Edison Ways : la domotique filaire a aussi des arguments7 minute(s) de lecture

L’une des idées d’Edison Ways est de rendre les réseaux électriques moins lourds et plus intelligents, avec une petite arrière-pensée écologique. On retrouve la technologie de cette de la start-up montalbanaise du côté de l’aviation lorsqu’elle propose une alternative au câblage électrique classique en annonçant un gain de 3 tonnes sur un avion de ligne. La technologie développée a d’autres débouchés possibles. Dernièrement on a pu voir Edison Ways au CES 2022. La startup avait fait le déplacement à Las Vegas pour y présenter notamment la déclinaison de sa technologie aux bâtiments. Une nouvelle manière de proposer de la domotique filaire avec quelques arguments intéressants.

Un tout filaire avec des arguments

L’innovation dans la Smart Home n’est pas que du côté des technologies sans fils. Edison Ways se fait l’ambassadeur de cette pensée en proposant par exemple de rendre communicante votre maison en utilisant astucieusement le câblage électrique (et de l’électronique) afin de pouvoir piloter chaque prise et de pouvoir réaffecter les usages des interrupteurs si besoin. Comme toute la communication passe par des câbles, vous l’aurez compris, la solution d’Edison Ways est à envisager lors de la construction ou bien à l’occasion d’une rénovation lourde de l’installation électrique de la maison. Lors de l’installation, il est annoncé une économie substantielle de matières premières, en particulier du côté du cuivre utilisé pour les fils. Une fois installée, la solution contribue au développement durable avec une gestion fine de la dépense énergétique.

Comme l’annonce fièrement la maque : “Nous avons créé une nouvelle architecture d’installation électrique plus légère, plus sûre, durable et intelligente, pour tous et pour tous les domaines.” Le réseau électrique du bâtiment ainsi construit est annoncé par la startup comme utilisant de 3 à 6 fois moins de cuivre que pour la même maison conçue avec une installation électrique classique. Une belle promesse tant du côté du portefeuille que de celui de la consommation de câbles en cuivre et des bénéfices pour la planète.

Les avantages principaux du réseau électrique d’Edison Ways

Sur la facture, le coût des câbles sera la bonne surprise de l’installation d’un réseau électrique Edison Ways. La startup annonce que sa technologie utilise moins de cuivre qu’une installation classique. La startup fait appel notamment à du courant faible ce qui permet de limiter la section des câbles qui relient les interrupteurs aux cerveaux de la maison. Si vous avez noté le pluriel devant le mot “cerveaux”, vous avez bien lu. L’autre spécificité de la solution est de proposer de déporter des tableaux électriques spécifiques au plus près des point principaux d’utilisation de l’électricité. On pourra en imaginer un par étage d’une maison par exemple.

L’installation électrique d’Edison Ways est entièrement configurable. Programmable à volonté, cette installation permet de définir et de réattribuer par la suite si besoin par exemple le rôle de chaque capteur et interrupteur. Ils sont configurables à volonté par le biais d’une interface prévue à cet effet. Edison Ways rassure en indiquant que la mise en place et la maintenance du réseau sont simplifiées au maximum. Plus besoin de réaliser des câblages complexes, une simple gaîne est suffisante sur la quasi-totalité de l’installation.

Un réseau filaire, mais non figé

Le secret de cette solution réside dans une intelligence répartie. L’architecture du réseau électrique installée dans un bâtiment fait en effet appel à des boitiers électroniques répartis dans la maison et qui se chargent de proposer les fonctionnalités d’intelligences. Dans cette électronique, on retrouve généralement un organe central, le cœur primaire et des cœurs secondaires. Le tout est relié par une ligne de transmission des informations.

Le réseau type proposé par Edison Ways

Schématiquement la solution se décompose en 3 briques principales :

  • Le cœur primaire : Il s’agit du disjoncteur principal qui protège l’ensemble de l’installation. Ce boîtier intelligent est chargé de distribuer l’énergie et les communications. Il est doté de l’intelligence nécessaire pour pouvoir effectuer à la fois de la mesure et du contrôle d’énergie et des fonctionnalités domotiques. Avec lui on peut programmer les prises, les interrupteurs. Il sait à tout moment qui consomme l’électricité sur le réseau.
  • Les sous-panneaux (cœurs secondaires), sont placés au plus près des appareils électriques.
  • Une ligne électrique principale multifilaire. Son rôle est d’assurer le transport des communications en prenant en charge la redondance, la sécurité, la tolérance aux pannes. C’est la colonne vertébrale de l’installation. Dans d’autres technologies, on appellerait cela un bus de communication

Avec cette répartition des rôles, on peut mettre en place une certaine domotique filaire et les automatismes qui vont avec. L’installation se trouve alors être facilement reprogrammable pour le confort des résidents. Contrairement aux nombreux autres systèmes de Smart Home, ici les données restent en local. En plus du contrôle et des automatismes l’intelligence répartie dans la maison permet de suivre la consommation de l’ensemble du bâtiment en laissant la possibilité de suivre la consommation d’une prise en particulier si on le souhaite.

Le prototype du réseau Edison Ways

L’offre d’Edison Ways telle que présentée au CES 2022 en début d’année était axée sur une installation électrique résidentielle : une Smart Home filaire. La startup décline ce concept de réseau électrique sobre en câbles et doté d’une certaine intelligence, dans des secteurs très différents tels que l’aéronautique, le naval, le transport routier ou encore le transport ferroviaire. Dans ces secteurs-là comme dans la maison, il y a la volonté de proposer une installation fiable, tolérante aux pannes, facile à installer et à maintenir tout en y rajoutant des atouts du côté du gain en poids de cuivre à installer et en encombrement. Il y a partout des envies de contribuer à économiser de tonnes de CO2 tout simplement en consommant moins de cuivre.

La solution d’Edison Ways en est à ses débuts. Les premiers produits sont annoncés pour cette année. Le CES a été l’occasion pour cette startup de présenter leur prototype à la recherche d’investisseurs, de partenaires et de distributeurs. Les prochaines étapes consistent à faire une levée de fond et à lancer la réalisation des produits. Cette solution offre certains atouts sur le papier, reste à savoir si elle arrivera à percer dans un monde où le roi KNX est déjà fortement implémenté dans la domotique filaire et dans lequel les tableaux électriques des équipementiers sont de plus en plus communicants…

Le principe général de la solution d’Edison Ways

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.