La Chine souhaite établir les normes de l’interopérabilité de la Smart Home3 minute(s) de lecture

Le secteur de la Smart Home est en constante mutation. Il faut dire qu’il se cherche depuis de loooongues années. Parmi les soucis que rencontre ce domaine on retrouve, l’interopérabilité entre les solutions qui est mis à mal par l’offre surnuméraires de protocoles non compatibles.  Z-Wave, Zigbee, KNX, Homekit, WiFi, Bluetooth, tout ce beau petit monde apporte sa pierre à l’édifice de la maison connectée mais il n’existe aucun ciment pour faire tenir tout cela ensemble. La Chine semble vouloir mettre un terme à cela en prenant le taureau par les cornes et en arrêtant des normes pour la Smart Home.

C’est le China Light Industry Council (CLIC) qui a dégainé récemment et qui a lancé un processus visant à établir des normes technologiques pour les appareils domestiques intelligents. Par cette terminologie on entent les appareils électriques, les serrures, l’éclairage, les meubles, … La Smart Home est la cible.

Le CLIC a donc annoncé avoir mis en place un groupe de travail chargé non seulement de réfléchir sur les normes mais également un groupe d’expertise, une alliance d’associations industrielles, ainsi que des organisations de technologie, d’inspection, d’essais et de certification. Tout ce beau monde va cogiter pour établir les règles du jeu communes pour la maison connectée.

Comme il y a fort à faire dans ce secteur qui couvre un large éventail de domaines, la première priorité sera accordée aux normes clés de connectivité entre les appareils, l’interface homme-machine, la plate-forme de cloud computing et le Big Data. On pose les fondations et on avance.

Le processus retenu se déroule en trois étapes. De 2017 à 2019, des normes et des organisations et mécanismes connexes permettant la fabrication seront établis. De 2019 à 2022, un premier système de normes pour les appareils intelligents à usage domestique sera achevé. De 2022 à 2025, ces normes seront largement répandues et adoptées par les fabricants chinois afin d’être utilisées dans tous les appareils à usage domestique.

La Chine va-t-elle partir d’une feuille blanche et pondre une solution miracle? Pas sûr. Le CLIC et le China Household Electric Appliance Research Institute ( l’institut chinois de recherche sur les appareils électroménagers) ont publié conjointement un livre blanc sur l’utilisation de la technologie NB-IoT (Narrowband Internet of Things) appliquée aux industries de l’électroménager intelligent. Selon le livre blanc, les modules Wi-Fi ne seront pas adaptés à une application domestique connectée et cèdent la place à la technologie NB-IoT. Cette technologie a la côte et sera adoptée en raison de la faible consommation d’énergie, de la couverture étendue et du faible coût de production et d’utilisation.

Le NB-IoT n’est pas sorti de nulle part. Il s’agit d’un protocole sans fil qui est promu par les opérateurs Télécom et des équipementiers de téléphonie mobile (Huawei et Vodafone en tête). En effet il se base sur les infrastructures existantes de la téléphonie mobile pour véhiculer sur une longue distance de cours messages. Ce protocole est standardisé par la 3GPP, l’organisme de normalisation qui écrit les  normes cellulaires c’est à dire les technologies mobiles GSM, 3G, 4G et leurs évolutions.

Les acteurs du marché chinois de l’électronique grand public et de la Smart Home s’allient pour créer une interopérabilité “forcée” dans le pays. Depuis le temps que dans nos contrées on patiente que les fabricants se mettent d’accord sur une protocole sans fil universel soit créé et adopté, cela parait utopique. Pour le consommateur il n’aura alors aucun soucis à rendre sa maison communicante. avec un marché de périphériques tous compatibles les uns avec les autres. La cible n’est pas uniquement le seul marché chinois. L’alliance pour le NB-IoT a pour ambition d’en faire un standard mondial. Si la Chine réussit son pari elle pourra plus facilement imposer sa technologie… et ses produits.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.