Check’In d’Artifeel, une alarme… mais pas uniquement5 minute(s) de lecture

Check’In est un système d’alarme un peu différent des solutions qui existent sur le marché. Ce système conçu par la jeune société française Artifeel a été aperçue tout récemment à l’occasion du CES 2022. La marque a officiellement présenté son alarme dotée d’une intelligence artificielle fin janvier à Paris. Qu’a-t-elle de si particulier qui puisse lui permettre de perce dans ce secteur déjà très encombré ?

Check’In un “simple” boitier autonome aux fonctionnalités dopées à l’IA

Le ton est donné par le nom de l’entreprise : Artifeel. Cette contraction de “artificial feeling” indique à la fois que l’entreprise compte bien développer des produits et des services autour de capteurs qui permettent de ressentir l’environnement agrémenté d’un je ne sais quoi d’artificiel. Avec leur premier produit, Check’In, l’entreprise propose en effet un petit boitier qui, une fois installé sur votre porte d’entrée, ressent son environnement et le comprend grâce à de l’intelligence artificielle.

Check’In est tout simple à installer. En moins de 5 secondes, c’est fait : vous utilisez le scotch double face pour coller ce petit boîtier sur votre porte et vous appuyez sur le bouton pour lancer le système de surveillance. J’allais rajouter : “et voilà, c’est fini”. Dans le cas présent, c’est tout l’inverse. Pour Check’In ce n’est que le début. La solution va maintenant apprendre vos habitudes, comprendre son environnement pour pouvoir identifier tous les différents scenarii issus de tous ces différents « mouvements » effectués sur la porte.

Qu’apporte Check’In au-delà de l’alarme

Fini l’activation de l’alarme, IA d’Artifeel se charge de cela

La promesse de Check’In est intéressante. Porte ouverte, porte fermée : il sait le détecter. On toque à la porte : c’est aussi dans ses cordes. La solution ainsi construite sera d’une grande aide en cas de tentative d’effraction. Ce petit boîtier fixé (tout simplement collé avec un scotch double face) sur la porte, il surveille votre logement en étant associé à une entreprise de télésurveillance. Une fois installé, vous pouvez l’oublier. Plus besoin de code pour activer ou désactiver l’alarme. Le système est en veille permanente. Il scrute les moindres mouvements ou vibrations captées sur la porte et met son intelligence artificielle en œuvre afin de distinguer une ouverture de porte normale d’une tentative d’infraction.

Comment marche Check’In

L’IA présente dans le système est annoncée assez efficiente pour pouvoir reconnaître l’état de la porte. Elle saura vous rassurer et vous indiquer par exemple si votre porte est bien fermée et verrouillée. Fini le stress des sensations d’outils. Vous serez notifiés en cas d’oublis. Le système sera capable de différencier l’insertion de la clé dans la serrure d’une tentative d’effraction. Il pourra aussi vous indiquer que vous avez oublié vos clés dans la serrure. Les têtes en l’air sont bien secondés.

Les principales caractéristiques de l’alarme Check’In d’Artifeel

Un simple boîtier aux multiples promesses

Le boitier Check’In, disponible en gris foncé ou blanc, est un tout intégré de 250 g qui ne fait appel ni à une prise électrique ni à une connexion internet. Ses batteries intégrées sont annoncées pour offrir une autonomie de 2 ans. Du côté de sa connectivité, Artifeel a retenu pour cette alarme le réseau 4G. Le boitier se connecte alternativement aux réseaux cellulaires des opérateurs télécom suivants : Orange, SFR, et Bouygues Télécom. En cas de panne, ou de brouillage sur l’une des fréquences, il basculera automatiquement sur le réseau du confrère. En cas de tentative d’intrusion les notifications reçues vous alerterons alors que la sirène d’une puissance de 85 db se chargera de faire fuir les inopportuns dès qu’ils tentent de trafiquer la serrure dans l’espoir de pénétrer chez vous.

L’IA d’Artifeel adapte la détection d’infraction à l’utilisation classique de la porte

Check’In devrait pouvoir intéresser ceux qui souhaitent sécuriser leur appartement avec un système simple à installer et à utiliser. Comme toute bonne technologie, il se fait oublier une fois en place. Le boîtier Check’in est annoncé au tarif de 299 € et inclus 2 ans d’abonnement à la télésurveillance. Au-delà de cette période, l’abonnement à la télésurveillance s’élèvera à 9.99 €. Si, toutefois, le client ne souhaite prolonger l’abonnement, Artifeel rembourse 35 € à l’utilisateur. Avec ces caractéristiques techniques, Check’In trouvera un intérêt certain pour remplir des missions de surveillance d’appartements ou de locaux sur des sites isolés tout comme dans les logements de centre-ville. À ce jour Artifeel ne se concentre que sur la porte d’entrée, mais la startup a de grandes ambitions pour l’avenir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.