Le protocole domotique Z-Wave tente de résister avec le Z-Wave Long Range8 minute(s) de lecture

Avec le Z-Wave Long Range, le protocole sans fils pour la Smart Home Z-wave promet d’améliorer grandement la portée des communications et l’autonomie des périphériques fonctionnant avec des piles. Ce sont les 2 point principaux que les utilisateurs de la maison connectée en Z-Wave remontent régulièrement même si depuis que les années s’écoulent le protocole s’est grandement amélioré. Certains disent malheureusement que les améliorations sont trop lentes à arriver et les concrétisées des annonces sont très poussives . Voyons ensemble quelles armes apportent les nouveautés annoncées via le Z-Wave Long Range et si ce dernier permettra à Z-Wave de faire la différence vis à vis de la concurrence.

Il y a un an le monde de la Smart Home a tremblé d’impatience à l’occasion de l’annonce de CHIP le regroupement des ténors de la Smart Home autour du principal concurrent du Z-Wave: le protocole Zigbee. Pour pouvoir résister et ne pas disparaître, le Z-Wave s’offre des avancées technologiques notables qui apporteront des réponses directes aux propriétaires de maisons connectées avec ce protocole. A menu on retrouve des améliorations concernant la portée du signal, le nombre d’objets connectés et leur autonomie.

Une portée étendue

Z-Wave Long Range (ou Z-Wave LR) n’est pas qu’une déclinaison du protocole proposant une portée étendue. A quoi faut il s’attendre? On ne sait pas exactement en fait. La Z-Wave Alliance annonce tout de même qu’elle sera multipliée par 4 par rapport à la portée actuelle.

Si l’on considère que la portée actuelle est de 100 m en champ libre. On peut en déduire que le Z-Wave LR offre une portée de 400 mètres! Ce protocole étant plutôt utilisé en intérieur il on pourra toujours faire confiance aux murs, aux planchers et aux plafonds pour faire chuter convenablement ces performances. La bonne nouvelle en tout cas c’est que le signal pourra parcourir plus facilement et surtout plus directement le chemin qu’il a à faire entre 2 périphériques Z-Wave.

Z-Wave Long Range construit d’abord pour discuter Z-Wave

Avec une portée augmentée, on limite le nombre de « sauts » intermédiaire éventuels que dit faire un périphérique avant d’arriver à la box. Cela ne peut être que bénéfique à la commande que l’on est en train de demander ou encore au relevé que l’on attend. La réactivité globale de l’installation n’en sera que meilleure. Avec un peu de chance, on pourra peut être s’affranchir de l’utilisation des périphériques répéteurs de signal!

De son côté, le Zigbee qui travaille sur la bande de 2,4 GHz offre une portée allant jusqu’à 100 mètres. La nouvelle version Z-Wave Long Range creuse l’écart avec son principal concurrent!

Un plus grand nombre de périphériques sur le réseau Z-Wave

Les périphériques Z-Wave forment un réseau dans nos Smart Homes. D’habitude cela devrait être transparent pour les utilisateurs que nous sommes mais dans la pratique il est important de le savoir afin par exemple de diagnostiquer des dysfonctionnements. Sur le réseau Z-Wave à ce jour on ne peut y loger que 232 objets connectés par ce protocole. Le Z-Wave Long Range ouvre la possibilité d’en utiliser 2000. Le facteur 10 est le bienvenue surtout si l’augmentation de la portée ouvre de nouvelles possibilités!

La Smart Home est toujours plus offrante en fonctionnalités

Sur ce point le Z-Wave reste en très fort retrait vis à vis du Zigbee qui sur le papier la possibilité d’interconnecter 65 000 périphériques via ce protocole. Sur ce point le Z-Wave est “un peu moins” distancé. dirons-nous. Pour une maison les 2000 participants Z-Wave peut sembler suffisant. Pour aller taquiner les Smart Buildings c’est un autre débat.

Cela ne se fait pas au détriment de l’autonomie

Le protocole Z-Wave a pour réputation d’être gourmand en énergie. Si les responsables de la norme avaient tendance à rejeter ce problème dans le camps des fabricants et de l’intégration du protocole dans des objets trop bavard, le client lui ne voit qu’une chose: les périphériques Z-Waves consomment beaucoup de piles. La situation s’est bien améliorée avec le Z-Wave Plus et surtout le Z-Wave utilisant le chipset 700. Malheureusement ces derniers restent encore trop rares sur le marché.

La troisième amélioration est donc à rechercher du côté de l’autonomie. Les promoteurs du W-Wave annoncent que la version Long Range permet d’augmenter une utilisation classique de capteurs avec une pile bouton jusqu’à 10 ans. Pas mal du tout! Pour y arriver le protocole introduit un mécanisme de  le contrôle dynamique de puissance.

Il n’y a qu’un Z-Wave

Le Z-Wave Long Range peut voir le jour aujourd’hui principalement grâce à l’augmentation de la mémoire disponible dans les puces Z-Wave de la série 700, les puces Z-Wave de dernière génération, disponibles depuis la fin 2018.  On pourra noter que pour pouvoir bénéficier des avantages et des améliorations apportées par le Z-Wave LR, il faudra un contrôleur construit autour d’une puce Z-Wave de cette série 700.

Si vous lisez assidûment ce blog vous savez qu’il existe :

Bien qu’il s’agissent de versions successives du protocole, il ne s’agit encore une fois d’un seul et même protocole en ce sens que la Z-Wave Alliance conserve la règle stricte de la rétrocompatibilité en proposant la nouvelle versions du Z-Wave: le Z-Wave Long Range.

Compatibilité et interopérabilité avec les anciens produits Z-Wave

Cela ne veut pas dire qu’un capteur Z-Wave construit autour d’une puce Z-Wave antérieure à la série 700 offrira par magie une autonomie de 10 ans ou une portée quatre fois supérieure à ce qu’elle était auparavant. La compatibilité assure que les utilisateurs peuvent conserver dans leur Smart Home les périphériques anciens s’ils répondent toujours à leurs besoins et la compléter avec de nouveaux produits offrant les avantages du Z-Wave Long Range.

La compatibilité et l’interopérabilité implique qu’un appareil Z-Wave LR peut prendre place dans un réseau Z-Wave et vice-versa. C’est déjà pas mal si l’on n’est pas dans l’obligation de renouveler toute sa Smart Home pour bénéficier des avancées technologiques du protocole!

La spécification Z-Wave LR sera gérée et certifiée dans le cadre du programme de certification Z-Wave Plus V2, qui exige actuellement l’inclusion du cadre de sécurité S2 amélioré ainsi que l’utilisation de SmartStart, une fonctionnalité de configuration qui permet une véritable utilisation “plug and play” des périphériques Z-Wave pour la Smart Home.

S’il est trop tôt pour savoir quand les premiers produits en Z-Wave LR seront disponibles sur le marché, la Z-Wave Alliance annonce que la nouvelle version de la norme est actuellement en cours de tests Alpha. Une version Bêta est attendue pour le quatrième trimestre 2020 et la commercialisation pour la fin du premier trimestre 2021.

Le nouveau logo du Z-Wave Plus Long Range

Et maintenant?

Comme l’annonce Mitchell Klein, executive director de la Z-Wave Alliance:

Alors que les réseaux des Smart Homes continuent de croître, de mûrir et d’ajouter des appareils plus complexes, il est nécessaire de disposer d’une technologie plus robuste pour les prendre en charge. Avec Z-Wave LR, nous nous appuyons sur l’héritage de Z-Wave en matière de réseaux solides en prenant en charge plus de périphériques dans une maison ou un bâtiment avec un nombre de nœuds accru et une plus grande portée. Il est plus important que jamais que les appareils IoT puissent vivre grâce à des réseaux solides et fiables, et nous sommes ravis de le soutenir avec la dernière spécification Z-Wave.

Avec cette nouvelle version de la norme, le Z-Wave tente de ne pas se faire oublier des fabricants de périphériques et de son public. Ces derniers mois et années il est vrai que l’industrie semble se tourner plutôt vers le Zigbee, le WiFi et dans une moindre mesure le Bluetooth. Le standard CHIP qui se présente en tant que solution universelle tant attendue par les clients pointe son nez. Il a pour lui le soutien d’acteurs de poids dans le secteur. La puissance de frappe de Connected Home Over IP peut être formidable si les acteurs, qui autrefois ne se voyaient qu’en concurrents, peuvent aujourd’hui avancer en partenaires.

Pour survivre, le Z-Wave doit proposer maintenant rapidement du concret aux Smart Homes et de ne pas trop tarder à rendre disponible ces nouveautés. Le protocole doit rapidement prouver qu’il peut toujours innover en apportant des réponses concrètes qui ne restent pas de simples bonnes idées qui tardent à se concrétiser. C’était un travers qui a terni son image et a fatigué des industriels par le passé… Le temps du Z-Wave est compté…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.