L’ampoule Alba est à l’aube de l’intelligence répartie4 minute(s) de lecture

Si l’on souhaite résumer dès le départ le principe son fonctionnement, on peut dire qu’Alba se présente comme étant à l’ampoule électrique ce que Nest est au thermostat. Cette ampoule est donc connectée. Cette ampoule est donc bardée de capteurs. Cette ampoule est donc dotée d’une certaine intelligence logicielle lui permettant de comprendre son environnement et l’utilisation que l’on attend d’elle.  Tout un programme.

alba-stack

Alba est proposée par Stack, une entreprise fondée par des anciens ingénieurs de l’agence spatiale américaine Nasa et du constructeur de voitures électriques Tesla.. La start-up a mis au point cette ampoule LED d’un nouveau genre. Elle est capable d’adapter sa luminosité en fonction de l’heure de la journée mais également de la présence ou non de personnes dans la pièce.  Elle a pour ambition de relèguer les interrupteurs à de simple pièce en plastique désormais inutiles.

Les capteurs qui constituent Alba, qui signifie lever de soleil en italien, lui permettent de réagir en fonction de l’environnement. Elle réagit à plusieurs stimuli tels que la lumière du jour, les changement de température, ou encore les mouvements. tout comme son cousin le thermostat Nest, Elle apprend à bien se comporter au fur et à mesure qu’on l’utilise.

alba-stack-features

Les capteurs de présence lui permettent de s’allumer dès qu’une personne rentre dans la pièce. Ayant connaissance de la phase de la journée, elle peut par exemple distiller le matin une lumière plus froide pour faciliter le réveil des habitants. Tout au long de la journée elle aura sans cesse une capacité à adapter son rayonnement lumineux aux conditions de lumière ambiante aussi bien en variant automatiquement son intensité qu’en adaptant la chaleur de sa lumière. La lumière chaude en fin de soirée en soirée pourra s’éteindre automatiquement quand un film est regardé à le télévision.

Communicante, il existe donc une application pour smartphones qui lui est dédiée.  Elle ne sera cependant utile qu’aux premières utilisations, car elle n’est nécessaire que pour indiquer à l’ampoule le comportement que l’on attend d’elle. On lui précisera ainsi en utilisant un smartphone qui lui est relié en Bluetooth, si elle est utilisée dans un magasin ou une maison et dans quel type de pièce elle se trouve. Elle démarrera ainsi sa vie avec les paramétrages par défaut de la pièce dans laquelle elle a été installée.

alba-appli

La connectivité ne s’arrête pas au Bluetooth. En effet, elle est également capable d’intégrer un environnement Zigbee ou iBeacon.

En plus d’un confort accru, Stack annonce un gain substantiel pour les propriétaires des ampoules. Alba est annoncée comme pouvant réduire de 60 à 80% la facture de la consommation énergétique .. dune ampoule à LED Classique.  Les économies sont réalisées grâce à la perception de l’éclairage naturel et à ce capacité à adapter automatiquement intensité lumineuse idéale pour compense la tombée de la nuit.

alba1

Chaque ampoule sera vendue 60 $ pièce (47€), mais vous avez aussi besoin d’un concentrateur Zigbee. Ce Hub plus un pack de deux ampoule vous coûtera 150 $. Les ampoules sont annoncées pour durer environ 50.000 heures. L’ampoule Alba de Stack sera disponible à partir du premier trimestre 2015. D’autre formats d’ampoules devraient alors être également proposés.  Ces ampoules partent à l’assaut des ampoules Philips Hue en reprenant en plus de la technologie Zigbee, le prix.  La différence se fait sur les fonctions plus étoffées.

Stack prévoit que ses ampoules soient compatibles avec Nest via le programme Works with Nest mais également avec HomeKit de Apple. La compatibilité avec IFTTT est également prévue tout comme la mise à dispositions d’API pour permettre d’étendre les cas d’utilisations de l’ampoule mais également de ses capteurs pour ceux qui souhaitent les intégrer dans un système plus global.

La vidéo promotionnelle qui suit permet de voir quelques exemples d’utilisations concrets. Si après le thermostat et le détecteur de fumée, les ampoules se mettent à avoir leur propre intelligence embarquée, les contrôleurs domotiques ont du souci à se faire! Si la box domotique piloté par un smartphone ou une tablette a été baptisée domotique 2.0, l’intelligence répartie dans les différents périphériques et objets de de la maison sera peut être la domotique 3.0? C’est en tout cas une tendance très intéressante du moment.

Source : Techcrunch

4 Comments

  1. […] Si l'on souhaite résumer dès le départ le principe son fonctionnement, on peut dire qu'Alba se présente comme étant à l'ampoule électrique ce que Nest est au thermostat. Cette ampoule est donc connectée.  […]

    vendredi 26 septembre 2014
    Reply
  2. […] Si l'on souhaite résumer dès le départ le principe son fonctionnement, on peut dire qu'Alba se présente comme étant à l'ampoule électrique ce que Nest est au thermostat. Cette ampoule est donc connectée. Cette ampoule est donc bardée de capteurs. Cette ampoule est donc dotée d'une certaine intelligence logicielle lui permettant de comprendre son environnement et l'utilisation que l'on attend d'elle. Tout un programme.  […]

    dimanche 28 septembre 2014
    Reply
  3. Alexis said:

    Peut-être qu’à terme, une domotique basée sur un IFTTT pourrait être envisagé mais à court terme j’y vois 2 freins:
    – le délai d’exécution: le périphérique déclencheur d’une scène devra initier une requête via IFTTT qui a son tour commandera en HTTP plusieurs périphériques. Le passage par internet entraînera probablement un délai de latence.
    – la nécessité d’une connexion internet: en cas d’une coupure internet, plusieurs box actuelles permettent de continuer à utiliser son installation.
    Ces 2 freins peuvent être particulièrement génant dans une scène qui allume une lumière en fonction de la détection d’un mouvement.
    Malgré tout, il est imaginable que ces 2 freins viennent à disparaître: internet est de plus en rapide et pour la majorité des scènes il est acceptable d’attendre 1mn et il y a de moins en moins de coupure internet.
    Tendance à suivre dans tous les cas…

    mardi 30 septembre 2014
    Reply
  4. […] “Si l’on souhaite résumer dès le départ le principe son fonctionnement, on peut dire qu’Alba se présente comme étant à l’ampoule électrique ce que Nest est au thermostat. Cette ampoule est donc connectée.”  […]

    jeudi 23 octobre 2014
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.