Les startups arriveront-elles à sauver le CES 2022?11 minute(s) de lecture

Mardi 19 octobre, a eu lieu, au sein du Palais Brongniart, la nouvelle édition du CES Unveiled Paris. C’est un rendez-vous annuel qui permet aux organisateurs du CES de faire la promotion du salon du CES de Las Vegas, en dehors des frontières américaines. Vous vous en doutez, cette édition était très particulière. Le contexte sanitaire actuel lié à la Covid-19 a quand même permis au salon de se tenir en présentiel. Il était amoindri certes, mais toujours debout. On dit qu’il préfigure ce que sera le CES à Las Vegas. Si les grands groupes ont déserté les allées de ce salon on peut se demander si les startups arriveront à sauver le CES 2022…

Les CES Unveiled Paris, un avant-goût du CES de las Vegas

Une édition atypique dans un contexte difficile

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le déroulé de l’édition 2021 du CES Unveiled Paris ressemblait au déroulé d’une édition classique. Une après midi liée à l’innovation qui se découpe en 2 rendez-vous. Le premier prend la forme de conférences au cours desquelles les organisateurs et les invités se succèdent sur la scène au gré des interventions programmées. Le second rendez-vous consiste à proposer une exposition d’entreprises qui souhaitent présenter leur savoir faire. Startups comme grands groupes peuvent s’inscrire afin de présenter leur actualité. Seuls les premiers avaient répondu présent.

A l’occcasion du CES Unveiled Paris 2021, il n’y avait plus aucun grand groupe. On serait tenté de croire que la Covid a eu raison de l’innovation dans ces entreprises. Qui sait? Ce qui est certains, c’est que la conjoncture est difficile pour de nombreuses entreprises, et ce, quelque soit leur taille. Elles n’ont peut-être pas l’envie ou la possibilité de communiquer dans un salon. Ce genre d’opérations se prépare et les énergies sont peut-être déployées vers des actions plus certaines qu’un salon qui peut être annulé à cause de contraintes sanitaires plus contraignantes. Sur ce terrain, les petites entreprises et les startups peuvent plus facilement se mobiliser au dernier moment.

Les exposants n’étaient pas nombreux à vouloir exposer sur le salon. On retiendra cette année un chiffre : 27. C’est bien celui du nombre restreint d’exposants cette année. Ce n’est pas si mal finalement, si l’on considère qu’ils étaient 33 en 2019 et que l’édition 2020 avait été replacée par une série de conférences en ligne.

La liste des participants du CES Unveiled Paris édition 2021

Certains exposants n’avaient pas pu venir. Si vous regardez attentivement le plan officiel ci-dessus, vous noterez qu’il y a 29 emplacements… et qu’il manque à l’appel le numéro 8 ainsi que le numéro 20. Les organisateurs étaient stricts concernant la Covid : en cas de soupçon on ne vient pas. Certains en ont fait les frais : être cas contact et être exposant ce n’est pas compatible…

À quoi pourrait ressembler le CES 2022?

Bien malin est celui qui pourra dire à quoi ressemblera le CES 2022. Est-ce que le salon de Las Vegas est condamné cette année ? Va-t-il être un bon cru, car forcément différent des autres ? Ce que l’on peut dire sans trop de chances de se tromper c’est ce qui est partagé avec toutes les personnes avec lesquelles j’ai pu discuter. Touste s’accordent sur une chose : toutes savent à quoi cette édition ne ressemblera pas à savoir que le CES 2022 ne sera pas un CES habituel. Il est en effet déjà acquis qu’après le CES 2021 entièrement en ligne, le CES 2022 ne sera pas un CES tel que l’on pouvait vivre dans le monde d’avant : ça sera une édition atypique.

Après avoir dit cela on n’a pas beaucoup avancé. Mais, si le CES Unveiled de Paris 2021 permet de se faire une idée de ce que réserve le CES de Las Vegas en janvier 2022, voici les leçons que l’on peut en tirer :

Il se tiendra (à nouveau) en physique

Les organisateurs ont clairement indiqué que les échanges physiques reviendront à Las Vegas. “We’re gona bring back CES to Las Vegas” clamaient les organisateurs haut et fort. Ils y tiennent. Une version en ligne existera bien notamment pour diffuser les conférences de presse un peu partout dans le monde. Le système qui sera mis en place pour pouvoir suivre à distance les conférences pourra être également utilisé pour faire un lien avec les personnes qui seront sur place. Pour une fois ce qui se passera à Vegas ne restera peut-être pas à Vegas…

Comme tous les ans le CEs regroupera de nombreuses thématiques

Il y aura moins d’exposants (et plus de place)

Les chiffres relatifs aux exposants ne sont pas encore définitifs. Les organisateurs indiquent qu’ils ont noté une recrudescence significative des inscriptions depuis quelques jours. Il n’y a pas de doutes, le fait que les US aient annoncé tout récemment que les frontières pourront rouvrir à partir du 8 novembre 2021 en est l’explication. Cette décision est un réel soulagement pour la Consumer Technology Association, l’organisateur du CES.

Tout comme pour l’Unveiled, ceux qui ont répondu à l’appel sont principalement de startups. Leur agilité leur permet de s’organiser rapidement pour faire le déplacement presque au dernier moment. Pour toutes les entreprises un tel salon s’organise. Un an n’est pas de trop pour le préparer et mettre toutes les chances de son côté en prévoyant au maximum son salon. Rares sont celles qui ont fait le pari début 2021 que l’édition 2022 se tiendrait physiquement et surtout que la situation sanitaire mondiale leur permettrait de l’assurer.

À ce jour, il y a seules 1100 entreprises ont confirmé leurs présences et ont pris des stands. Parmi elles on retrouve 800 startups. 1100 entreprises, c’est peu si l’on confronte ce chiffre aux 4500 exposants qui avaient fait le déplacement en janvier 2020 à Las Vegas… Pour prendre les choses du bon côté, avec un quart des exposants en moins les allées seront plus larges. Cela ne pourra être que bénéfique pour la distanciation sociale !

Le plan du CES 2022 ne fait pas apparaitre le Loop de Elon Musk qui permet de se promener d’un bout à l’autre du LVCC en Tesla et sous terre

Les immenses halls du Las Vegas Convention Center seront bien aérés, surtout cette année où le CES va prendre possession du nouveau West Hall récemment sorti de terre et qui accueillera les voitures, les camions et les drones. Le North Hall qui les accueille habituellement, sera investi par la Smart City et la robotique notamment. L’Eureka Park, le lieu où les startups montrent leur savoir faire, continue à siéger au Venitian comme d’habitude. Si les sites du CES sont déjà connus, leur taux de remplissage l’est moins…

Il y aura moins de visiteurs (mais ils seront mieux accueillis)

Sans surprise les nombre de visiteurs sera également réduit. Les budgets de déplacement revus à la baisse, les autorisations de voyage délivrées au compte goute, la raréfaction du nombre d’exposants… tout cela sont des éléments qui impactent les inscriptions. Encore une fois si l’on fait le parallèle avec le CES Unveiled de Paris, les visiteurs pourront bénéficier de conditions de visite agréables en temps de pandémie. La distanciation sociale sera plus facilement respectée.

Avec cette baisse de fréquentation, le prix du déplacement est également revu à la baisse. Les chambres se remplissent moins vite et les hôtels sont soumis à la loi de l’offre (très importante) et de la demande (bien plus faible que d’habitude) à cette époque de l’année.

Un engouement intact pour les Innovation Awards

La baisse d’exposants prévue, la baisse des visiteurs attendue ne marquent pas forcément une désaffection pour le CES. Parmi les événements attendus au CES, on retrouve les récompenses annuelles de l’innovation, à savoir les CES Innovations Awards. Les industriels de tous bords misent cette année encore sur l’espoir de recevoir un prix de l’innovation décerné par le CES… et votre serviteur. J’ai rempilé cette année encore et suis très fier d’avoir été sélectionné en tant que membre du jury!

Les Innovations Awards restent un prix très recherché

Pour avoir épluché bon nombre de dossiers, je peux donc témoigner que les grandes entreprises tout comme les startups étaient non seulement au rendez-vous, mais elles y participaient également en nombre. Cet engouement a été confirmé par les organisateurs du CES à l’occasion du CES Unveiled de Paris. Ils notent pour le CES 2022 une participation plus importante que pour les années précédentes. Un record historique a été battu cette année avec une participation de plus de 1800 produits. Parmi ces prétendants on compte 16 sociétés venant de France qui ont été nommée pour l’Innovation Awards Honoree. Ce chiffre pourrait croitre en janvier, car toutes ne se sont peut-être pas encore dévoilées…

Les startups, ces piliers du CES

On l’a vu à Paris, sans les startups, il n’y aurait pas eu beaucoup d’exposants. Au CES, on peut s’attendre à la même chose. Rappelez-vous, les chiffres annoncés concernant les exposants indiquent 1100 exposants dont 800 startups! Parmi elles on compte une centaine de françaises.

Pour donner des éléments de comparaisons, on peut rappeler qu’en 2021 pour son édition 100% en ligne, il y avait 1943 exposants dont 681 startups (35%). En 2020, la dernière édition 100% physique, avait vu exposer 4500 entreprises dont 1200 startups (26.6%). Les chiffres de 2022 annoncent une représentation de startups complètement inversée représentant 72.7% des exposants…

Si certains annoncent un CES en demi-teinte, il faut surtout voir cette édition 2022 comme une édition de transition. Le CES 2022 sera un test pour ce genre d’événements planétaires. Les organisateurs de salons ne manqueront pas de décortiquer les moindres aspects de cette édition. De ce point de vue, on peut dire que le CES reste encore et toujours une référence. Une référence bousculée et bien malmenée dans un monde qui bouge et se réinvente.

En visitant le CES on est frappé par la débauche de moyens qu’emploient les gros acteurs du secteur pour faire la démonstration de leur offre. À ce jeu les Startups jouent en peu le rôle de David contre Goliath et tirent toujours leur épingle du jeu. Ils sont toujours là et l’engouement des visiteurs à leur égard ne faiblit pas.

Le CES est un rendez-vous incontournable de la tech et de l’innovation

Au cours des conférences de mardi dernier à l’occasion du CES Unveiled de Paris, Gary Shapiro, le patron de la CTA l’organisateur du CES, s’est laissé aller à relater un fait édifiant qui montre le lien fort entre le CES et les startups:

Il y a quelques années maintenant, à l’occasion d’une réunion au sommet pour l’organisation du CES à venir, l’augmentation du prix des stands était débattue. Une partie du board voulaient augmenter très fortement le prix des stands pour, peut être, supprimer la concurrence de l’attrait de l’innovation de ces petites entreprises qui ne portaient pas encore le nom de startups. Une voix s’est fait entendre, celle d’un patron d’une grande entreprise US, pour calmer les ardeurs des plus gourmands. Il rappelait que le prix d’un stand pour une grosse structure pouvait facilement être absorbée par un budget communication. Ce n’était pas le cas pour un petit entrepreneur qui jouait non seulement la survie de sa boite, mais éventuellement les économies d’une vie investie dans son affaire. Il rappelait que l’aura et la renommée du CES étaient bâtis sur la présence indispensable des petits inventeurs et entrepreneurs géniaux. Les exclure par une hausse des tarifs revenait à renier ce qui faisait leur ADN de ce salon et à vider les CES d’un pouvoir d’attraction immense.

Les membres de ce qui est devenu aujourd’hui la CTA, la Consumer Technolgy Association, ont peut être bien fait finalement à ce moment-là de ne pas évincer les petits. Il y a de la place pour tous et on a toujours besoin d’un plus petit que soi. La preuve, les startups sont toujours au rendez-vous cette année pour le salon de Las Vegas et pourraient bien sauver l’édition 2022 du CES!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.