Labrador Retriever : un robot domestique d’assistance qui semble vraiment utile #CES20227 minute(s) de lecture

Du côté des robots domestiques dévoilés habituellement au CES les fabricants ont souvent tendance à faire un peu trop de promesses en termes de fonctionnalités utiles et… à ne pas tenir à la fin. Chaque année, nous assistons à des démonstrations de prototypes de “robots majordomes” ou de “robot d’assistance” qui ne se concrétisent jamais en produits réels. J’espère que le robot Retriever de l’entreprise Labrador ne sera pas dans ce cas-là. Pourquoi ? Parce que la société Labrador Systems a décidé de faire les choses simplement, extrêmement simplement, en proposant “uniquement” une table roulante robotique autonome qui semble vraiment utile.

Des bases solides

Après son robot Caddie, le fabricant Labrador Systems a présenté au CES 2022 son nouveau robot appelé Retriever. Tous les 2 sont spécialement conçus pour faciliter les tâches ménagères en transportant tout bien, produit ou objet à la place de leurs propriétaires. Ils ont tous les 2 la taille d’une desserte, ou plus précisément d’une table roulante. Conçus pour se mouvoir de manière autonome dans la maison, ils sont en effet équipés de roues et de capteurs qui leur permettent de se déplacer seuls dans les intérieurs.

Les parcours et les points d’arrêts du Retriever permettent de déplacer des objets

Pour faciliter leur utilisation, les propriétaires définissent un certain nombre de points d’arrêt précis dans la maison pour que ces robots puissent associer un lieu précis du logement à des dénominations telles que “dans la cuisine” ou encore “près du canapé”. Avec la cartographie de la maison en mémoire, ils savent ensuite se déplacer entre ces endroits sur commande, en contournant automatiquement les obstacles et les personnes. Les deux robots peuvent également être dirigés par des applications ou lorsqu’ils sont appelés par commande vocale grâce à une intégration avec Amazon Alexa.

Caddie et Retriever peuvent transporter des charges d’environ 11 kilogrammes. Leur vitesse de déplacement est celle classique de la marche classique d’une personne déambulant dans un intérieur. Pour se recharger en énergie, les robots trouveront tous seuls leur station de recharge comme le font leurs cousins les robots aspirateurs. La recharge complète se fait en 4 heures de préférence la nuit, puisque le robot offre, d’après le constructeur, une autonomie suffisante pour une journée d’utilisation classique.

Caddie : Le premier robot d’assistance de Labrador
Retriever : le tout nouveau robot de Labrador

De vrais robots d’assistance

Caddie et Retriever partagent les caractéristiques que nous venons de voir afin de pouvoir “déplacer des objets d’un point A à un point B”. La grande différence entre les deux robots est que Retriever peut s’élever et s’abaisser et qu’il est doté d’une paire de “bras” semblables à ceux d’un tapis roulant qui lui permettent de saisir seul des plateaux (s’ils ont été placés à un endroit approprié).

Bien que ces robots puissent être utiles à tout le monde, ils sont destinés principalement à aider les personnes ayant des problèmes de mobilité que ce soit les personnes âgées, des personnes souffrant de maladies chroniques comme la maladie de Parkinson ou l’arthrite ou encore des personnes souffrant d’handicaps moteurs permanents plus lourds. Ils sont les “bras porteurs” de personnes obligées de se déplacer avec une canne, des béquilles, un déambulateur, un fauteuil roulant… Ils sont là pour aider à déplacer une corbeille à linge sortant de la machine à laver ou pour transporter la vaisselle et les plats entre la cuisine et la salle à manger.

Le robot Retriever ne va pas faire la lessive à votre place, mais pourra porter le linge pour vous

Prenons le cas d’un aidant présent le matin et charger d’organiser les choses de manière que la personne ait une bonne qualité de vie en son absence. Il place le repas de midi sur un plateau disposé dans un réfrigérateur spécifiquement aménagé. Retriever pourra ensuite aller chercher ce plateau lorsqu’il en a eu l’instruction via une commande vocale afin de l’apporter à son propriétaire.

Ce cas de figure n’est pas utopique. Il est présent dans la vidéo en bas de l’article. Le fabricant a réalisé son “proof of concept” et prévoit de proposer ce type de réfrigérateurs (fabriqués par de partenaires) équipés de motorisations permettant d’en ouvrir et fermer la porte. Lorsque le robot Retreiver se rapproche du réfrigérateur sa porte s’ouvre et le robot utilise ses “bras” pour faire glisser un plateau de la clayette du réfrigérateur afin de transporter à un autre endroit. La mise en place de telles routines offre une plus grande indépendance aux personnes nécessitant des soins réguliers.

Des bras intégrés dans le chariot permettent de prendre un plateau

De la robotique simple et efficace au service de l’homme dépendant

L’entreprise Labrador a été lancée par Mike Dooley après avoir fait ses armes dans d’autres sociétés faisant appel à la robotique. Il a travaillé chez Lego pour concevoir la gamme Lego Mindstorm puis a participé à l’aventure du robot serpillère Mint qui a été racheté par iRobot, le fabricant du robot aspirateur Roomba, afin que la technologie développée soit intégrée dans son robot Braava.

Avec son expérience de robotique et la maxime “keep it simple, controlable and understandable”. Il a conçu Caddie et Retriever qui sont là pour aider les propriétaires à conserver une autonomie qu’ils ont perdue ne pouvant plus porter et déplacer des objets seuls. Ces robots font “juste” cela et ne promettent pas de ranger la vaisselle dans la machine ni mettre la table à votre place. Une fois les objets arrivés à destination les personnes en station immobiles continuent à se prendre en charge.

Labrador Retriever remplace cette petite main qui manque pour être indépendant

Pour minimiser le risque de pannes et de maintenance, Caddie et Retriever de pièces mobiles en nombre limitées et sont conçus pour fonctionner principalement le long de chemins prédéfinis. Labrador Systems envisage éventuellement par la suite d’ajouter des fonctionnalités plus perfectionnées, comme le contrôle manuel ou encore le mode “suivez-moi”.

Les robots Caddie et Retriever ne sont pas encore prête à être utilisées par les consommateurs. L’introduction d’un système automatisé dans une maison est une tâche difficile surtout lorsqu’elles sont destinées pour aider les personnes à mobilité réduite. Labrador a commencé à mener des essais pilotes du robot Caddie l’année dernière, en plaçant des machines chez des particuliers depuis février 2021. Si les tests sont positifs, l’entreprise ambitionne de pouvoir les commercialiser d’ici à la seconde moitié de 2023.

Le robot Caddie sera proposé au tarif de 5000$ (1500$ + 99$ par mois pendant 36 mois). Retreiver sera quand à lui commercialisé à 6800$ (1500$ + 149$ par mois pendant 36 mois). Cela inclue une garantie et des mises à jour durant les 36 mois que dure l’étalement du paiement du robot. Après cette période des frais mensuels (à définir) seront optionnels pour bénéficier des mises à jour du robot.

L’assistance à la personne faite de manière simple par Retriever

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.