensité de la lumière.

Pour l’installer c’est tout simple. Il suffit de débrancher l’ancien interrupteur/variateur.

Mon ancien variateur dimensionné pour pouvoir piloter du 500W

Il faut ensuite brancher le cordon d’alimentation sur le micro module Z-Wave, tout comme les fils allant vers la lampe ainsi que l’interrupteur impulsionnel. Une fois le câblage demandé par le fabricant du micromodule domotique effectué, vous avez maintenant un variateur à pied pouvant être actionné de manière directe ou bien via votre système domotique Z-Wave. pratique!

LE nouveau variateur à pied et son module Z-Wave

Les dimensions du module sont tout à fait classiques:  8 cm de largeur x 12 cm de longueur x 5 cm de hauteur. 4 patins anti dérapant, lui assurent une très bonne stabilité. Il résiste bien sous le pied et ne va pas se promener dès que l’on commence à poser son pied dessus. Il est agréable de noter qu’il est livré avec les câbles nécessaire pour effectuer les branchements. Un domino est également présent dans ce produit pour assurer les branchements électriques.

Tout ceci est inclus dans le kit

L’interrupteur au pied de MaDomotic est disponible sur leur site web au tarif de 27,90€. Vous aurez alors l’interrupteur imprimé en 3D et le variateur impulsionnel. Il vous faudra rajouter un micromodule Fibaro (modèle FGS-222 EU ou Dimmer 2 par exemple) ou Qubino (modèle Flush Dimmer ZMNHDA2 par exemple). Pour pouvoir piloter les ampoules de faible puissance sachez que l’interrupteur peut également accueillir un bypass en plus du micromodule.

Les patins assurent une bonne stabilité. L’aération est nécessaire pour dissiper la chaleur du module Z-Wave.
Sur le dessus du module on voit l’aération d’un côté et l’interrupteur de l’autre.

Après les impressions 3D pour les détecteurs de fuites ou pour installer les micromodules dans des tableaux électriques, MaDomotic propose avec ce produit une ingénieuse solution pour répondre à un besoin précis de manière maline et élégante.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.