La Z-Wave Alliance a un nouveau patron : Mitchell Klein4 minute(s) de lecture

OUF! Ça y est, c’est bon! L’organisme en charge de faire la promotion du protocole Z-Wave n’est plus sans guide. Depuis le départ en mai 2015 de Mark Walters qui est resté à la tête de la Z-Wave Alliance pendant près de 4 ans, le poste était resté vacant. Depuis hier, la direction de la Z-Wave Alliance a été confiée à Mitchell Klein. Cette annonce est importante pour l’intéressé lui-même: il arrive dans une organisation de promotion d’un protocole domotique phare en ce moment. Elle l’est également pour les membres de l’Alliance qui ne sont plus orphelins. Elle peut l’être également pour les utilisateurs de cette technologie très appréciée mais trop peu connue.

A mi-mot Mitchell Klein avait annoncé un changement dans sa vie sur son compte Twitter. Il quittait son employeur actuel passait de bonnes vacances et embauchait le 1er septembre chez un autre pour y développer l’Internet des Objets:

Mitchell Klein ne débute pas dans le secteur. Installateur domotique pendant 14 ans à Boston, il est passé dans l’association professionnelle CEDIA. La  Custom Electronic Design and Installation Association, est une importante autorité mondiale de l’industrie de la technologie au service de la maison. CEDIA représente 3.500 entreprises membres dans le monde et est au service de plus de 22.000 professionnels de l’industrie au niveau de la fabrication, la conception et l’intégration des biens et services pour la maison connectée. Depuis 8 ans il avait rejoint l’entreprise URC, un spécialiste mondial du pilotage des appareils audio/vidéo qui conçoit des télécommandes universelles ainsi que des systèmes de contrôle audio et vidéo de la maison pour les intégrateurs professionnels. Chez URC, il était en charge du développement de la marque.

Chez URC il a convaincu ses collègues d’opter pour le protocole Z-Wave afin d’ouvrir les solutions URC au monde de la domotique. En 2013, URC a commercialisé une passerelle Z-Wave qui n’était en fait qu’une box domotique Vera re carrossée. Récemment, URC a sorti sur le marché Vivido, une gamme de périphériques Z-Wave: des interrupteurs permettant de gérer l’éclairage. On le voit donc, M Klein connait de manière approfondie le protocole Z-Wave tout comme le secteur de l’industrie de la maison connectée.

Mitch-Klein-Z-Wave-ED

Il a indiqué dans toute récente interview vouloir intégrer au sein de l’Alliance les revendeurs de la technologie Z-Wave de manière un peu plus structurée. Au sein de L’Alliance, il souhaite créer une catégorie “revendeurs” qui viendra rejoindre celles déjà présente des “technology developers”, des fabricants et des distributeurs. Son idée à terme est de créer également une catégorie au sein de l’Alliance permettant d’accueillir les installateurs. Il ne va pas jusqu’à annoncer que tout comme les produits, qui doivent respecter le standard pour pouvoir être estampillés Z-Wave, les installateurs et les revendeurs devront un jour passer une certification de la part de l’Alliance pour pouvoir exercer leur activité…

Cela dit une tendance se dessine. Cet homme ayant l’expérience du terrain (installateur) et celui des associations d’industrielles (CEDIA) sait que pour réussir sa mission il doit apporter au protocole Z-Wave ce petit truc supplémentaire qui permettra à cette technologie de revêtir un sérieux, une simplicité et une robustesse qui sont indispensables pour que la Smart Home Z-Wave puisse convaincre en fin de compte le client final. Il semble prêt à vouloir fédérer les installateurs autour de la technologie et à apporter son support aux revendeurs. Il souhaite leur apporter bonnes pratiques et sérieuses connaissances.

Mitchell Klein annonce la couleur:

Mon travail est de tracer une voie pour l’avenir, en forgeant des partenariats importants et en créant des programmes qui permettent au  Z-Wave de mener non seulement du côté des produits mais également dans toutes les initiatives importantes autour de l’éducation des consommateurs en s’assurant que les maisons intelligentes sont sécurisés.”

Le but est de la Z-Wave Alliance est de se donner les moyens de remporter la guerre des protocoles : il faut être plus fort que les concurrents afin de s’imposer en tant que LE protocole rassembleur (voire universel) de la maison connectée. A l’image du Wi-Fi et du Bluetooth, le protocole Z-Wave rêve également de pouvoir sortir de anonymat auprès du grand public non geek. Mais avant cela, avec la prise en main au sein de l’Alliance de toute la chaîne des intervenants sur les composants de la maison Z-Wave, les clients finaux de ce protocole devraient y gagner en qualité de conseils et de services. Si Mitchell Klein y parvient, l’Alliance aura alors fait un bon recrutement.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.