Internet of Things : Intel propose Embedded Internet2 minute(s) de lecture

Un autre grand de l’informatique nous apporte son point de vue sur l’Internet of Things ou l’Internet des Objets.  Dans une précédente infographie, Cisco nous proposait sa vision concernant ce concept.  C’est autour du géant des processeurs Intel de nous apporter son éclairage de ce qu’il appelle “Embedded Internet”. 

Cette infographie est certes un peu publicitaire pour la marque (“80% des PC fabriqués aujourd’hui ont Intel Inside”), mais retrace rapidement le nombre de machines connectées à Internet depuis 1960 avec une estimation prédictive pour 2020.

 

A noter que dans les sources ayant parmi à Intel d’élaborer son infographie, vous trouverez un PDF en anglais de 5 pages intitulé “White Paper Intel Embedded Processors” décrivant comment la marque considère ce phénomène d’Internet of Things comme étant plutôt un concept d'”Embedded Internet”: les objets n’utilisent plus Internet mais ils sont embarqués dans Internet.  Cela s’explique pour Intel par le fait que plus un objet est doté de technologie efficiente plus il disparaît en arrière plan jusqu’a ce fondre dans le réseau qu’il utilise pour discuter avec les autres objets.

Avant d’arriver là où il en est aujourd’hui, Internet a évolué depuis une première génération de mainframes connectés à une seconde génération caractérisée par le e-commerce et les emails sur les PC et les serveurs et à une troisième génération reconnaissable par des applications à connexions sociales et la vaste expansion des appareils mobiles.

Nous sommes maintenant au seuil d’une quatrième phase dans l’évolution de l’Internet. Intel appelle cela Embedded Internet, un espace réseau où des milliards des dispositifs intelligents intégrés seront non seulement connectés à des systèmes informatiques plus importants, mais également entre eux, et ce sans intervention humaine. Pour appuyer ce concept, John Gantz d’IDC prévoit que 15 milliards d’appareils communiqueront via le réseau en  2015, comme illustré Figure 1.

Intel dresse ensuite une liste des barrières technologiques à résoudre pour arriver à cet “Embedded Internet” avec en réponse pour la pluspart des solutions “maison” :

  • Nombre d’adresses IP trop limitées => Migration à IP V6
  • Technologies réseau propriétaires => Utilisation de IP comme protocole de transport commun
  • Poids croissant des infrastructures réseaux => Utilisation des processeurs multi coeurs dernières génération
  • Coût énergétique => utilisation des processeurs Intel peu gourmands
  • Sécurité et vie privée => utilisation des technologies Intel “Virtualization Technology” et  “Trusted Execution Technology”
  • Coût de la gestion des appareils =>Intel Active Management Technology
  • Disparité des modes de communications => utilisation de middleware open-source tels que Java, JSON, XML, SOAP et Python.

Source : Intel,

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.