Nombre d’exposants limité, durée du salon rabotée : “Show must go on” pour le CES 20227 minute(s) de lecture

En janvier 2021, le CES qui se tient habituellement à Las Vegas, s’est tenu uniquement en ligne. La Covid était passé là par obligeant l’organisateur de l’événement planétaire à la gloire de l’électronique grand public, la CTA (Consumer Technology Association) de ne pas tenir salon en physique à Las Vegas. Pour l’édition 2022, la CTA misait beaucoup sur le retour du CES en physique. Avec la pandémie mondiale, ils savaient à l’avance que bon nombre de personnes ne pourraient pas faire le déplacement. Ils ont mis en place l’option “salon hybride”, c’est-à-dire à la fois en physique et en ligne. Ce n’était pas un mauvais calcul car, en ce beau mois de janvier, la pandémie est toujours bien présente surtout avec son dernier variant Omicron… Elle bouscule allègrement l’organisation du CES 2022!

Préparatifs : Le CES sans la foule (Source : Karen Chupka)

D’importantes annulations d’exposants

À l’occasion du CES Unveiled de Paris en octobre dernier, la CTA a clairement indiqué que les échanges physiques reviendraient à Las Vegas. “We’re gona bring back CES to Vegas” clamaient-ils haut et fort. À un jour de l’ouverture, force est de constater qu’ils s’y tiennent et conservent cette ambition malgré les annulations d’importants exposants compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire.

Depuis quelques mois en effet, de grandes entreprises exposantes ont annoncé que la situation sanitaire ne leur permettait pas d’assurer correctement leur présence physique au CES 2022. Elles ont donc annulé leur déplacement à Las Vegas. Certain se retirent complétement alors que d’autres se reportent sur une présence en ligne. Parmi ces entreprises, on retrouve Google, Amazon, Microsoft, AMD, Intel, T-Mobile, Lenovo, General Motors, Meta… On ne peut leur en vouloir d’abandonner Las Vegas lorsqu’il s’agit de protéger les intérêts de leurs employés avant tout.

Pour que le salon puisse avoir lieu, le protocole sanitaire se renforce au fur et à mesure que le salon se rapproche. Les participants doivent être entièrement vaccinés, porter des masques et avoir été invités à se soumettre à un test de dépistage du Covid dans les 24 heures précédant leur entrée dans l’un des lieux d’exposition. Des mesures de distanciation sociale seront également mises en place. Les organisateurs mettent en place les conditions qu’ils jugent optimales pour que le CES 2022 puisse se tenir.

Montage des stands au CES 2022 (Source : Karen Chupka)

Les médias se désistent également de l’option présentielle

Du côté des médias, de nombreux grands acteurs ont également annulé leurs déplacements ou si ce n’est complétement leur présence. Après les annulations d’exposants il s’agit d’un nouveau coup dur pour l’édition 2022 du CES. La couverture médiatique est l’une des attentes fortes des exposants. Des médias incontournables de la tech US tels que The Verge, TechCrunch, TechRadar, CNET, Gizmodo, Tom’s Guide ou Engadget prévoient par exemple de couvrir le salon entièrement à distance. Certains de nos médias nationaux ont fait de même.

Du côté des youtubeurs, blogueurs et autres influenceurs, plusieurs annulations ou désistements sont également recensés. De mon côté, je ne serais pas présent cette année à Las Vegas. Comme l’année dernière, je couvrirai l’événement distance. Même si j’apprécie ce rendez-vous annuel avec la tech mondiale, je n’ai pas de remords à ne pas avoir pris cette année de réservations : la Covid s’est invitée en fin d’année à la maison, je n’aurais pas pu partir outre atlantique pour couvrir physiquement le CES 2022.

Le CES 2022 ne durera que 3 jours au lieu de 4

Le CES 2022 terminera ses festivités un jour avant son jour de clôture initial

Afin de limiter le risque face à la montée en puissance du variant Omicron de la Covid-19, l’organisateur a finalement décidé, au dernier moment, de clore les festivités du CES 2022 un jour avant le jour de clôture initial. Il fermera donc les portes ce vendredi 7 janvier au lieu du samedi 8. Cette décision découle des protocoles sanitaires donnés par le Nevada. Il est vrai que cet événement physique accueille des populations des 5 continents. Malgré les précautions prises par les organisateurs, les officiels redoutent qu’un tel rassemblement de foules provenant des 4 coins de la planète ne viennent empirer la situation déjà assez tendue aux US.

“Nous raccourcissons le salon à trois jours et avons mis en place des mesures sanitaires complètes pour assurer la sécurité de tous les visiteurs et participants”, a déclaré à ce sujet Gary Shapiro, président-directeur général du CTA, dans un communiqué vendredi.

Le passage de 4 à 3 jours de salons laisse de ce fait aux exposants et aux visiteurs ne pouvant pas modifier leurs dates de vols retour une journée off à Las Vegas. Ils ne devraient pas avoir trop de mal à s’occuper un samedi à Las Vegas.

140 startups françaises sont attendues

Du côté des startups, l’Eureka Park semble continuer à tenir ses promesses. Le nombre d’exposants ne semble pas trop être impacté pour l’instant. En ce qui concerne la présence française, 140 startups confirment leur présence. Seront représentées des startups accompagnées par Business France et Team France Export réuniront 8 régions françaises. Le groupe La Poste, qui est depuis plusieurs années présent au CES, ne sera pas de la partie en 2022. Les délégations réuniront des savoirs faire de divers secteurs technologiques : wearables, divertissement, bien-être, mobilité, cybersécurité, intelligence artificielle, robotique,…

Les Innovation Awards des startups de la French Tech

En cas d’annulation, si les grands groupes pourraient “absorber” une perte dans leur budget communication. Les petites entreprises et les startups ne pourraient pas forcément faire de même. Ils ont souvent fait des investissements financiers dans cette présence physique à Las Vegas proportionnels à leurs attentes de retombées médiatique et / ou professionnelles. De même, en cas d’annulation, il est de plus facile pour un Google de négocier des conditions favorables avec la CTA pour le CES 2023. Ces acteurs ont un poids indéniablement que ne peut pas avoir une startup de l’Eureka Park.

Le CES continuera et doit continuer“, indique Gary Shapiro, le patron de la CTA. “Il comptera beaucoup plus de petites entreprises que de grandes. Il se peut qu’il y ait de grands vides dans l’espace d’exposition. Il sera certainement différent des années précédentes. Il sera peut-être désordonné. Mais l’innovation est désordonnée. Elle est risquée et inconfortable.

Le salon n’est pas encore ouvert et devrait accueillir 2 200 exposants contre plus de 4 500 en 2020 lors de la dernière édition physique. Les conférences de presses démarrent aujourd’hui. Les grands groupes vont pouvoir dérouler leurs plans de communications pour leurs innovations 2022. Du côté des startups, on affine les derniers préparatifs sur les stands. Comme on l’évoquait ensemble dans un précédent article, les startups sont bien au rendez-vous pour tenter de sauver le CES 2022

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.