Retour sur la Maison du Futur du Salon des Services à la Personne9 minute(s) de lecture

Le Salon des services à la personne s’est tenu du 29 novembre au 1er décembre 2012 à Paris à la Porte de Versailles. Comme annoncé dans un article précédent cette 6ème édition se proposait d’apporter des réponses concernant le maintien à domicile des personnes âgées et/ou dépendantes.  La domotique devait être mise en avant en tant que solution adaptée.  A travers un espace de 400m² appelé la Maison du Futur, étaient présentées plusieurs innovations pour mieux vivre à domicile au quotidien. Compte rendu de la visite.

Pour rappel, la description de la Maison du futur était tout a fait alléchante:

Dans la Maison du Futur, passez de la cuisine à la chambre, visitez la salle de bains, et, au fil de votre visite, assistez à des démonstrations et testez des installations qui rendront la maison de demain facile à vivre pour tous et à tout âge.

1 maison unique, 3 enjeux de société

Robots domestiques, solutions de visio-assistance, télésurveillance, chemin lumineux, baignoire à porte, système d’alarme
anti-intrusion…
Ces innovations, qui viennent en renfort de l’action des professionnels du secteur, répondent à trois enjeux de société :

  • L’autonomie et la sécurité, pour le lieu de vie des personnes dépendantes et leur permettre de rester à domicile le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions.
  • Le maintien du lien social, pour rester connecté avec votre famille et l’extérieur.
  • Le confort, pour rendre plus agréable la vie de tous les habitants de la maison et ce quel que soit leur âge.

L’accueil par FURo

A l’entrée de cet espace de démonstration nous étions accueillis par un robot d’1 mètre 60.  Il portait un grand écran tactile permettant aux visiteurs de se renseigner sur les exposants à l’intérieur de la maison du futur.  Il ne s’agissait pas d’un robot d’assistance à la personne mais d’un robot hôtesse d’origine coréenne nommé FURo dont le but est d’accueillir des visiteurs sur un salon, une exposition, un séminaire ou autres conventions.

Le robot FURo n’était pas en démonstration mais en plein travail.  Il était accompagné par son ingénieur avec qui j’ai pu discuter pour en savoir un peu plus sur son fonctionnement.  Doté d’un système disposé sur le haut de sa tête il se repère dans un intérieur après qu’on lui ait communiqué les plans des lieux ainsi que d’avoir balisé les plafonds de repères réfléchissants codés qui lui permettent de se localiste.  Il se déplace sur roulettes.  Il peut reconnaitre les visages, interpréter les paroles et parler une trentaine de langues.  Son principal outil de travail reste son écran tactile et une imprimante thermique sur son flanc lui permettant de fournir billets, reçus, promos… Une station de recharge lui autorise une immobilisation de 40 min pour une autonomie de 5 heures environ.  Les visages sont modifiables et une petite dizaine étaient disponibles sur ce robot dès que l’on trouvait l’endroit où les changer 🙂

La maison du futur ? vraiment?

Une fois à l’intérieur, il y a eu un moment de déception.  La Maison du futur telle que décrite et attendue n’était pas celle rencontrée.  J’espérais y trouver les pièces d’une sorte de maison témoin de la domotique au service de maintien à domicile et du confort au quotidien…  Au lieu de cela il s’agissait de grands espaces nommés par le nom d’une pièce de maison classique (salon, chambre…) dans lesquels les exposants montraient leur savoir faire. Tous ces savoirs faire n’étaient pas dans la logique “futur” non plus.  Certaines personnes représentaient des entreprises existant depuis longtemps tandis que d’autres présentaient leur idées en cours de développement.  Le stand de démonstration pour certains et l’esprit concours Lépine pour d’autres…

La déception passée en discutant avec les différentes personnes nous permettait d’apprendre toujours des choses fortes intéressantes.

Objets de tous les jours

La société E.Zicom faisait la démonstration de leur robots ménagers.  Le robot nettoyeur de vitres le Windoro était à la tâche.  Constitué de 2 morceaux l’un à positionner côté intérieur et l’autre à l’extérieur de la maison, il a la responsabilité de nettoyer les fenêtres ou les baies vitrées.

Ces 2 morceaux prennent en sandwich la vitre de la fenêtre.  Maintenus ensemble par un jeu d’aimants puissants, ils sont complémentaires: tandis que l’un utilise ses 4 patins rotatifs pour nettoyer la vitre, l’autre utilise ses roues pour déplacer l’ensemble du robot sur toute la surface vitrée.  Une fois le travail terminé il faudra simplement intervertir les 2 pièces du robot pour nettoyer l’autre face de la vitre.

E-Zicom présentait également son robot aspirateur E.Ziclean Révolution tout à fait intéressant également.  Présent mais non en démonstration le robot tondeuse à gazon E.Zigreen surveillait tout ce petit monde.

Sensorit présentait son idée de miroir interactif.  La communication sans contact entre la personne et l’écran d’ordinateur placé derrière le miroir se faisait via un capteur Kinect de Microsoft.  Avec les gestes on pouvais accéder à toute une panoplie de services.

Dom&vie nous illustrait le fait qu’un intérieur classique pouvait être pénalisant dans le quotidien d’une personne handicapée.  Ses services d’aménagements et d’adaptation pour personnes à mobilité réduites leur rendent alors l’autonomie de geste et de déplacement indispensables à une vie “normale”.

La marque canadienne Cyclovac présentait ses aspirateurs centralisés.  Dans ce système (qui a presque 40ans) il y a un seul aspirateur pour la maison qui est remisé dans un endroit stratégiquement trouvé afin de pouvoir atteindre toutes les pièces de la maison via un réseau de conduits d’aspiration, des prises murales et des flexibles et embouts classiques.

On pense souvent que cette solution ne peut être utilisée que dans une maison mais ce n’est pas vrai. Dans un appartement le dispositif silencieux (55db max) peut desservir l’ensemble du logement  en le positionant de manière centrale.  Un long flexible sera alors utilisé pour se rendre dans toutes les pièces.  Il faudra compter 1000 € environ pour un tel système complet.  On pourra alors profiter des petits plus sympathiques qu’offrent ses solutions comme les ouvertures aux niveaux des plinthes qui permettent de pousser les miettes au sol avec un coup de balai rapidement donné directement dans l’aspirateur!

Le système WazaBee de la société X6 INNOVATIONS était également présenté.  Il s’agit d’un dispositif ayant aujourd’hui l’aspect d’une toute petite cassette audio (souvenez-vous) qui discute avec votre smartphone (iOS uniquement à ce jour) via Bluetooth Low Energy.  Cela signifie que l’autonomie sera de longue durée pour cet appareil et une consommation quasiment nulle pour le smartphone. Le rechargement s’effectue à l’aide d’un port micro USB inclus tous les 6 mois…

Il suffit d’accrocher le WazaBee à vos clés, votre sac ou votre voiture et l’application smartphone se charge du reste. Vous pourrez localiser vos affaires sur une carte et les faire sonner quand vous serez à proximité.  Cela vous permettra de retrouver la place de stationnement de votre voiture, être prévenu lorsque votre portefeuille tombe de votre poche ou localiser vos clés.  Le WazaBee peut également prendre soin de votre smartphone : en appuyant sur le bouton de votre WazaBee vous pouvez faire sonner votre smartphone même s’il est en mode silencieux. Il peut également sonner quand vous oubliez votre smartphone quelque part.  Utilisant les WazaBee des autres personnes le système pourra vous informer de la présence de votre objet perdu en vous communicant cet endroit précis lorsque un utilisateur du système se trouveras à proximité de ce dernier.  Plus il y aura d’utilisateurs du système, plus le maillage sera important.

Plusieurs systèmes étaient présentés pour rendre l’ordinateur plus simple pour les personnes âgées ou handicapées.  Chez ces sur-couches logicielles, certaines étaient plus abouties que d’autres mais toutes étaient dans l’esprit de permettre de rendre cet outil plus convivial et plus simple d’utilisation afin de rompre l’isolement.

La domotique

L’entreprise Legrand était incontestablement celle qui avait joué le jeu de la maison témoin de la domotique.  L’entreprise y présentait son offre pour le maintien à domicile en grandeur nature avec la société Intervox dont nous avions déjà parlé sur ce blog il y a quelques temps déjà lorsqu’elle avait reçu le Trophée du Grand Age.

Chez Legrand le maintien à domicile facilité par la domotique était présent.  Des détecteurs de tous genres : inondation, fumée, gaz étaient présentés : ils peuvent déclencher une alarme sonore ou visuelle et peuvent prévenir par téléphone un proche.  Le principe du chemin lumineux était expliqué par les personnes présentes sur le stand: il sécurise la nuit le trajet du lit aux toilettes en passant par le couloir en apportant de manière simple une lumière temporisée automatique qui permet de réduire le nombre de chutes de 30%.

Chez Intervox la solution de téléassistance Quiatil assure un lien direct 24h/24 avec des prestataires de services.  Le terminal d’appel est combiné avec des périphériques sans fil fiables et simples à utiliser: montres, médaillons, tirettes de douches, poire d’appel, détecteur de chute brutale…  Le terminal est doté de prise téléphonique classique ou pour plus de sécurité d’une puce GSM lui assurant une communication avec les services de surveillance de la personne même si la ligne est coupée.

Indépendamment de ce terminal, une tablette tactile INNOVOX spécialement conçue pour les senior et dotée d’un pied stable pour être utilisée sur une table, elle permet de rompre l’isolement et de faciliter le lien social.  Elle met en oeuvre pour cela la visiophonie, l’accès facilité aux mails, aux informations, à la méteo,…  La fonction cadre photo permet d’afficher des photos que la famille prendra le soin de mettre à disposition via Internet.

Elle permet de délivrer des données médicales (poids, tension, taux de glycémie…) aux personnes compétentes depuis des appareils de mesure communicants.  Elle permet également de présenter l’agenda de soins de la personne et de prise en charge de son domicile aux différents intervenants qui travaillent auprès de la personne ainsi assistée.

Conclusion

Au final il y avait pas mal de choses à voir pour peu que l’on prenne le temps de discuter avec les exposants. Le sujet est vaste et il est impossible de tout retracer dans cet article.  C’était là mes principales impressions dans le cadre de l’utilisation de la domotique pour le maintien des personnes à domicile.  Si une chose se détache de ce salon c’est qu’il reste beaucoup de travail à faire pour que le maintient à domicile des personnes dépendantes soit facilité.

Ces salons sont toujours de bonnes occasions pour connaitre de nouvelles choses pour échanger des avis et des points de vues mais également pour faire des rencontres qu’elles soient provoquées ou non.  Ce salon m’a permis de rencontrer Jean-Pierre du blog Domogy que je ne connaissait pas encore de visu et j’en profite pour le remercier pour ces agréables échanges.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.