Cinéma : 150 ans de Lumière3 minute(s) de lecture

Aujourd’hui est une date spéciale pour le cinéma.  Il y a 150 ans jour pour jour que Lumière est né.  Lequel?  L’ainé, Auguste Lumière.  En effet, le 19 Octobre 1862 naissait à Besançon Auguste Lumière. Sa destinée a voulu qu’il soit inventeur français, pionnier de la photographie et réalisateur.  Auguste et son frère Louis (né le 5 octobre 1864), tout 2  ingénieurs, ont inventé un appareil appelé cinématographe.  Il permettait de capter les images en mouvement et par la suite de les projeter sur un écran. Donnant naissance au cinéma, dans la foulée ils ont été les premiers réalisateurs de films. Ils ont joué un rôle déterminant dans l’histoire du cinéma et de la photographie.

C’est en effet aux « frères Lumière » (Auguste à gauche sur la photo et Louis à droite) que l’on doit l’invention en 1895 de la première caméra capable de reproduire les images en mouvement et de les projeter sur grand écran : le cinématographe.

L’appareil est décrit précisément dans le brevet du 13 février 1895 pris conjointement par les frères Lumière comme à leur habitude, bien que ce soit Louis qui en a trouvé le principe. Ce principe est ainsi résumé dans le préambule du brevet : ” Le mécanisme de cet appareil à pour caractère essentiel d’agir par intermittence sur un ruban régulièrement perforé de manière à lui imprimer des déplacements successifs séparés par des temps de repos pendant lesquels s’opère soit l’impression, soit la vision des épreuves “. C’est finalement un processus très similaire à celui de la machine à coudre, qui fait successivement avancer et s’immobiliser du tissu, le temps que le point soit réalisé.

C’est grâce à cet appareil que la première projection publique du premier film de l’histoire du cinéma a pu avoir lieu le 28 décembre 1895.

Ce jour-là, dans le Salon indien du Grand Café à Paris, a été projeté le premier film de l’histoire à savoir une scène de 45 secondes tournés par les frères Lumière le 19 mars 1895.  Dans le film intitulé “La sortie de l’usine Lumière à Lyon“, on y voit la sortie des ouvriers (essentiellement des ouvrières d’ailleurs) de l’usine des frères Lumière à Lyon.

Lors de cette séance, ce sont en réalité 10 films qui ont présentés au public pour le prix de 1 F.  La salle comptait ce jour là 33 spectateurs.  La bande de film de 17m de long permettait de restituer un film de 50 secondes environ.

C’est le cadet, Louis, qui mettra au point une plaque sèche (procédé de photo instantanée) baptisée Etiquette bleue qui assurera renommée et réussite financière à l’entreprise familiale. Pour fabriquer et commercialiser les plaques, Antoine Lumière achète alors un immense terrain à Monplaisir, dans la banlieue de Lyon. Rapidement acquise, la fortune est là.

A l’automne 1894, Antoine Lumière s’adresse à ses deux fils Louis et Auguste pour leur demander de s’intéresser à ces images animées sur lesquelles Thomas Edison et quelques autres pionniers magnifiques butaient alors. Cette incitation paternelle est le point de départ de l’aventure qui aboutit à l’invention du “Cinématographe Lumière” dont le monde, la France et Lyon ont célébré le centenaire de la naissance en 1995.

 

Source: wikipedia, Institut Lumière

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.