Installation du compteur de gaz connecté Gazpar et premiers retours7 minute(s) de lecture

C’est en juin dernier qu’un nouvel objet connecté est venu complété la famille déjà présenté à la maison. Il s’agit du compteur connecté Gazpar. Pardon, je devrais dire le compteur intelligent car c’est comme cela que le présente GRDF. Personnellement je préfère le qualifier de communicant car l’intelligence embarquée sur cet objet m’échappe. Bref, après quelques mois d’utilisation, voici un petit retour sur son installation et sur les premiers impacts.

Depuis 2016 et jusqu’en 2022, 11 millions de clients gaz naturel seront équipés de compteurs communicants Gazpar. Ces nouveaux compteurs vous permettront de mieux suivre et gérer votre consommation de gaz naturel au quotidien.

Tout comme tous les compteurs, j’en suis pas le propriétaire du compteur Gazpar et je ne l’ai jamais acheté, ni payé. Il est propriété de GRDF, l’entreprise qui est chargé de la distribution du gaz dans les foyers. Ce compteur (tout comme le précédent) est renouvelé par GRDF en fonction de ses plannings d’installation. Je n’ai pas fait de demande particulière sauf peut être il y a environs 5 ans… Je les avais contacté afin de savoir comment faire pour connecter mon compteur à ma domotique. Je n’ai eu aucune réponse me permettant de récupérer ma conso sur le tableau de bord de ma Smart Home. Je me faisais donc une joie à ce niveau en accueillant Gazpar à la maison.

L’installation

L’installation de nouveau compteur en remplacement de l’ancien est une opération bien maîtrisée et très rapide. Il faut savoir que GRDF délègue souvent cette partie à une entreprise tierce en fonction des régions. C’est elle qui remplit et gère les plannings d’installation et qui vous contacte. En ce qui me concerne, pas de chance car la prise de rendez-vous a été une vrai succession de loupés. Tout a été fait sans prendre en compte notre disponibilité…

À l’origine ils avaient donné rendez vous pour le 9 mai 2017. Ce rendez-vous avait été fixé unilatéralement et nous avait été imposé par la réception d’un courrier par la poste. Je les ai donc contacté par téléphone et avait décliné cette date souhaitant profiter du pont du 8 mai. Même si du côté administratif tout était pris en compte, le technicien est quand même venu. Forcément il a trouvé porte close. Forcément il est reparti sans pouvoir effectuer son intervention. C’est dommage, mais l’information ne semble pas avoir suivi en interne.

Je n’ai plus eu de nouvelles et mi juin, de retour de l’hôpital après mon opération, on sonne à la porte. Un technicien Gazpar est de retour. Cette fois-ci sans aucune annonce préalable. Comme j’étais à la maison en convalescence, j’ai pu lui ouvrir la porte et  l’accueillir. Coup de bol pour lui. Il a pu œuvrer en m’avouant être peu surpris qu’aucune prise de rendez-vous n’ait été fixée. Il avait semble-t-il l’habitude de ces cafouillages…

L’installation à proprement parlé a pris environ 30 minutes. Et encore, avec la curiosité qui me caractérise je lui posait plein de questions et il était ravi de présenter son travail et ce compteur. En 30 minutes donc il y a eu:

  • Coupure du gaz.
  • Dépose de l’ancien compteur,
  • Installation du nouveau compteur Gazpar,
  • Test d’étanchéité pour vérifier qu’il n’y avait pas de fuite de gaz

Le tour était joué. Souhaitant vérifier que tout était ok au niveau de la chaudière, on l’a mise en marche pour valider que ce changement de compteur ne l’avait pas perturbé. La chaudière à absorbé l’air présent dans les tuyaux sans soucis. Elle a redémarré toute seule. Tout était sécurisé, tout fonctionnait, le sympathique installateur est donc reparti.

Objet connecté es-tu la?

Cet objet connecté ne l’est pas pour moi. Il est d’abord connecté pour le transporteur et le fournisseur de gaz. Tous les jours vers 6h il envoie, via un protocole sans fil, le relevé de consommation de mon compteur vers les serveurs de GRDF. Ce relevé est envoyé de manière automatique et à distance.

Les données de consommation de la veille sont envoyées par Gazpar à un concentrateur installé en hauteur (sur un toit d’immeuble par exemple). Cette transmission est faite par radio, sur la fréquence 169 MHz. Chaque envoi entre le compteur et le concentrateur dure moins d’une seconde. Chaque concentrateur collecte les informations des compteurs environnants et les retransmet à son tour, via le réseau GPRS (GSM) aux Systèmes d’Information de GRDF.

Cela permet à GRDF d’avoir un relevé quotidien de ma consommation. Les données reçues au niveau national sont traitées quotidiennement par GRDF et sont mises à disposition des clients et des fournisseurs d’énergie. Il est maintenant inutile de déplacer une personne pour cela une fois tous les 3 mois.

Ce compteur qui émet des données n’est pas relié à une prise de courant. Comment fait-il? Il intègre une batterie qui est annoncé fonctionner pendant 10 ans. La communication est très courte et également peu consommatrice en énergie. À voir dans le temps. Ensuite? Ensuite on peut imaginer un changement de compteur ou bien de batterie. En ce qui concerne Gazpar, il faudra une intervention pour le changer.

Avec Gazpar il est annoncé que je dois bénéficier de sa connectivité pour être facturé sur un relevé automatisé plutôt que sur une estimation. C’est bien le cas. Ma facture n’est plus élaborée avec des estimations. J’ai donc à ce jour au moins cet avantage à avoir un compteur communicant. Il n’y a plus de régularisation trimestrielle. La facture est établie sur une consommation constatée par Gazpar et envoyée au fournisseur d’énergie.

Une consommation qu’il faut vouloir aller chercher

Le fait que ce soit la consommation réelle qui soit prise en compte maintenant dans mes factures est bien le seul avantage concret à mon niveau. Cet avantage n’est pas à minimiser. Il est fini le temps, lorsque l’on fait des efforts pour faire des économies d’énergies, où les factures élevées arrivaient mensuellement et étaient régularisées trimestriellement. On paye vraiment mensuellement ce que l’on consomme.

En revanche, il est vraiment dommage que le relevé des données sur le site du transporteur (GRDF) et sur celui du fournisseur (Engie) ne soient pas comparables. Engie indique que les données lui sont communiquées par GRDF uniquement de manière mensuelle alors que GRDF les collecte de manière quotidienne.

Et si l’envie de vérifier la facture d’Engie me prend il faudra télécharger les données quotidiennes sur le site GRDF pour les comparer à la facture Engie qui n’adopte pas le mois calendaire. Ce serait trop simple…

Il n’y a rien de prévu pour consulter SA propre consommation à part un site web. C’est dommage. On est obligé d’aller la consulter alors qu’elle pourrait nous être communiquée. Ce serait la moindre des choses pour mieux sensibiliser aux économies d’énergies. On ne peut pas intégrer SA consommation chez soi sans devoir aller sur le site de GRDF et récupérer ses données en les téléchargeant au format Xlsx. C’est bien pour faire un suivi irrégulier mais trop contraignant pour un suivi régulier.

Je rêve d’un déport à la maison des relevés de mes consommations. On pourrait utiliser un système de type télé information en utilisant la prise disponible sur le côté du compteur (?).

Je rêve d’une API publiquement documentée et ouvertement disponible. Le pas quotidien des relevés est un bon départ même si je suis persuadé que ce compteur peut faire bien mieux que cela. Il existe peut être une API mais elle n’est pas ouvertement disponible. C’est moche et très petit à l’heure ou l’on parle d’Open Data dans les services publiques. La connectivité des relevés pour un suivi régulier est clairement à ce stade uniquement pour GRDF et Engie et pas du tout pour moi.  J’ai l’espoir que cela s’améliore…

3 Comments

  1. seb domotique said:

    Bonjour ,
    la prise sur le côté est une sortie impulsion
    pratique, ça évite de rajouter un module impulsion sur le compteur
    en domotique knx il est facile grâce à un module impulsion de suivre la consommation et détecter d’éventuelles fuite ou consommation anormal http://www.zennio.fr/produits/knx-compteur-energie/kci-4s0

    “La prise client pour des données de consommation en temps réel
    Pour un suivi plus précis, une prise client est disponible pour brancher un boîtier de recopie d’impulsions afin de collecter, en temps réel, les quantités consommées de gaz, répondant ainsi aux obligations de la réglementation thermique 2012 et de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Cette sortie client est activée par défaut à la pose du dispositif de comptage.”

    https://www.grdf.fr/actualites/releve-suivi-donnees-consommation

    lundi 27 novembre 2017
    Reply
  2. Etienne said:

    Tout à fait d’accord avec cet article, à quand une API.
    Merci seb domotique pour ces informations.

    mercredi 29 novembre 2017
    Reply
  3. Quentin said:

    Bonjour l’API est disponible elle reprend les même base que linky
    Elle est donc exploitable. (Pour quelqu’un qui la comprend = pas moi 🙂
    https://opendata.grdf.fr/api/v1/console/datasets/1.0/search/
    Du coup avec la réponse de Seb et cette API il est possible de faire quelques chose

    mercredi 29 novembre 2017
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.