Synthetic Sensors: un pas de plus vers les super-multi-capteurs

Pour construire une Smart Home il faut en gros : des capteurs, des actionneurs, et une intelligence pour orchestrer tout cela. Si l’on laisse de côté pour cette fois-ci l’intelligence et les actionneurs il faudra disposer judicieusement dans la maison des capteurs qui permettront de prendre conscience de l’environnement et communiqueront les relevés à l’intelligence. Ces capteurs peuvent être des thermomètres, des capteurs de son, de luminosité, de CO2, des capteurs de chaleur… Tout cela a un coût et demande du temps pour les installer. Et si l’on pouvait avoir un seul capteur à installer par pièce qui prenne en charge l’ensemble des relevés? C’est l’idée de Synthetic Sensors.

Synthetic sensors est à la base une idée toute simple mais très efficace:  au lieu d’avoir tout plein de capteurs un peu partout dans la maison, au lieu d’avoir des objets connectés qui discutent encore trop peu rarement entre eux et qui font rapidement grimper la facture, une solution serait d’avoir un multicapteur installé dans un pièce qui soit capable de jouer le rôle tenu habituellement par une armée de capteurs.  Synthetic Sensors se porte volontaire pour être ce “super capteur”.

Cette carte électronique de quelques centimètres s’alimente via une prise USB. Elle est équipée de toute une panoplie impressionnante de capteurs dont le seul but est de permettre à l’intelligence de la Smart Home de prendre conscience de l’environnement et ce pièce par pièce et non plus appareil par appareil. Parmi la longue liste de capteurs embarqués on pourra citer: un baromètre, un thermomètre, un détecteur infrarouge, un magnétomètre, un microphone, un accéléromètre, Pour qu’il ne soit pas invasif, le concepteur a volontairement laissé de côté l’idée de lui adjoindre  en plus d’une caméra.

Avec sout son attirail de capteur multi usages, il peut détecter des mouvements, des sons, des variations de température, des hausses d’humidité…. Lorsque tout cela est transmis à l’intelligence des lieux et en fonction des règles mises en place, la magie de la maison communicante peut opérer.

Mais bon, les relevés seuls ne servent pas à grand chose. Le système proposé prévoit d’imbriquer des niveaux d’analyses afin de parvenir à des valeurs ajoutées élevées. Dans un premier niveau d’analyse le système bardé de capteurs va tout simplement apprendre à reconnaître les mesures relevées et les trier. Un son par exemple permet de savoir si l’eau du robinet coule ou si la porte du four micro ondes a été ouverte. Ensuite, on enchaîne sur un second niveau d’analyse qui permet d’en déduire les habitudes de l’utilisateur. En confrontant le son d’une porte de microsondes et celui de son moteur, cela permet de savoir que ledit four est en fonctionnement. En passant ainsi à des niveaux d’analyse successifs on permet de déterminer des états ou des informations complexes.

A partir de mesures simples on sait donc si quelqu’un est en train d’utiliser le four. En enchaînant les niveaux on passera ensuite à l’analyse de la pièce, de l’étage, de la maison, de la rue, du quartier, de la ville,… Sans le savoir on vient de faire rentrer un four micro ondes non connecté dans la Smart City. Sans modifier son équipement, sans avoir acheté un quelconque appareil électroménager connecté fort onéreux, on a rendu sa maison consciente de son environnement.

En plus d’être compact, et vraisemblablement efficace, l’autre avantage notable de Synthetic Sensor est d’être très peu onéreux. Le coût du prototype est d’une centaines de dollars. L’industrialisation permettrait de descendre à 30$. On n’hésiterai donc pas très longtemps à équiper toutes les pièces de son habitation à ce prix.

Le capteur n’est pas dédié à la maison il peut trouver son utilité dans des bureaux ou des ateliers. Dans une voiture il pourra également remplacer les multiples capteurs et permettre de fabriquer des voitures plus intelligentes à moindre coût. Les graphiques de relevés ci dessous permettent de se faire une idée des service rendus dans le secteur de l’automobile:

Ce capteur multitâches capable d’analyser tout ce qui se passe dans une pièce est un concept d’un étudiant de l’Université Carnegie-Mellon. Dans la démo ci dessous on peut voir qu’il fait bien son boulot et permet de transformer une maison en smart home en quelques secondes. Dans la vidéo ci dessous le système semble bien fonctionner. Il est vrai que son créateur semble forcer une peu sur l’intensité des bruits. Avec un tel système il faudra également penser à placer astucieusement ce multi capteur afin qu’il puisse à la fois tout sentir, voir, et écouter.

Ce serait vraiment chouette qu’il puisse arriver à le commercialiser. Son concepteur, Gierad Laput, est en quête d’investisseurs. Si vous souhaitez investir faites vite, Google est sur le coup.

Source

Un commentaire

  1. Orangina_L a dit:

    Si cela fonctionne dans la vrai vie comme sur la vidéo, chapeau ! vite j’en veux un (pardon 2,4, 8…)

    vendredi 12 mai 2017
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.