Enki, la solution de Smart Home de Leroy Merlin, en route vers la maturité9 minute(s) de lecture

2 ans c’est bien peu. Dans le domaine de l’Internet des Objets, 2 ans c’est déjà une belle performance. Dans le secteur de la Smart Home on a vu pas mal de solutions disparaître. Enki, la solution domotique de l’enseigne Leroy Merlin vient de souffler ses 2 bougies. Pour cette occasion, la marque a réuni la presse sur une journée afin de faire la point sur la période écoulée et de partager quelques éléments de son futur proche. Enki a appris des retours de ses utilisateurs. Ils seront ravis d’apprendre que Leroy Merlin compte bien étendre les possibilités de la solution en commençant par le fait de continuer à s’améliorer en tentant de répondre à leur besoins.

La Enki Box de Leroy Merlin

La petite solution qui veut devenir grande

C’est dans des locaux assez spéciaux de la capitale que Enki nous recevait la semaine dernière. L’Appart, situé dans le quartier des Batignolles à Paris, est à mi chemin entre un concept store et un magasin de bricolage. On peut y voir la solution en démonstration, on peut la tester bien sûr et on peut bénéficier de conseils d’installation et d’utilisation de la Smart Home.

Enki n’est pas la première solution de Smart Home développée par une enseigne de bricolage. Cette solution-ci a su écouter ses utilisateurs et évoluer avec son temps. Enki a vu le jour chez Leroy Merlin avec une constatation toute simple. Les objets connectés font partie du paysage actuel. “Le moindre objet avec une pile sera connecté dans peu de temps” m’indiquait-on à l’Appart. Pour ne pas voir partir de ses rayons tout un pan de l’actualité l’enseigne Leroy Merlin se devait de réagir. La Smart Home apportait en plus à l’enseigne un enjeu relationnel à développer avec le client. Cet enjeu bien développé et intégré pourrait fidéliser le client et de ce fait assurer d’autres ventes.

Les look reconnaissable de la box Enki

En rentrant dans le secteur de l’objet connecté, Leroy Merlin a vite constaté que ces produits étaient certes connectés à l’utilisateur mais pas entre eux. Enki a vu le jour dans sa première version en tant que moteur de règles dans le Cloud. Dotée d’une application pour piloter le tout, la solution avait pour ambition de piloter toutes les solutions IoT pour la Smart Home vendues dans les rayons des magasins.
La stratégie Cloud to Cloud qui a vu le jour dans un premier temps n’était pas suffisante.

Une envie d’indépendance

Rapidement les concepteurs de la solution ont vu que ce mode de fonctionnement avait certaines limites. La dépendance à une connexion Internet bien que pratique était un peu trop contraignante au quotidien (coupures, latences, …). L’idée d’une box domotique a donc fait son chemin et a vu le jour il y a 1 ans sous les traits de la Enki Box. Elle sera dorénavant le relais de la domotique dans la maison et ne ferait appel au Cloud que lorsqu’il faudra connecter des objets de l’IoT présents dans sa maison.

L’indépendance au Cloud c’était l’objectif à atteindre. Dans la réalité la Box Enki n’est qu’un émetteur de signaux RF de différents protocoles Domotiques. Le moteur de règles est resté dans le Cloud… Cette stratégie de déploiement rapide pour certains est perçue comme une erreur stratégiques pour d’autres. Cette “erreur de jeunesse” sera corrigée dans les prochains mois. Une mise à jour de la box prévue au cours de l’été 2019 va faire en sorte que le moteur de règles soit cette fois-ci embarqué en local dans la box. En cas de coupure de la connexion Internet la maison connectée Enki continuera à fonctionner avec les règles et les scénario mis en place par l’utilisateur.

Enki, une certaine conception de l’indépendance

L’indépendance vis a vis de la connexion internet sera renforcée ou même moment par la mise à disposition d’un nouveau module qui avoisinera les 60 €. Il apportera la connectivité Lora à la box Enki (pas d’abonnement supplémentaire d’annoncé pour l’instant). Via ce réseau, la box Enki pourra non seulement envoyer ses notifications mais également recevoir des commandes de la part des utilisateurs. Pour permettre à la solution de Leroy Merlin d’être prémunie (pendant quelques heures) vis à vis d’une coupure de courant, ce module complémentaire embarquera une batterie qui sera rechargée par le courant lorsque tout va bien.

Une envie de partager avec le monde

La maturité de la box Enki passe également par la mise en place de nouvelles compatibilités. La solution imaginée par Leroy Merlin souhaite offrir à ses clients les interactions avec des solutions qui sont pertinente à ses yeux pour la maison connectée.

Dans la maison, le partenariat avec Nodon lui permet de proposer des périphériques EnOcean qui peuvent trouver leur place dans la maison à connecter. Nodon propose depuis longtemps à Enki des boutons et interrupteurs sans fils sans piles, des prise connectées, des détecteurs de mouvements,… Des micro modules ont fait leur apparition dans le catalogue. Ils permettent de se cacher derrière des interrupteurs pour permettre à Enki de piloter les volets roulants, les éclairages ou encore les chaudières ou les portails. Côté radiateurs le fil pilote est assuré par des modules conçus par Avidsen un autre acteur français de la maison connectée.

Les principales marques compatibles avec Enki

Grâce à ce type de partenariats, à ce jour pas moins de 200 produits sont compatibles avec la Smart Home Enki. Afin de garantir aux clients de la solution une certaine pérennité de service. Les fabricants de périphériques comme les fabricants d’objets connectés doivent suivre certaines règles de fonctionnement et d’interopérabilité. La charte Works with Enki régit le partenariat pour la maison connectée de Leroy Merlin.

La box Enki embarque 5 protocoles : Wifi, Bluetooth, Zigbee, Enocean, 433 Mhz Dio. Les 2 premiers lui permettent de communiquer avec le Cloud, les smartphones et les objets connectés pour la maison… Les 3 autres lui permettent de proposer une gamme étendue de périphériques à installer dans la maison en fonction des besoins. Le protocole EnOcean a été choisi car il permet de se passer de la problématique des piles. Le protocole Dio a été retenu car il permet à Leroy Merlin de capitaliser sur les très nombreux modules vendus à des tarifs bas dans ses magasins depuis l”époque ou Dio s’appelait Chacon. Quand au Zigbee, cela permet à Leroy Merlin d’embarquer un protocole partagé par de nombreux fabricants. Parmi eux on retrouve Legrand, une marque incontournable dans le rayon électricité de l’enseigne de bricolage.

Les protocoles actuels de la box Enki

Très prochainement Enki sera compatible avec les produits Somfy vendus dans ses magasins. Enki proposera pour cela une clé à connecter sur la box Enki afin de la rendre compatible avec le protocole RTS de Somfy. Ce petit composant sera vendu 25€. Les prochaines versions de l’Enki Box qui sont à l’étude seront modifiées pour embarquer ce protocole en standard.

La démocratisation de la Smart Home

Afin de proposer une utilisation de la Smart Home sans tablettes, smartphones ou scénarii, Enki prévoit d’être très prochainement compatible avec les Google Home. La compatibilité avec Amazon Alexa est prévue quand à elle pour la rentrée universitaire 2019. Les discussions avec Apple étant moins faciles, la compatibilité avec Homekit n’est pas à l’ordre du jour.

La compatibilité avec l’assistant vocal Alexa permettra également à Enki de prendre une autre forme. On nous a parlé d’une box intégrant des micros, une enceinte, et intégrant en son sein la box domotique et l’assistant d’Amazon. Elle trouvera facilement sa place dans les magasins de Boulanger, une autre enseigne du groupe plus axée sur le loisir. Les 60 personnes qui oeuvrent derrière la box Enki, de la conception au support technique, on plein d’idées pour la suite!

Dans le même registre à savoir celui qui oeuvre pour la démocratisation de la Smart Home en rendant simple son installation et son utilisation, Leroy Merlin a dans les cartons des nouveautés qui arriveront prochainement:

  • En plus du moteur de scénario qui sera intégré dans la box cet été et du module additionnel permettant à la Enki box d’être plus dépendante d’Internet en exploitant le réseau Lora, la box pourra être partagée entre plusieurs utilisateurs. Ces derniers pourront avoir des droits différents. Cela permettra de partager le pilotage de la box à des enfants du foyer ou à des proches.
  • Un service d’installation et de l’aide à a configuration se basant notamment sur les électriciens partenaire de Leroy Merlin et sur les installateurs qui oeuvrent autour des produits technologiques vendus par Boulanger, une autre enseigne du groupe.
  • La possibilité de louer la solution Enki sera étendue. Cette offre est proposée de manière confidentielle aujourd’hui. Cela représente à ce jour même pas 1% du parc de box installées. Dans 2 ans Leroy Merlin table sur 40% du parc. La location inclura la box, les périphériques et des services.

Joyeux anniversaire!

En 2 ans l’offre domotique de Leroy Merlin ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Le marché de la maison est compliqué et ils le savent. Le concept de la maison connecté doit être expliqué, simplifié et démocratisé. La solution Enki semble vouloir se développer en ce sens. Elle ne communique pas sur les technologies mais sur les usages et les solutions apportées.

Dans sa communication, Leroy Merlin souhaite toujours mettre en avant la solution Enki et investir dans cette maison connectée. Les utilisateurs souhaiteraient avoir certaines évolutions plus rapidement. Le fabricant les écoute et il semble que certaines attentes seront très prochainement comblées. L’exercice qui consiste à proposer des services de personnalisation tout en restant dans la simplicité n’est pas facile! La solution se construit en proposant plus d’interactions avec les autres acteurs du secteur et une prise en compte d’une certaine indépendance vis à vis du tout Cloud. Ces 2 axes sont des axes importants pour la pérennité de la solution.

Pour fêter ses 2 ans, je vous propose de revoir mon interview de Pierre-Yves Hadengue, Directeur Programme IOT chez Leroy Merlin, qui nous présentait la Enki Box sur son stand à l’occasion du CES 2018.

2 Comments

  1. Domotifred said:

    Bonjour,

    Effectivement, il était temps de revoir cette trop forte dépendance d’Enki au Cloud.
    Par contre, je ne vois rien concernant l’intégration du protocole Zwave ? C’est se priver de centaines d’objets connectés ayant fait leurs preuves depuis de longues années dans le domaine de la domotique. Dommage…

    lundi 20 mai 2019
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonjour Domotifred, Le Zwave n’est pas à l’étude. Ils ont fait leur choix des protocoles en fonction des marques déjà vendues en magasin. Il n’y avait aucun fournisseurs en Z-Wave VS des partenaires tels que Legrand utilisant le Zigbee…

      lundi 20 mai 2019
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.