Le robot agricole SwagBot est dans le pré

Aujourd’hui je vous propose de faire connaissance avec un agriculteur un peu spécial. Autant vous dire tout de suite qu’il est moitié drone, moitié robot. Il s’appelle SwagBot. Il s’agit du dernier robot mis au point par l’ACFR, l’Australian Centre for Field Robotics. Le robot agricole SwagBot vient de réussir avec succès ses examens qui consistaient à le mettre en compagnie des plantes, du relief et du cheptel. Il a brillamment réussi son premier essai sur le terrain.

swagbot_2

Le robot agricole SwagBot a donc tout dernièrement démontré avec succès sa capacité à fonctionner dans un environnement chaotique dû aux cahots du terrain. Il a également brillamment géré la situation qui consistait être confronté au du bétail sauvage. Ce n’est pas de tout repose car il faut analyser la situation, les bêtes  une par une ou dans leur ensemble. Tout en faisant cela il ne faut pas tomber dans un piège naturel: un tronc d’arbre infranchissable, un plan d’eau étendu, un dénivelé un peu trop prononcé. Si le cheptel le franchit, le robot doit pouvoir en faire de même!

Le terme SwagBot vient de “swagmen”. En Australie (ou en Nouvelle Zélande) il s’agit du terme désigant quelqu’un qui voyage de ferme en ferme afin d’offrir ses services et d’entreprendre diverses activités agricoles.

swagbot_3

Afin d’aider les humains à gérer leur ranch, l’université de Sydney conçoit en ce moment un robot capable de traverser quelques obstacles communs en Australie: collines, vallées, champs, falaises, rivières, marécages. Il ne doit pas être perturbé non plus par des crocodiles, ornithorynques, échidnés, koalas, émeus, kangourous, wallabies, wombats et dingos… pour ne citer que quelques “obstacles traditionnels” de ces lointaines contrées australiennes…

swagbot_4

Ce robot électrique et amphibie, n’est pas encore autonome. Il est en revanche déjà doté de vision nocturne afin de déjà pouvoir surveiller les animaux. Les chercheurs continuent à travailler afin de déterminer quels types de systèmes de détection ils auront besoin de lui implémenter afin de lui permettre d’effectuer toutes les variété d’activités différentes qu’il aura à assumer. On peu leur souffler l’idée d’utiliser l’IoT dédié aux vaches tel qu’on a pu déjà le voir.

swagbot_1

Selon les capteurs qui équiperont au final SwagBot, il pourrait être utilisé pour suivre les animaux à la trace, surveiller leur état de santé en utilisant des capteurs thermiques ou par échantillonnage direct de leurs excréments, effectuer des mesures de la biomasse, ou même participer au désherbage. Le projet est prévu pour durer encore pendant au moins deux ans, histoire entre autres de peaufiner le développement de l’autonomie du robot autant que possible.

swagbot_5

Les futurs essais sont d’ores et déjà programmés. Ils porteront sur la mise en oeuvre de la recherche appliquée aux activités agricoles autonomes. Cela comprend bien évidemment le déplacement en toute autonomie dans ces contrés étendues aux divers pièges mais également sa mission principale qui est le suivi et l’interaction avec les plantes et les animaux. Un fort beau programme l’attend pour qu’il puisse un jour apporter une aide dans l’agriculture.

La vidéo qui résume tout cela est un peu longue mais elle vaut le coup si vous avez 7 minutes devant vous. Je vous propose, si vous êtes préssés de vous la surveillance des animaux à 1:15, le franchissent des obstacles à 1:40, la coordination avec un drone aérien à 2:40, le franchissement de terrains accidentés à 3:50,  le regroupement de bétail à 4:45 ou le franchissement de l’eau en démonstration de son côté amphibie à 6:40.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.