Dématérialisation de factures2 minute(s) de lecture

Problématique : Les différents organismes chez qui vous avez des contrats avec des factures périodiques proposent des relevés dématérialisés.  Quel est le gain par rapport à une facture papier ?

Début de réponse : 14 € par facture

Une bonne idée pour la planète est la limitation des impressions de documents et de leur envoi postal.  Les entreprises franchissent de plus en plus le cap et proposent à leur clients de recevoir les factures au format dématérialisé, c’est à dire au format électronique et la plupart du temps au format PDF.  Pour cela elles mettent à disposition sur leur site un espace client accessible de manière sécurisée.  Le client se connecte donc et peut télécharger la facture.

Le client doit alors effectuer la démarche d’aller chercher la facture.  Elle ne lui est plus envoyée par la poste.  Il faut qu’il se connecte au site de l’entreprise et qu’il la télécharge.  S’il ne le fait pas?  Pas de panique, les factures restent accessibles souvent aussi longtemps que la souscription du service ou que le délai légal.  Qu’en est-il après?  Difficile à dire… Je ne l’ai pas encore vécu.  Une chose est sûre : la récupération automatisée est dans la to-do list des réalisations à effectuer.  Le téléchargement mensuel automatisé des factures vers mon NAS et un projet à mener.  Si vous souhaitez confier cette tâche à un tiers, vous pouvez toujours aller jeter un coup d’oeil sur des sites comme HomeBubble par exemple.

Quel est le gain financier d’une telle opération?  Pour le particulier c’est très souvent… zéro.  En effet cette économie n’est quasiment jamais partagée entre le fournisseur et son client.  Aujourd’hui par exemple je n’ai vu qu’une seule banque qui propose des frais plus avantageux si le client souscrit sa formule WEB par rapport à la formule classique.  Il en existe peut être d’autres mais elles ne sont pas légions et elles ne mettent pas cet argument de “partage des richesses” en valeur.

Quels sont les gains pour l’entreprise ?

14 € : c’est le gain par facture dématérialisée, comparé à la même facture par courrier.

C’est ce qu’annonce GS1, un consortium de 350 industriels et distributeurs, petites et grandes entreprises du monde entier, qui se réunissait la semaine dernière à Paris.

Ils l’expliquent par “la suppression du coût de traitement du courrier, la réduction des coûts d’envoi et de validation des documents, la suppression du coût de saisie, d’archivage, du temps de traitement des litiges”.

La France franchirait le cap des 10 millions de factures dématérialisées en 2011

Source: Lesnumeriques

2 Comments

  1. Bduder said:

    Bien vrai tout ça ! Ça l’est encore plus en 2013!
    Je suis consultant en dématérialisation de facture et je dois dire que je suis de plus en plus sollicité sur ces sujets.
    Le gain est important pour les entreprises qui vont d’ailleurs plus loin que la simple dématérialisation : elles cherchent a autoamatiser leur processus dans sa globalité.
    Je viens de travailler sur un projet dans une entreprise importante du secteur bancaire ou ils ont mis en place une dématérialisation fiscale + le workflow de BAP. Et là, le gain est énorme…
    Pour plus d’infos sur les solutions , perso je connais bien cette boîte qui a plutôt bonne presse en France :
    http://www.dimo-dematerialisation.com
    Ils intégrer notamment la solution de l’éditeur Basware, apparemment le leader du secteur…

    lundi 3 juin 2013
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.