#Test de l’ampoule Z-Wave ZBulb4 minute(s) de lecture

Il y a quelques jours je vous ai parlé d’une nouvelle ampoule Z-Wave répondant au doux nom de ZBulb. Domitech, le fabricant de cette ampoule, a eu la bonne idée de la rendre compatible non seulement avec la technologie Z-Wave mais également avec un objet très ancien et largement rependu dans nos maisons et nos appartements: l’interrupteur mural. L’ampoule prend à bras le corps la problématique de l’extinction fatale interdisant ensuite toute automatisation ultérieure de l’éclairage. Voyons ensemble si l’ampoule Z-Wave ZBulb tient ses promesses.

domitech-bulb-2

Quand on voit pour la première fois cette ampoule on se rend compte d’une chose… C’est qu’en fait elle n’a rien de particulier vu de l’extérieur… Ses dimensions et sa forme lui permettent de venir remplacer sans autre désagréments esthétiques les ampoules de nos lampes. Avec sa couleur de 2700° et sa consommation électrique de 9 W, elle trouvera sa place dans l’éclairage chaleureux des intérieurs sobres en énergie. Cette ampoule LED peut proposer un éclairage un peu juste si elle est utilisée seule dans de grandes pièces. Ses 806 lumens annoncés dans la documentation ne sont plus que 750 d’inscrits sur l’ampoule. Cette valeur est peut-être un peu optimiste et me fait dire qu’elle trouvera plus sa place dans de petites pièces ou un couloir plutôt qu’en tant qu’ampoule unique d’un plafonnier de séjour.

Alors qu’elle partage avec les ampoules Philips Hue Lux la même promesse d’intensité lumineuse, l’ampoule ZBulb est un tout petit peu en deçà sur ce domaine.

domitech-bulb-comparaison

L’ampoule ne comporte aucun bouton. Son inclusion dans un réseau Z-Wave est tout simple:

  • éteindre la lampe
  • visser l’ampoule sur la lampe
  • mettre la box domotique en mode association
  • allumer la lampe
  • … l’association est faite!

C’est d’une efficacité d’une redoutable simplicité.

Pour exclure la lampe d’un réseau Z-Wave c’est du même degré de praticité:

  • éteindre la lampe
  • mettre la box domotique en mode exclusion
  • allumer la lampe
  • … l’exclusion est faite!

On ne peut guère faire plus simple non plus.

Cette ampoule est également dimmable. Elle peut offrir des intensités de lumière différentes. Ces différents éclairages pourront bien entendu être utilisés dans les scénarii. Sur la box eedomus elle est déjà reconnue et entièrement fonctionnelle.

domitech-bulb-eedomus

L’intérêt de cette ampoule, je le disais en introduction ou encore dans l’article de présentation est de proposer une compatibilité avec les interrupteurs muraux. Pour pouvoir agir sur l’ampoule via le système domotique, cette dernière doit toujours être alimentée. Le dispositif prévoir une petite astuce pour vous permettre d’allumer ou d’éteindre l’ampoule. Comme je vous l’avais dit on se rapproche alors du code morse en quelque sorte:

  • pour manuellement allumer l’ampoule : faire un rapide OFF puis ON. Soyez certain de laisser l’interrupteur en position ON au final.
  • pour manuellement éteindre l’ampoule : faire un rapide OFF puis ON 2 fois dans un intervalle de 2 secondes. Soyez certain de laisser l’interrupteur en position ON au final.

Cette manipulation bien que 100% efficace n’est pas de plus naturelle. On n’a pas l’habitude de jouer de l’interrupteur à plusieurs reprises pour allumer ou éteindre la lumière. Et puis dès le plus jeune âge on nous a rapidement interdit de reproduire l’effet stroboscopique avec n’importe quel interrupteur.  De plus, si l’envie de jouer avec l’interrupteur vous prend et que vous actionnez frénétiquement ce pauvre appareillage électrique tout en faisant 4 cycles ON/OFF très très rapprochés vous aurez alors réussi à exclure cette ampoule de votre réseau Z-Wave. Balo tout de même!

domitech-bulb-1

Alors comment faire pour que cette utilisation de l’ampoule soit la plus naturelle possible? La petite astuce consiste à ne pas utiliser un interrupteur classique bi-stable mais un interrupteur de type poussoir. En effectuant les branchements électriques pour que l’ampoule soit constamment alimentée lorsque l’on n’actionne pas l’interrupteur et que le courant soit coupé lorsque l’on appuie dessus (le fonctionnement inverse à une utilisation classique) on a alors un système bien plus intuitif.

Avec un bouton poussoir, l’action manuelle devient alors:

  • pour manuellement allumer l’ampoule : appuyer sur le bouton poussoir
  • pour manuellement éteindre l’ampoule : double cliquer sur le bouton poussoir

Pour l’avoir testé c’est bien plus facile à faire accepter.

Les branchements de l’ampoule sur l’interrupteur classique sont les suivants:

domitech-bulb-interrupteur

Afin de brancher l’ampoule sur le bouton poussoir proposant un fonctionnement “inverse”, le branchement est le suivant:

domitech-bulb-bouton poussoir

L’ampoule ZBulb est très intéressante dans sa conception. Le fait que l’on puisse l’utiliser avec un interrupteur ET avec une centrale domotique Z-Wave est assez sympathique. Le fait de devoir effectuer des cycles OFF/ON peut être rédhibitoire pour son adoption. De plus si l’on ne met pas l’ampoule sur ON au final, l’ampoule ne peut plus être contactée par la centrale. L’effort est gâché. Cette complexité d’utilisation s’estompe finalement beaucoup en utilisant un interrupteur poussoir. Disponible au tarif de 35€ notamment sur le site de Z-Wave Europe qui m’a permis de faire ce test, elle est de loin à ce jour la moins chère de toutes les ampoules Z-Wave!

16 Comments

  1. Cédric said:

    Bien vu le coup du bouton poussoir ! A l’utilisation ca doit en effet tout changer ! Avec ton article précédent, je voyais malheureusement mal l’adoption à la maison… A ce prix ca risque de faire fureur 😀

    mardi 27 octobre 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Il reste un “apprentissage” pour le double clic mais c’est jouable.

      mardi 27 octobre 2015
      Reply
  2. Louis said:

    C’est vrai que ça change tout le coup du poussoir !!!
    Pourriez vous détailler le branchement a faire ( pour un nul en électricité comme moi )
    je n’ai pu “domotiser” mon éclairage du fait de mes boîtiers d’encastrement n’ayant pas la place rajouter un module Zwave, ( et la flemme de devoir changer les boîtiers )

    Un guide pas à pas pour passer d’un interupteur classique , à un poussoir avec un branchement “inverse” et vous feriez un malheur je pense !

    mardi 27 octobre 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonsoir Louis,
      Je prendrez des photos ce weekend et les rajouterais éventuellement à l’article. Dans la semaine maintenant quand je rentre du travail il fait nuit, et j’ai interdiction de couper le courant a ce moment là 😉

      mercredi 28 octobre 2015
      Reply
      • Louis said:

        Super !!!! Merci beaucoup !!!

        mercredi 28 octobre 2015
        Reply
      • Louis said:

        Super !!! Merci beaucoup !

        mercredi 28 octobre 2015
        Reply
        • Hervé Hervé said:

          Bonjour Louis,
          L’article a été modifié pour présenter les branchements du bouton poussoir.

          dimanche 1 novembre 2015
          Reply
  3. Pas WAF du tout.

    Et nos invités dans tout ça ? L’innovation ça à du bon, mais pas que …

    mardi 27 octobre 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant… Une idée?

      mercredi 28 octobre 2015
      Reply
      • Effectivement pas mieux, si ce n’est les micro-modules avec adaptation au cas par cas.

        Pour le WAF, a partir du moment ou un non initié n’est pas capable de l’utiliser sans indication, je le classe sans-suite.

        Après je comprends que cela intéresse du monde, la mise en œuvre est excellente.

        mardi 3 novembre 2015
        Reply
    • Louis said:

      je ne trouve pas que ce ne soit pas WAF.
      L’effort au changement est minime; on est tous habitués maintenant à faire des “clics” ou des “double-clics”. Et puis l’ordre dans lequel s’est implementé ( 1 clic pour allumer et 2 pour eteindre) facilité l’apprentissage/rappel

      mercredi 28 octobre 2015
      Reply
  4. JCC 92 said:

    Merci pour ce billet

    Qu’en est il des intérrupteurs fonctionnant sur télérupteurs est ce cela que vous appellez bouton poussoir

    Merci de votre retour

    Bien cordialement

    mardi 27 octobre 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonsoir,
      Les bouton poussoirs sont les interrupteurs qui reviennent en position après que l’on ait appuyé dessus. Ils sont en effet utilisés avec les télérupteurs.

      mercredi 28 octobre 2015
      Reply
  5. Louis said:

    Merci pour les photos du montage !!!!

    lundi 2 novembre 2015
    Reply
  6. Labussiere said:

    J’ai deux lampes branchées sur deux prises commandées par un bouton poussoir. Je n’arrive pas à allumer et à éteindre les deux lampes en même temps. Malgré l’inclusion double ou simple, une seule lampe reste commandée par eedomus. Avez-vous une solution ?

    lundi 25 janvier 2016
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.