De l’Internet des Objets en général et de la Maison Connectée en particulier selon Goldman Sachs4 minute(s) de lecture

Qu’on l’appelle Internet des Choses, IdC, ou bien Internet des Objets, ou IdO, ce concept est en train de devenir selon la banque d’affaires américaine Goldman Sachs la technologie de la prochaine “méga-tendance”, avec des répercussions sur l’ensemble du spectre des entreprises. En connectant à Internet des milliards d’équipements de tous les jours – allant de bracelets de fitness aux équipements industriels – l’IdO fusionne les mondes physiques et virtuels. Cela ouvre par la même occasion une foule de nouveaux défis et opportunités pour les entreprises, les gouvernements et les consommateurs. La Smart Home en serait l’un des bénéficiaires principaux.

Via une recherche croisée dans tous les secteurs et les régions du globe, le service de recherche de la la division Global Investment chez Goldman Sachs examine les pilotes qui portent l’internet des objets vers une réalité actuelle et évalue les implications pour les premières industries qui peuvent en subir les effets.

Glodman Sachs aime a dire que l’Internet des Objets apporte du sens à l’Internet classique. “It makes sense”. En prenant les lettres du mot “SENSE”, le service de recherche décompose cette nouvelle tendance en 6 mots clés permettant de mieux la comprendre : Sensing, Efficient, Networked, Specialized et Everywhere. C’est une vision simple et efficace de cette nouvelle révolution industrielle qui est en train de déferler dans toutes les industries.

Goldman-Sachs-IoT-Sense

Goldman Sachs annonce ensuite que par définition, l’Internet des objets a un rayon d’action d’une étendue énorme qui peut être divisé en cinq secteurs verticaux clés de l’adoption: les appareils connectés portables sur soi (wearables), les voitures connectées, les maisons communicantes, les villes intelligentes et l’Internet industriel.

Goldman-Sachs-IoT-sectors

Il existe une concordance de facteurs qui expliquent l’émergence de l’IoT : les bas prix des capteurs, de la bande passante et du traitement de la donnée, les smartphones, la couverture réseau sans fil ubiquitaire, le Big Data et l’IPV6. Tous ces facteurs réunis permettent à L’IoT d’émerger aujourd’hui et de se répandre dans plusieurs secteurs économiques. L’IoT devient intéressant car il est maintenant générateur de revenus. Il permet aussi de réaliser des économies financières ou de permettre d’offrir des gains de productivité.

Les grands vainqueurs de cette nouvelle rue vers l’or seront, d’après la banque, d’un côté  les fournisseurs de tuyauterie dont le but sera de permettre de faire communiquer tous ces objets, d’un autre côté les développeurs d’applications et enfin les concepteurs des objets eux mêmes. Une condition importante pour espérer atteindre une certaine réussite est de respecter une règle simple: il faut savoir identifier les applications où la connectivité ajoute légitimement de la valeur sans être uniquement intrusive.

Goldman Sachs termine son étude en mettant en avant la Maison Connectée. Par la banque c’est LE terrain relativement vierge qu’il faut conquérir:

Nous nous attendons à ce que la domotique soit l’avant-garde de l’adoption de l’IdO du fait que les maisons représentent plus de 30% de la consommation d’électricité, qu’il y a un chevauchement naturel avec des appareils destinés aux consommateurs (par exemple: les smartphones), et qu’il y a amplement d’espace pour aller plus loin dans le numérique. Bien que le concept de «Maisons intelligentes» existe depuis les années 1960, la maison reste l’un des rares éléments dans nos vies toujours régies par des solutions physique / analogiques. À cette fin, la Consumer Electronics Association estime que 10% des nouvelles maisons aux États-Unis possèdent à ce jour des installations domotiquesµ. Cependant, comme la base des utilisateurs de smartphones augmente de manière significative (1,9 milliards aujourd’hui à 4,0 milliards en 2016, tel qu’estimée par l’équipe de CommTech Goldman Sachs), couplé avec l’augmentation de la numérisation au sein de la maison, nous voyons l’efficacité énergétique de la maison, le confort de la maison, et de la sécurité en tant que principaux domaines d’intérêt pour les industriels.

Goldman-Sachs-IoT-smart-home

Le potentiel de l’IdO est énorme dans bon nombre de secteurs et sous-secteurs. En ce qui concerne la domotique, il s’agit d’un domaine en tout début d’adoption par les acquéreurs du fait de la possibilité de réduire les coûts liés à l’énergie, d’améliorer la sécurité ou encore d’accroître le confort.

L’infographie ci dessous résume de manière graphique l’étude de Goldman Sachs:

Goldman-Sachs-IoT-infographic-800x3188

2 Comments

  1. […] Qu'on l’appelle Internet des Choses, IdC, ou bien Internet des Objets, ou IdO, ce concept est en train de devenir selon la banque d'affaires américaine Goldman Sachs la technologie de la prochaine "méga-tendance", avec des répercussions sur l'ensemble du spectre des entreprises. En connectant à Internet des milliards d'équipements de tous les jours – allant de bracelets de fitness aux équipements industriels – l'IdO fusionne les mondes physiques et virtuels. Cela ouvre par la même occasion une f  […]

    mardi 14 octobre 2014
    Reply
  2. […] Qu'on l’appelle Internet des Choses, IdC, ou bien Internet des Objets, ou IdO, ce concept est en train de devenir selon la banque d'affaires américaine Goldman Sachs la technologie de la prochaine "méga-tendance", avec des répercussions sur l'ensemble du spectre des entreprises. En connectant à Internet des milliards d'équipements de tous les jours – allant de bracelets de fitness aux équipements industriels – l'IdO fusionne les mondes physiques et virtuels. Cela ouvre par la même occasion une foule de nouveaux défis et opportunités pour les entreprises, les gouvernements et les consommateurs. La Smart Home en serait l'un des bénéficiaires principaux.  […]

    mardi 14 octobre 2014
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.