Street View : Comment Google photographie le monde4 minute(s) de lecture

On continue avec Google encore un petit peu.  Mais cette fois-ci avec leur service permettant à tout internaute de découvrir le monde sans avoir à quitter son siège. Ce service s’appelle Street View.  Je me suis toujours demandé comment Google faisait pour photographier la planète. Réponse ne pouvait pas être apportée autrement qu’en photo!

Google Street View est un service complétant Google Maps et Google Earth. Il nous permet de naviguer virtuellement dans les rues de villes et de villages. Le projet utilise Immersive Media, une technologie qui permet de fournir une vue de la rue à 360 degrés en n’importe quel point donné de cette rue.

Street View est un projet qui a la folle ambition de photographier le monde entier.  Les photos sont faites de manière régulière et sont ensuite assemblées et mises à disposition gratuitement sur Internet afin de permettre à tout un chacun de découvrir n’importe quel endroit du globe.  Le service assemble les photographies de manière fluide et l’expérience utilisateur est bluffante.

On connait tous la Google Car, cette voiture qui sillonne nos rues et avenues pour prendre des clichés des façades de nos immeubles.  C’est grâce à elle que Street View a pu voir le jour en mai 2007.  Au départ cinq villes des Etats-Unis étaient couvertes.  Aujourd’hui, des vues panoramiques à 360 degrés sont disponibles pour tous les continents de la planète.

Lorsque les chemins étaient trop étroits ou bien non autorisés pour les voitures, Google n’avait pas d’autres choix que de rebrousser chemin. C’était jusqu’à ce que le Google Tryke soit mis au point.  Ce tricycle a permis de visiter et de photographier des parcs, des pistes de randonnée, des campus universitaires et même des stades.

Afin de ne pas ignorer les grandes étendues enneigées et surtout les Jeux Olympiques de 2010, Google a installé ses caméras 360° sur une moto neige. Le Google Snowmobile a ouvert les portes des froides mais féeriques étendues à Street View

La petite histoire raconte que des salariés de Google amateurs d’art ont un jour eu l’envie d’utiliser la technologie Street View dans les musées du monde entier. Un système capable de franchir facilement les portes des musées et de prendre des photos des œuvres sous tous les angles a alors été mis au point. Il a tout simplement été construit en partant d’un simple chariot de manutention… Le Google Trolley était né.

Lorsque les moyens de locomotions ordinaires ne sont plus d’aucune utilité, lorsque les véhicules, les tricycles, les chariots, les motoneiges ne peuvent plus circuler, il n’y a d’autres alternatives que d’y aller à pied.  Le Trekker est un sac à dos surmonté d’un appareil photo permettant à l’équipe de Google Street Vie de se rendre dans  des lieux accessibles uniquement à pied. Les 15 objectifs de l’appareil photo sont pointés dans différentes directions, ce qui permet de créer des vues panoramiques à 360 degrés en assemblant les images. Lorsque le randonneur ainsi équipé marche, des photos sont prises environ toutes les 2,5 secondes. Le premier lieu reculé et escarpé à avoir bénéficier de ce service a été le Grand Canyon dans l’Arizona.

Le dernier lieu sur terre a avoir été photographié par ce service est en fait le monde sous marin.  Google a en effet entrepris de photographier également ces endroits magnifiques.  Pour y arriver, un objet spécifique a encore été mis au point par les ingénieurs: Google Maps Underwater a pris son service dans les différents point d’intérêt de nos mers et océans en septembre 2012.

Je ne sais pas si c’est de coutume mais lors de la conférence développeur Google IO il y a quelques semaines, Google a montré son savoir faire.  En dehors des salles de conférences, ils ont exposés aux visiteurs de la conférence les différentes manières qu’ils ont mis au point au fil des années pour photographier les moindres recoins de notre planète.  Ces photos ont été prises à cette occasion et m’ont été communiquées par un ami lecteur du Blog que je remercie très chaleureusement.  Il nous a permis de lever le voile concernant la façon d’opérer pour nous permettre de nous évader et de contempler le monde virtuellement à défaut de pouvoir se rendre à l’autre bout du monde.

Courage les vacances se rapprochent!

2 Comments

  1. enr37 said:

    c’est marrant mais en tant que “marin” je peux dire que si les ports sont jolis depuis la terre, pour la majorité ils ne le sont que plus de la mer. Je trouve bizarre, après avoir vu toutes ces idées pour contourner les difficultés, que google n’y ait pas pensé. Je vous garantie que l’entrée du golf du morbihan ou le port d’Auray vu de la mer, c’est autre chose que vu de la terre. (bon ok sous le soleil 😀 )
    article informatif et interressant ! comme d’hab !

    jeudi 13 juin 2013
    Reply
  2. binyoum bayemi joseph said:

    Super article apportant des explications très claires sur la créativité et la magie des ingénieurs de google.

    Merci à vous

    Joseph

    vendredi 19 octobre 2018
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.