Popp Z-Weather : Et voici la première station météo Z-Wave… solaire!4 minute(s) de lecture

Il n’y a pas beaucoup de produits Z-Wave dans cette catégorie. Les périphériques Z-Wave se cantonnent souvent dans nos intérieurs. On peut penser qu’ils sont frileux ou qu’ils ont peur de la pluie mais une raison sérieuse est la consommation en piles du protocole. S’il n’est pas bien implémenté ou bien si les paramètres par défaut ne sont pas bien initialisés. un périphérique Z-Wave peut consommer des piles de manière impressionnante. La station météo Popp Z-Weather apporte une solution innovante à ce problème: la station météo génère sa propre énergie.

Popp-z-weather-station-meteo

L’ex-président de la Z-Wave Alliance nous l’avait indiqué au CES 2015 en janvier dernier: les premiers périphériques Z-Wave dotés de capacités d'”energy harvesting” devaient arriver en 2015. JE suis content de constater que c’est bien le cas avec ce nouveau produit de la société Popp. La station météo Z-Weather est capable de générer l’électricité nécessaire à son bon fonctionnement. Elle s’appuie pour cela sur une cellule photovoltaïque, placée sur le support de l’anémomètre, qui lui permet de convertir l’énergie solaire en énergie électrique.

popp-z-weather

Avec ses cellules photovoltaïques, le constructeur espère pouvoir rester dans l’histoire du protocole Z-Wave en étant le premier à proposer un périphérique auto suffisant avec ce protocole. En plus de la cellule photovoltaïque, le Z-Weather embarque un système intégré de gestion de l’énergie qui lui permet de s’adapter aux conditions rencontrées sur le terrain. Il fait en sorte que le système puisse toujours avoir en stock assez d’électricité afin de communiquer à la centrale domotique les alertes météorologiques dont il a la surveillance.

C’est la présence de la puce Z-Wave Plus qui lui permet d’être plus sobre en énergie (-50% de consommation) mais également de proposer un signal ayant une portée bien plus importante (+67%). Ces 2 points ne sont pas négligeables pour ce type de produit. Il faut rajouter à cela le fait que la station météo Z-Weather ajuste dynamiquement les intervalles de remontée des relevés en fonction de sa santé énergétique. C’est l’intervalle de “wake up” qui est ajusté automatiquement par le périphérique. En fonction des conditions météorologiques, il peut se réveiller afin de communiquer ses relevés toutes les 5 minutes les belles journées ensoleillées et toutes les 1 à 2 heures les jours nuageux ou bien en tout début de journée. Pour éviter les pannes il pourra stopper les relevés pour conserver assez de courant pour ne pas louper de remonter les alertes au détriment des relevés classique.

popp-z-weather-ext

L’étape qui consiste à associé un périphérique Z-Wave avec une centrale domotique étant particulièrement consommatrice d’énergie, le fabricant indique que Z-Weather doit être complètement chargée pour pouvoir être paramétrée la première fois. Lorsqu’elle est installée en plein soleil cela prend 4 à 6 heures. Sans ce soleil direct, cela peut prendre éventuellement 12 heures…

Côté relevés, la station météo Z-Wave permet de suivre les paramètres météorologiques suivants:

  • température de l’air
  • humidité relative
  • intensité lumineuse
  • vitesse du vent
  • pression atmosphérique
  • point de rosée

Ce périphérique trouvera donc une utilité certaine par exemple dans la gestion des motorisations de stores d’extérieurs afin de les ouvrir dès que le soleil est de sortie mais également pour le replier lorsque la nuit tombe ou bien que le vent se lève.  Compagnon d’une box domotique, la liste des compatibilités avec les centrales domotiques du marché reste à être établie.

popp-z-weather-values

Popp signe là un produit atypique dans l’écosystème Z-Wave pour 2 raisons: ses fonctions de station météo qui sont nouvelles dans cet écosystème domotique et sa capacité à produire son électricité en toute autonomie. La station météo devrait être lancée officiellement la semaine prochaine. Elle est cependant proposée dès à présent sur quelques boutiques en ligne au tarif de 200€. Elle ne devrait pas tarder à étendre sa disponibilité et de trouver son public…

En attendant son arrivée officielle, voici sa présentation vidéo:

Source

4 Comments

  1. EnR37 Enr37 said:

    Bizarre de voir un anémomètre, ayant donc sa propre énergie éolienne ne pas l utiliser, peut être à cause de la taille. Mais suis je le seul que ça interpellé ?
    Sinon plus design et t 3 fois moins cher qd même, il y a le netatmo avec api ouverte… Mais peut être pas utilisable sur toutes les box.

    vendredi 26 juin 2015
    Reply
  2. pikat/ma pomme said:

    Pas mal…. effectivement je me posais la même question concernant l’anémomètre, pourquoi il ne fourni pas l’électricité ???
    Par contre la station Netatmo est à 169 € il me semble….donc sensiblement le même prix et ses données ne sont pas forcément exploitables par toutes les box ….
    Merci pour cette présentation

    samedi 27 juin 2015
    Reply
  3. yves said:

    certainement du fait que produire de l’électricité avec une dynamo occasionne une résistance mécanique ce qui fausserai la mesure de vitesse

    mardi 30 juin 2015
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.