Télévision: ce weekend j’ai mesuré ce que représente 20 ans d’innovations8 minute(s) de lecture

Depuis maintenant 20 ans, nous sommes équipés à la maison par la même télé. A l’époque on disait peut être alors un poste de télévision. Je ne m’en souviens plus trop. Tout ce que je sais c’est qu’il s’agit de l’appareil que madame avait acquis bien avant que l’on se connaisse et que l’on entame notre petit bout de chemin ensemble. Cet écran est animé par un tube cathodique qui projette une image de 50cm. Le nouvel écran qui a rejoint tout récemment la maison, fait quand à lui appel à des LED pour que l’image lumineuse de 55 pouces prenne vie. Voici en quelques lignes tout ce qui a évolué en 2 décennies.

Pourquoi tant de traine…

Les différences entre un poste datant de 1997 et son descendant de 2018 sont peut être pour vous un lointain souvenir qui a pu être adouci par de multiples changements de téléviseurs. Chez nous le changement a été récent et quelque peu brutal. Du jour au lendemain on a pris dans les mirettes 20 ans d’évolutions technologiques de toutes sortes.

Concernant la télévision, vous allez me dire que je ne suis pas le meilleur geek qu’il soit. C’est peut être vrai. Mais il y a pour ma défense, et pour votre curiosité, je peux vous apporter les 3 raisons principales qui ont motivé cette décision de non renouvellement assumé:

  • La première raison est que tant que le poste antique ne tombait pas en panne, mon côté responsable m’indiquait qu’il ne fallait pas le remplacer. A l’époque on ne les équipaient peut être pas d’obsolescence programmée. On verra si le nouveau poste tiendra aussi longtemps…
  • La seconde raison est que cet écran subissait la concurrence “déloyale” d’un vidéoprojecteur. Rien de tel pour passer de bons moments de cinéma à la maison.
  • Enfin, la troisième raison est que les programmes de TV m’intéressaient de moins en moins. Oui je suis bien plus fan de ciné (ou de séries) que d’émissions de télé. La TV était en fait l’écran pour les programmes TV qui ne méritaient pas le vidéo projecteur.

La TV à tube cathodique a pu être utilisé jusque là grâce à la box TV de mon fournisseur d’accès Internet. En effet elle est bien aujourd’hui incapable de capter seule les chaines TV. La TNT est passé depuis par là pour achever sa relégation à un simple afficheur d’images.

Du cube au tableau…

Pour avoir vécu ce saut dans le futur en accueillant un écran de 55 pouces en remplacement d’un écran 50 cm, je peux vous dire que le changement est plus que notable dans un intérieur en voici quelques raisons extérieures:

  • on passe d’un objet cubique à un écran plat. C’est l’encombrement du tube cathodique qui est la cause de sa profondeur. Le meuble qui soutenait l’ancien poste a du être remanié pour ne pas paraître démesuré pour accueillir le nouvel arrivant.
  • l’écran bombé devient parfaitement plat et lumineux. Il est également moins sensible aux contre jours.
  • les coins de l’écran arrondis deviennent parfaitement droits
  • le poste subit une substantielle perte de poids
  • en perdant du coffre le son de la nouvelle TV perd en puissance. Le modèle choisi devait pouvoir tenir la route et peut compter sur le Home Cinéma pour le seconder.

La télévision écran plat aime se montrer. Elle peut aujourd’hui s’accroche au mur tel un tableau. Les derniers modèles de Samsung et de LG imitent d’ailleurs de manière très convaincantes les toiles de maître tout comme les tableaux mettant en évidence vos dernières photographies de couchés de soleils. La TV à tube cathodique avait un embonpoint que l’on préférait cacher.

Une connectique plus riche

La télévision de 2018 est faite pour communiquer avec l’extérieur. Elle permet de se connecter à bon nombre d’appareils ou de services via autre chose que la prise péritel…

  • la TV ancienne n’avait qu’une prise péritel et une entrée pour l’antenne hertzienne.
  • la nouvelle TV propose 4 prises HDMI, 2 prises USB, une prise antenne, une prise satellite, une sortie audio SPDIF, une prise Ethernet…
  • Le sans fil est également de la partie via une connectique Wi-Fi, le support du Bluetooth…

Pour proposer du contenu les téléviseurs ont également bien évolués. On passe d’un tuner et d’une prise péritel permettant d’afficher du contenu à :

  • un tuner TNT
  • plusieurs prises permettant de connecter du contenu: HDMI
  • des prises USB pour brancher des clés ou des disques durs externes
  • une connectique pour accéder à Internet : ethernet ou Wi-Fi
  • la couche Android TV transforme en natif cette TV en diffuseur Chromecast : d’un simple clic du smartphone ou de la tablette l’affichage de ces derniers sont envoyés sur l’écran de la TV. Il n’y a rien a paramétrer. La TV est “vue” par le smartphone tant que les 2 appareils sont sur le même réseau Wi-Fi.

Ici aussi le contenu est roi

Du côté du contenu la plus grosse différence provient des services qui sont proposés via ce qui est rapidement et très pompeusement appelé Smart TV :

  • accès aux diffusions des chaines de TV via Internet
  • accès aux services de rattrapage des chaines de TV
  • accès à des service de Vidéo à la Demande: Netflix,…
  • accès à des plateformes vidéo: Youtube, Dailymotion,…
  • accès à des Web TV
  • accès à des plateformes de streaming musical
  • accès à des web radio
  • accès à des plateformes de réseau sociaux: Twitter,…
  • accès à Internet (tout simplement)
  • accès de de multiples applications qui peuvent être installées sur la TV. Elles  prennent en charge des fonctionnalités telles que par exemple la Smart Home.

Un bond dans la facilité d’utilisation

La facilité d’installation est GRANDEMENT améliorée. On a toujours une interaction avec la TV via une télécommande. Certains réglages de fonctionnalités sont bien plus accessibles. La présence de guides ou de wizards y est pour beaucoup.

L’ergonomie des étapes de référencements des chaines de TV tout comme celui des branchements sont améliorés par l’arrivée de logiciel sur la TV 2018. A ce sujet il faut d’ailleurs effectuer une première étape en l’installant. Elle consiste à récupérer la dernière mise à jour du logiciel de la TV. En ce qui me concerne ceci a consisté à mettre à jour la version de mon Android TV.  A la maison, la TV 2018 est en quelque sorte une tablette géante sans écran tactile.

Côté utilisation, la mise en oeuvre des connexions HDMI permettent d’apporter un certain confort au quotidien. Prenez par exemple la box TV de mon fournisseur d’accès Internet: la Freebox. Le boitier TV de la Freebox et la TV s’accordent en arrière plan pour que la télécommande de l’un puisse agir sur l’autre. Lorsque l’on monte le son de la Freebox, c’est le son de la TV qui est augmenté. Lorsque l’on change de chaîne avec la télécommande de la TV c’est la chaîne de la Freebox qui est changée. L’allumage ou l’extinction de l’ensemble est assuré de la même manière par l’une ou l’autre des télécommandes. Pas besoin de télécommande universelle. Cette fonctionnalité d’interopérabilité est prise en charge par le HDMI CEC. La technologie HDMI CEC est celle qui permet de mettre en oeuvre une communication entre différents appareils HDMI, afin de les piloter avec une unique télécommande.

Pourquoi avoir changé?

Avec cette nouvelle TV, on a passé à la maison un cap technologique. Elle et visible dans les points cités un peu plus haut mais également au niveau de la qualité de l’image. Celui-ci est évident. La possibilité d’afficher du 4K est juste en attente de contenu compatible. Je ne passerai pas en revue les caractéristiques. En 20 ans de développement il y a des fossés qui se sont creusés entre les 2 afficheurs.

Après quelques semaines d’utilisation je peux dire que le plus grand saut est celui des services et de la facilité d’utilisation. Attention je ne dit pas cela en minimisant la qualité vidéo et et le détail de la restitution audio. De ce côté là il n’y a pas de surprises de taille. Je m’attendais bien à combler un fossé. Je savais ce à quoi m’attendre car le vidéo projecteur me permettait tout de même de côtoyer la HD. En revanche la simplicité d’utilisation apportée par le HDMI CEC, la connexion au réseau et des technologies tels que Chromecast sont de bonnes découvertes.

Le téléviseur 2018 continue à nous éloigner d’une télévision que l’on ne souhaite plus consommer finalement en étant contraint par un horaire de diffusion incontournable et un contenu imposé. Les services de diffusion en différé assurés par la TV ou les offres de rattrapage assurés par les chaines prennent le relais. La vidéo à la demande termine la dématérialisation du contenu. En tant que consommateur, je compte bien sur le fait que cette TV m’aide à accéder facilement à un contenu vidéo choisi et non subit.

4 Comments

  1. mrk said:

    netflix propose déja un catalogue substentiel en 4k

    lundi 19 mars 2018
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Je vais m’attaquer à ce service de streaming prochainement… Merci pour la confirmation

      lundi 19 mars 2018
      Reply
  2. Technick said:

    Une chose qui ne change pas, le mauvais gout pour les meubles TV 🙂

    samedi 16 juin 2018
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Il va falloir encore 20 ans pour cela… 😉

      mardi 19 juin 2018
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.