Orange : Tabbee part à la retraite, Tahiti n’est pas loin2 minute(s) de lecture

La tablette Tabbee avait commencé son aventure en 2009.  Elle avait été rejointe en 2010 par la Tabbee S.  En 2011, la tablette Tabbee 2 avait été dévoilée sans date de commercialisation.  Elle ne verra pas le jour car Orange a pris la décision de porter un coup d’arrêt à sa gamme de tablettes tactiles Tabbee en France.

 

Sortie avant l’iPad le premier modèle s’était écoulé en plus de 10 000 exemplaires entre juin 2009 et février 2010.  Elle avait été créée par la division Orange Vallée qui est désormais rattachée à la direction marketing et innovation de France Télécom.  L’appareil se connectait à Internet par le réseau Wi-Fi (ou grâce à une clef 3G) et plusieurs partenaires proposaient des applications dans le monde de la presse (Le Figaro, l’Express, le Monde…), la radio, ou encore dans l’univers du divertissement (Allocine, YouTube…).

Conçue en interne et produite par Sagem, le premier modèle était basé sur un noyau Linux et une interface maison développée par Orange.  Le deuxième modèle devait fonctionner sous Windows CE 6.0. La promotion de la tablette n’a jamais été à la hauteur des standards de la société.  Une promotion faible et un mode de distribution (exclusivement sur internet) n’ont pas non plus aidé à la faire connaître du grand public. La partie hardware a vite été décevante par rapport à la concurrence (notamment en ce qui concerne la résolution de l’écran).  La partie software, n’a presque pas bénéficié  d’évolutions…

Je m’étais intéressé à cette tablette sans jamais franchir le cap de l’achat car on pouvait se la procurer à un prix raisonnable (<150 €).  Mon but était de l’utiliser comme interface domotique.  En effet cette tablette dotée de nombreuses fonctions multimédia, possédait un écran tactile 7 pouces et un dock de recharge.  Communicant en Wifi elle pouvait se doter de multiples widgets afin d’afficher directement sur l’écran des informations utiles comme la météo, l’état du trafic, les actualités, …

Son interface tactile et le navigateur Opéra en faisait un candidat non négligeable pour devenir une télécommande domotique en se connectant sur l’interface Web de tout système domotique actuel. Malheureusement, elle a dû faire face à une concurrence acharnée d’appareils bien mieux dotés et à peine plus chers…

 

Orange n’arrête cependant pas l’aventure des tablettes et déclare que l’expérience Tabbee  ne constituait qu’un premier sondage du marché. Distribuée dans un premier temps aux Royaume-Uni, la tablette Tahiti est fabriquée par le chinois Huawei mais est brandée sous la marque Orange.  Avec une taille d’écran également de 7 pouces, elle tourne sous Android 3.2 Honeycomb mais devrait être migrée par la suite vers la dernière version d’Android: Ice Cream Sandwich.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.