Etat des lieux 2014 de la maison connectée en France par Promotelec8 minute(s) de lecture

Les Journées Nationale de la Domotique sont dans les starting blocs pour entamer leur 5ème année consécutive. L’événement aura lieu du 14 au 30 novembre 2014. Organisées un peu partout en France par l’association Promotelec, elles visent à faire découvrir au plus grand nombre les bénéfices apportés par l’automatisation et le pilotage des équipements de l’habitat. “Ces journées portes ouvertes mettront en lumière les 5 grandes catégories de bénéfices apportés par la domotique : économies d’énergie, sécurité, connectivité, adaptabilité et évolutivité des logements“. C’est sur ces thèmes et un peu en guise d’introduction que l’association Promotelec avec le Crédoc proposent une étude permettant de comprendre où en est la domotique aujourd’hui en France.

Une différence générationnelle de la Smart Home

Pour résumer cette étude on peut schématiquement dire que la maison connectée en 2014 en France a su séduire les jeunes tout en ne sachant pas encore comment rassurer les seniors. Cela peut paraître paradoxal vu que la domotique est souvent présentée en tant que solution permettant de faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.

promotelec-2014.-interet-generation

De nos jours, les Français considèrent la domotique comme étant au service de l’autonomie et de la sécurité. C’est dans l’accompagnement pour l’autonomie des personnes dépendantes que la domotique se révèle la plus incitative. Ainsi 55% seraient prêts à investir pour favoriser l’autonomie des personnes âgées. Ce sont les 55-64 ans qui anticipent leur future situation, et qui sont également concernés par l’autonomie de leurs parents : 69% sont disposés à investir pour accroître leur autonomie et celle de leurs parents.

Par contre, les plus de 80 ans sont quant à eux les moins convaincus avec 42% non disposés à investir. Cela peut s’expliquer certes par leur sentiment de ne plus pouvoir vraiment investir dans la modernisation de leur logement. Toutefois, une majorité d’entre elles est intéressée par les services de téléassistance. C’est en effet le contact avec des personnes pouvant intervenir rapidement (santé, sécurité) qui est leur principale préoccupation : 55% des plus de 80 ans sont intéressés par ces services.

promotelec-2014.-interet-generation-logement

L’étude montre que  l’intérêt pour ce type de solutions décroît avec l’âge. La domotique est présentée par les différents discours marketing comme étant en phase avec un mode de vie mobile dans lequel plus de temps est passé à l’extérieur de la maison. Ce mode de vie intègre massivement les nouvelles technologies, notamment pour le pilotage à distance, ce sont les nouvelles générations qui l’intégreront aisément dans l’habitation. Les personnes âgées passant beaucoup de temps à domicile, ne considèrent pas les solutions domotiques comme essentielles. Elles expriment souvent la peur de devenir passives chez soi, et d’être dépendantes d’un mode de vie robotisé. Elles expliquent également que ces Smart Home sont perçues comme étant complexe d’utilisation. Elles n’acceptent pas ces systèmes automatisés du fait des éventuels pannes ou bugs et anticipent une maintenance coûteuse.

En d’autres termes, les Français voient souvent l’automatisation de la maison comme une sophistication superflue. Si elle paraît utile aux actifs qui sont souvent à l’extérieur de chez eux, elle ne convainc pas ceux qui passent beaucoup de temps à la maison. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes âgées en particulier.

Le « tout automatisé » n’est pas perçu comme un horizon enviable, une majorité de Français estimant qu’il doit rester des choses à faire manuellement dans une maison. Enfin, beaucoup sont préoccupés des risques de panne inhérents aux systèmes automatisés, qui peuvent compliquer sérieusement le quotidien. Les nouvelles générations sont de ce fait naturellement plus acquises au pilotage à distance.

Il y a une donc une réelle différence de perception de la maison connectée qui est clairement générationnelle. L’étude explique qu’il existe un lien clair entre le numérique et la domotique. Il est un accélérateur d’intérêt mais uniquement auprès des “jeunes” propriétaires.

La domotique? Pour quoi faire?

Côté fonctionnalités, la domotique reste associée à l’idée de faciliter le quotidien et assurer la sécurité, devant l’idée de faire des économies d’énergie.

promotelec-2014.-type-domaine-interet

Cela étant, de nombreux Français voient dans la maison connectée une réelle opportunité pour faire des économies d’énergie: près d’un tiers des propriétaires en sont convaincus. Ce chiffre monte à 66% chez les moins de 40 ans. Cette population au budget peut être plus serré convaincus que la domotique peut les aider à réduire leurs dépenses d’énergie et/ou à faire des efforts pour la planète.

promotelec-2014.-interet-ecran

Le premier élément de confort dans le logement selon l’enquête est le confort thermique. A 31 %, les personnes interrogées citent le chauffage (22 %) et l’isolation (9 %). Si les trois quarts des propriétaires occupants sont satisfaits ou très satisfaits de leur système de chauffage, ils sont encore 24 % à ne pas l’être. De cela en découle sûrement le fait que  26 % des propriétaires désirent transformer leur habitation. Les propriétaires n’en veulent pas trop à leur logement car à 76 % ils déclarent vouloir conserver ce logement actuel contre 22 % qui envisagent de déménager dans les années à venir.

Les Franciliens se démarquent des habitants des autres régions car ils sont deux fois plus nombreux à vouloir déménager et/ou à estimer que leur logement doit être rénové.

promotelec-2014.-interet-résidence

Les propriétaires les plus convaincus par la domotique sont ceux qui aimeraient transformer leur habitation (54%). L’occasion d’un déménagement est également propice au choix d’une nouvelle habitation mieux équipée en domotique (47% des propriétaires qui souhaiteraient déménager ont un intérêt pour la domotique).

promotelec-2014.-travaux

Moins de la moitié des Français (47%) sont donc convaincus de la nécessité de réduire les consommations d’énergie de manière importante. L’autre moitié n’est pas disposée à faire des efforts :

  • 27% jugent que les Français doivent réduire un peu leur consommation d’énergie,
  • 21% estiment qu’ils ne doivent la réduire qu’à certains moments, quand il y a des pointes de consommation.

Malgré une actualité forte sur la transition énergétique, ces résultats indiquent que la diminution de la consommation d‘énergie n’est pas une volonté partagée par tous.

La domotique reste confidentielle

Même s’il y a du mieux et un réel intérêt, la domotique reste encore un domaine confidentiel. Le marché de la domotique ne concerne à ce jour que 20 % des propriétaires occupants. C’est dans le Sud-Est que les propriétaires sont les plus nombreux à avoir choisi d’investir dans la maison connectée. Ils plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées mais également la sécurité. Dans le Sud-Ouest la domotique convainc beaucoup moins.

promotelec-2014.-interet-region

48% des propriétaires estiment que le futur de maison sera un logement largement automatisé. Elle ne fait pas encore partie des envies ou besoins de la majorité de la population française en 2014. On note tout de même une adhésion accrue des propriétaires en faveur de la domotique.

promotelec-2014.-interet-proprietaire

Le Cédoc indique dans son étude que:

Faute d’être largement répandue, les solutions de domotiques sont perçues comme coûteuses, tant en installation qu’en entretien. La robotisation inquiète, parce qu’elle dépossède d’une relation active au maniement des équipements de la maison. La crainte des accidents – laisser les appareils en marche sans surveillance –, la peur de la complexité d’utilisation des systèmes, l’anticipation des bugs et des pannes, l’obligation de recourir à une maintenance spécialisée et la dépendance qui peut en résulter, sont de puissants freins à l’expansion de la domotique.

Les différents acteurs du secteur doivent continuer à convaincre. L’opération de séduction de ce secteur doit poursuivre pour tenter de percer un peu plus et lutter des réticences et des a priori qui sont bien ancrées mais qui montrent des failles encourageantes.

promotelec-2014.-interet-domotique

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin et pour en revenir aux portes ouvertes des Journées Nationales de la Domotique, sachez qu’elles sont organisées cette année sur le thème « Génération(s) domotique : vous évoluez, votre habitat aussi ». Tout comme les années précédentes des professionnels ouvriront les portes de  logements ou de showrooms au public pour faire connaitre des solutions domotiques dans l’espoir d’apporter des réponses aux attentes des particuliers sur de domaines tels que:

  • la sécurité domestique et la prévention des risques,
  • l’assistance à l’autonomie des personnes à mobilité réduite,
  • la maîtrise et l’économie d’énergie,
  • la gestion de la communication multimédia et numérique.

Cette édition s’annonce comme étant un peu plus fournie que l’année dernière. Promotelec prévoit sur l’ensemble du territoire 59 ouvertures de logements contre 34 l’année dernière et 120 Showrooms faisant portes ouvertes par rapport aux 50 de l’année dernière.

Pour en savoir un peu plus sur cette opération et pourquoi pas vous inscrire à une visite je vous redirige sur le site de l’organisme organisateur.

Je vous propose en conclusion la présentation à la presse de cette étude:

Sources: Promotélec et Crédoc, Energie2007

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.