La Poste se lance dans les objets connectés avec la serrure PostAccess4 minute(s) de lecture

On attendait que La Poste diffuse quelques informations concernant un nouveau système domotique. Rappelez-vous cela fait  maintenant 2 ans qu’ils ont lancé un appel afin de trouver des partenaires disposés à construire une solution domotique calibrée pour le cahier des charges souhaitée par La Poste. Ce projet portait alors le nom de code de Newton. On me souffle dans l’oreillette qu’ils ont failli faire affaire avec SFR mais qu’ils sont repartis vers d’autres aventures. Aujourd’hui c’est vers les objets connectés pour la maison que La Poste a décidé de communiquer. On peut dire que l’entreprise n’est pas encore dans la maison puisque c’est sur le seuil de la porte qu’elle s’arrête. La Poste propose sa solution de serrure connectée PostAccess.

Postaccess-pack

Après avoir entièrement remanié ses agences, après avoir proposer des impressions 3D dans certaines d’entre elles, c’est maintenant aux objets connectés que s’attaque le Groupe La Poste. Le premier pas dans l’Internet des Objets est proposé avec PostAccess, une serrure connectée à votre smartphone via Bluetooth, RFID ou Wi-Fi. Pour pouvoir mener à bien ce projet, La Poste s’est entouré d’un acteur du secteur, OpenWays. Ce nom ne vous est pas forcément inconnu car l’entreprise a fait parlé d’elle notamment en janvier dernier lors du CES 2014 à Las Vegas, en proposant une solution de serrure connectée baptisée OkiDoKeys.

La solution PostAccess a été récemment présentée par La Poste. Elle cible à la fois les particuliers et les professionnels. Une fois installée elle permet de gérer les accès au domicile ou aux locaux professionnelles, avec plusieurs fonctionnalités à la clé (sans mauvais jeu de mots). Sont présents bien évidemment le verrouillage / déverrouillage mais également la gestion des accès selon des calendriers horaires. A la maison, des accès permanent peuvent être données aux enfants alors que des accès restreints dans la journée seront concédés à la femme de ménage. Quand au voisin de confiance qui a accepté de jeter un œil sur la maison pendant vos vacances ou encore les locataires de passage via une location sur AirBnB, il pourront avoir un accès ouvert sur l’ensemble des plages horaires mais pendant une plage de date définie. La serrure propose également des services tels que la notification des accès ou la détection des tentatives d’effraction.

PostAccess-smartphone1 PostAccess-smartphone2

Ce système sera compatible avec les smartphones iOS et Android. Une application permettra de gérer la serrure et de lui affecter les fonctionnalités souhaitées. Pour les personnes ne disposant pas de Smartphones, elles pourront être équipées d’un bracelet équipé d’une puce RFID. Il jouera alors le rôle de clef électronique. Bien qu’elle puisse être soumise à la perte ou au vol comme toute clé classique, elle a l’avantage d’être beaucoup moins chère (4€) qu’une clef sécurisée classique (70€).

La Poste annonce que pour pouvoir installer ce système, aucun perçage ni câblage ne sera nécessaire. Il est annoncé comme pouvant s’adapter à la quasi totalité des serrures. PostAccess fonctionne avec des piles qui lui procurent une autonomie de deux ans. Une alerte en cas de batterie faible destiné à prévenir l’utilisateur équipe le système. Pour rassurer les futurs propriétaires, PostAccess est également équipé d’un cylindre pouvant être actionné par une clé classique.

Les données collectées étant extrêmement sensibles seront régies par la loi française en étant hébergées en France. En plus d’être disponible via Smartphone, la gestion des accès pris en charge via PostAccess pourra être effectué via ce site web. Le nombre de clés gérés par la serrure sera illimité.

PostAccess-vue-interieure

Le lancement de PostAccess se fer le 26 janvier, d’abord via 50 bureaux de poste dans le sud-est de la France. Les bureaux de poste proposeront également une prestation d’installation, assurée par des personnes assermentés. C’est La Poste qui assurera l’installation. La solution sera commercialisée sous forme de 3 packs dont le tarif du premier sera inférieur à 100 euros. Les clients souscriront à un forfait mensuel de 20€.

Le premier kit ne permettra une ouverture que par Bluetooth, via l’application smartphone iOS ou Android. Le deuxième niveau de l’offre permettra une ouverture avec des cartes ou bracelets RFID fournis avec la serrure. Le 3ème pack sera une version qui intégrera la connexion Wi-Fi. La Poste se donne 6 mois avant de dresser un premier bilan de ce lancement et d’envisager par la suite une possible extension de l’offre.

En attendant, pour vous donner une idée du type de services qui pourra être proposé, voici en vidéo celui proposé par OpenWays:

Source : Creapills

5 Comments

  1. […] On attendait que La Poste diffuse quelques informations concernant un nouveau système domotique. Rappelez-vous cela fait maintenant 2 ans qu'ils ont lancé un appel afin de trouver des partenaires disposés à construire une solution domotique calibrée pour le cahier des charges souhaitée par La Poste. Ce projet portait alors le nom de code de Newton.  […]

    lundi 8 décembre 2014
    Reply
  2. Matf said:

    Sur le principe, je trouve ça super, mais quand même… un abonnement pour que je puisse ouvrir ma serrure ! Ça non.
    Et le jour où je trouve que ça commence à faire cher de payer 20€ / mois pour ça, il se passera quoi ? Impossible de rentrer chez soi ? Ou on ne pourra plus rien modifier, et donc la serrure n’aura plus aucune valeur ajoutée.
    Au moins, comme c’est La Poste qui gère, au moins, ils ne risquent pas de disparaître du jour au lendemain.

    lundi 8 décembre 2014
    Reply
  3. bernt said:

    Proposition intéressante, sauf le coût mensuel. Je suis prêt à payer plus cher l’achat et l’installation de serrures, mais ne paierai pas 20€ par mois!

    lundi 8 décembre 2014
    Reply
  4. enr37 said:

    Je lisais cet article, surpris, content jusqu’à, comme les amis ci dessus, je remarque qu’il fallait 20€ pour entrer chez mo ! Alors oui ! Mes clefs coutent 50€ pour les refaire mais elles ne sont pas hackable.
    WTF !! 20€ pour une solution qui n’apporte AUCUNE valeur ajoutée. j’espère que le marketeux chef de produit qui a pondu ça est en train d’essayer sa solution au goulag.
    Pour rappel:
    avec 0€ aujourd’hui j’ouvre ma porte, demain je peux l’ouvrir pour 250€/an grace a la poste.
    Mais avec 20€, je peux téléphoner avec un mobile de façon illimitée, avoir une box avec internet simple and so on.
    Le produit est mort né: pas de valeur ajoutée = 0 achat. Le fait de s’appeler la poste n’y fera rien. Elle s’y raccroche pour s’assurer du vol certes ! Mais le vol, c’est la poste qui le propose. Aujourd’hui les premium depassent rarement 10€ POUR DE LA VALEUR AJOUTEE (premium eedomus, deezer, shazaam…) Même netatmo et autres withings ne s’y sont pas essayées (même si j’ai des doutes concernant le sotckage)

    Bref, c’etait mon coup de gueule ^_^

    jeudi 11 décembre 2014
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.