Les importantes avancées d’Apple HomeKit dans la Smart Home annoncées à la WWDC 201710 minute(s) de lecture

Lundi dernier, lors de la conférence de la WWDC 2017, Apple a présenté sur scène iOS 11. Cette nouvelle mouture du système d’exploitation des appareils mobiles de la marque à la pomme est maintenant disponible en version bêta pour les développeurs et devrait arriver pour l’ensemble des utilisateurs cet automne. Elle apporte son lot de nouveauté impactant la Smart Home. La WWDC a ensuite confirmé cette volonté d’outiller la maison connectée. En décortiquant les annonces officielles et tonitruantes mais aussi en décodant les nouveautés on peut ce dire que 2017 est l’année la plus importante pour HomeKit, bien entendu après le lancement de cette technologie lors de la WWDC en 2014. Voyons cela ensemble.

Un iOS plus ouvert aux développeurs tiers

Les aficionados des produits mobiles d’Apple seront ravis d’apprendre qu’une nouvelle version de iOS sera bientôt diffusée sur leurs appareils. Pour les utilisateurs, Apple a continué à travailler l’ergonomie, le multitâche ou encore le centre de contrôle entièrement personnalisable.  Cet iOS 11 semble néanmoins plus tourné vers les développeurs et ouvre les portes à un avenir technologiquement plus souple et un peu moins contraignant.

Pour les développeurs Apple leur permet d’accéder à des ressources très intéressantes. L’assistant personnel d’Apple qui en tire partie ne sera plus le seul. Les programmes tiers pourront notamment tirer partie des API suivantes:

  • CoreML : API de machine learning. Core ML est une API déjà utilisé par Apple pour Siri, iMessage, ou encore l’appareil photo. Le machine learning donne accès à des fonctionnalités fort intéressantes pour les développements d’applications pour la Smart Home : reconnaissance d’objet, reconnaissance de visages, prédiction du mot suivant…
  • ArKIT : nouvelle API d’Apple. Elle va permettre de pousser la réalité augmentée à un autre niveau pour afficher des informations dans le monde réel. Des applications telles que Pokémon Go, Ikea, Lego sont déjà dans les starting blocs ! Les données enregistrées par les appareils photos et les capteurs pourront être utilisées par les développeurs. L’API détecte les surfaces planes, la profondeur et la lumière pour adapter l’affichage.

Je connais 2-3 développeurs qui pourront tirer profit de ces nouveautés afin de pousser un peu plus loin l’expérience utilisateur dans le cadre de la Smart Home pensée par Apple.

Un appairage facilité des périphériques

Dans la Smart Home, l’appairage des périphériques qui consiste à les faire rentrer dans son système domotique et à autoriser leur intégration est en phase de prendre une toute autre tournure. Des mécanismes simplifiés sont en cours de mise ne place. L’accueil des nouveaux objets connectés pour la maison sera facilité par l’ouverture d’Apple des techniques et technologies liées au QR Code, au NFC et au Wi-Fi sur les iPhones et iPads.

  • QR Code: Apple offre la possibilité de capturer des codes QR directement depuis l’appareil photo. Le scan du code QR est automatique et quasiment instantané après le lancement de l’app Appareil Photo. On voit apparaître un lien à taper en haut de l’appareil photo, ce qui redirige vers Safari ou une autre app selon le cas.
  • NFC: La puce NFC intégrée à l’iPhone depuis plusieurs générations restait exclusivement réservée à Apple Pay. Les usages liés à la technologie NFC sur les appareils Apple deviennent maintenant plus ouverts. C’est ce qui va changer avec iOS 11. Apple permet aux développeurs d’utiliser les étiquettes NFC dans leurs applications. Les informations récupérées, au format standard (NDEF, NFC Data Exchange Format) permettront donc de transférer divers types de contenus comme du texte et des url notamment.  Cette ouverture est réservée à l’iPhone 7 minimum.
  • Wi-Fi : Le partage facile du mot de passe Wi-Fi n’est à ce jour possible qu’entre appareils iOS 11. Si un appareil est relié à un réseau Wi-Fi il peut communiquer les identifiants de connexion à un appareil précis de manière très simple. S’il fait école on peut imaginer que ce système puisse débarquer dans le futur sur des objets connectés compatibles iOS.

Les QR codes seront placés sur les emballages des accessoires. Ils permettront aux utilisateurs de les numériser via l’application Home. L’appairage n’en sera que plus simple. Quand aux produits avec une puce NFC intégrée ils permettront aux utilisateurs de les coupler avec leur Smart Home en plaçant leur iPhone près de l’icône NFC du périphérique. Simple pour l’utilisateur et efficace pour la domotique. La fée technologie fera le reste.

Cette idée n’est pas nouvelle. Souvenez-vous c’est l’idée présentée par NXP et Eedomus à l’occasion du CES 2016. Elle n’est pas en vigueur aujourd’hui car cela dépend du bon vouloir des industriels à harmoniser cette manière de faire. Apple pourra se donner les moyens de les mettre d’accord:

Amélioration de l’assistant virtuel Siri

L’assistant virtuel Siri reçoit également sont lot d’améliorations.

Parmi elles, le WWDC 2017 a permis de recenser les bonifications suivantes:

  • Amélioration de la fluidité pour l’expression orale de Siri
  • Amélioration du langage de Siri avec de nouvelles expressions
  • Mise à disposition de nouvelles voix, l’une masculine, l’autre féminine
  • Possibilité désormais effectuer des traductions

HomePod une enceinte à l’assaut de l’Amazon Echo

HomePod se veut être une alternative a Sonos mais également à Amazon Echo. L’enceinte plutôt design se présente comme un cylindre bourré de technologie au service de la musique mais également de la commande vocale. HomePod n’est pas un appareil au rabais. Elle embarque une puce A8, la même puce que l’on retrouve dans les iPhone et les iPad.  Avec elle, HomePod est par exemple capable d’évaluer l’espace de la pièce dans laquelle elle est placée pour diffuser de façon optimale le son.

HomePod est bien sûr doté de toute l’intelligence lui permettant d’assurer les interactions avec Siri. Au delà de la musique et des podcasts, HomePod permet de communiquer vocalement grâce à Siri des informations telles que la météo, les dernières nouvelles, le trafic… HomePod est bien entendu opérationnel pour fonctionner avec les différents périphériques de HomeKit la Smart Home d’Apple. Il suffit donc de lui parler pour allumer ou éteindre ses lumières… Tout comme Alexa d’Amazon ou Home de Google.

HomePod sera disponible en décembre 2017 pour 349$ en blanc ou gris sidéral. Cette enceinte sera proposée aux Etats Unis, au Royaume Uni et en Australie dans un premier temps. En 2018 ce sera normalement pour le reste du monde.

La convergence avec les iPhones est avantagée par iOS 11 : les iPhones pourront répondre automatiquement aux appels. C’est pratique pour obtenir les appels sur HomePod si nos l’on est en train de faire la cuisine et que les mains ne permettent pas de décrocher. C’est également pratique si l’on est en voiture. Ce mode peut être activé pour que l’iPhone décroche et se mette en haut-parleur. On peut également choisir le délai avant de répondre.

Amélioration de HomeKit

La technologie HomeKit que propose Apple pour équiper la Smart Home s’améliore également. Parmis toutes les fonctionnalités proposées, HomeKit propose maintenant des systèmes d’irrigation et le suivi des robinets.

Avec les 2 nouvelles catégories, HomeKit offre maintenant 16 familles de produits qui peuvent être automatisés dans la maison. HomeKit permettait de piloter des portes de garage, des thermostats, des capteurs, des volets pour les fenêtres, des périphériques de sécurité, des humidificateurs, des climatiseurs, des verrous, des purificateurs d’air, des lumières, des prises, des ventilateurs, des caméras, des sonnettes… A cela Apple rajoute donc les deux nouvelles catégories, les systèmes d’irrigation et les robinets.

Apple apporte également des améliorations pour les accessoires Bluetooth LE HomeKit en introduisant de nouvelles notifications de diffusion sécurisée qui permettent une latence sous la seconde qui se trouve ainsi améliorée.

HomeKit obtiendra également avec iOS 11 de nouveaux déclencheurs d’événement d’occupation et de durée basés sur le temps.

Une certification HomeKit moins exigeante

L’un des freins rencontrés par les clients d’Apple souhaitant s’équiper d’appareils domotiques HomeKit est l’offre de périphériques pour construire cette Smart Home. Les partenaires industriels doivent obtenir une certification très contraignante pour obtenir le label tant convoité. Cela en décourage beaucoup. L’obligation de modification matérielle afin d’intégrer des puces estampillées HomeKit rebute bon nombre de partenaires potentiels.

Ce changement de politique en matière de certification HomeKit pour les produits tiers est le bienvenu. C’est un moyen de dynamiser le développement des accessoires pour la maison connectée. Jusqu’à maintenant, pour être compatible avec HomeKit, les constructeurs tiers devaient se plier à de longues procédures de test. C’est nécessaire pour assurer une compatibilité sans failles. Les fabricants doivent également installer une puce dans leurs produits à certifier. Elle assure d’après Apple la communication sans fil optimale et la sécurité des échanges.

Lors d’une session de la WWDC, Apple a annoncé que la certification était désormais assouplie:

  • HomeKit pour les prototypes: les développeurs peuvent maintenant confronter leurs produits encore à l’état de prototype avec HomeKit. La certification MFi n’est plus une condition préalable.
  • Une compatibilité HomeKit logicielle : la comptabilité HomeKit ne passe plus obligatoirement par la présence indispensable d’une puce matérielle certifiée par Apple. La compatibilité peut désormais être assurée par logiciel. Cela permet de baisser le coût de fabrication pour les partenaires d’Apple, tout en favorisant un développement plus rapide. Certains fabricants de matériel domotique seront ravis d’apprendre qu’il est maintenant possible d’ajouter la compatibilité HomeKit via une simple mise à jour logicielle !

Ceci est une avancée importante pour tous les accessoires qui sont déjà produits, commercialisés et expédiés. Ces constructeurs pourront ajouter un support pour la plate-forme HomeKit via une simple mise à jour logicielle sans avoir besoin d’inclure la puce d’authentification matérielle requise par Apple.

Que l’on se comprenne bien, Apple rappelle tout de même que les partenaires de la marque ne pourront pas faire n’importe quoi. La firme a bien indiqué que décrocher le label HomeKit passera toujours par des tests rigoureux et stricts afin d’assurer la sécurité de la Smart Home, l’interopérabilité avec tous les appareils arborant cette technologie et la facilité d’utilisation. Les règles à suivre par les fabricants doivent pouvoir rassurer les clients qui souhaitent équiper leur maison connectée avec la technologie Apple.

Et maintenant?

Apple a clairement sorti les armes à l’occasion du WWDC 2107 pour affronter la concurrence dans la maison connectée. La marque de Cupertino l’a fait tantôt avec des annonces tonitruantes tantôt avec des nouveautés distillées par-ci par-là au gré des conférences programmées lors du WWDC. HomeKit est en train de s’outiller très sérieusement. Apple continue comme ils le font depuis de nombreuses années à vouloir améliorer l’expérience utilisateur. La nouveauté réside sur une certaine ouverture des technologies qui sont ouvertement disponibles  sur les appareils concurrents.

Avec ses avancées technologiques Apple a maintenant la possibilité d’inciter les fabricants à proposer des modes d’installation simplifiés. En ouvrant des API intéressantes elle permet à des partenaires logiciels de développer des services à valeur ajouté. En allégeant ses conditions de ralliement, l’entreprise permet à ses partenaires fabricants de périphériques de proposer des usages multiples s’adressant à des besoins qui n’attendent qu’à être assouvis. Le changement de politique en matière de certification HomeKit pour les produits tiers ne peut être que bénéfique pour cet écosystème.

Il semble aujourd’hui que HomeKit veuille se donner les moyens de ses ambitions. A suivre en tout cas!

Source

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.