Un piège à souris connecté à base de Raspberry Pi2 minute(s) de lecture

Pour attraper des souris il y a plusieurs manières de procéder. La première solution est le chat qui est un animal de compagnie qui a fait ses preuves en la matière. Avant d’opter pour cette solution, il faut voir que posséder un chat peut apporter son lot de contraintes. Une deuxième solution consiste à s’équiper de tapettes à souris. Elles ne sont pas infaillibles si la souris va plus vite que le mécanisme et repart avec le bout de fromage. Les substances souricides est une autre solution. Il est préférable de ne pas avoir d’enfants trop curieux à la maison. Afin d’attraper des souris une nouvelle manière vient d’être mise au point. Elle fait appelle au Raspberry Pi.

Est à l’honneur aujourd’hui ce que l’on appelle le DIY à savoir le do it yourself ou le fait maison. LE pièce à souris à base de Raspberry PI est un bricolage amateur et non un produit du marché. Le fonctionnement du pige à souris RaspiTrap est simple. Le piège est constitué d’un couloir dans laquelle la souris est priée de pénétrer. Une barrière infrarouge détecte son passage et le mécanisme infernal se déclenche afin de bloquer la porte d’entrée qui est la seule issue du piège. La souris n’est pas blessée et peut être relâchée loin de la maison.

raspitrap-ouvert

Ce piège à souris 2.0 est également un véritable objet connecté. Une fois la souris prise au piège, le RaspiTrap vous en informe. Pour cela une caméra est présente dans le piège permettant de prendre en photo le nouveau pensionnaire. La photo de la souris prise au piège est envoyée par mail. Le couriel est accompagné d’une notification. Si par hasard le déclenchement de la fermeture de la porte n’a pas permis de retenir prisonnière la souris, vous avez alors la possibilité d’ouvrir la porte à distance via votre smartphone afin de réamorcer le système.

RaspiTrap est un ingénieux petit projet réalisé par un adepte du DIY (fait maison). Il s’est basé pour la partie “intelligence” du système sur un Raspberry Pi à qui le concepteur a confié toute la partie actionnement des servo-moteurs permettant d’ouvrir et de fermer la porte ainsi que la connexion avec le smartphone.

raspitrap-plan

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce projet afin d’en construire un exemplaire, rendez-vous sur le site de Alain Mauer. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour construire le couloir, l’électronique, ou bien afin de récupérer les scripts Python permettant au Raspberry Pi de jouer son nouveau rôle de chasseur de souris.

Un commentaire

  1. Marc said:

    Excellent ! Je connaissais le Raspberry Pi pour faire un serveur média mais pas du tout pour la conception d’un piège à souris. Certainement plus efficace que le fromage sur la tapette à souris 🙂

    samedi 18 juin 2016
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.