Ampoules: les LED 4 fois moins énergivores que les ampoules à incandescence3 minute(s) de lecture

Les LED consomment non seulement moins d’énergie lors de leur utilisation pour nous éclairer, mais elles sont également plus économes en énergie lors du processus de fabrication que leurs prédécesseurs à incandescence et fluocompactes.  Il en résulte une consommation d’énergie globale quatre fois moindre si l’on utilise des LED que si l’on utilise des ampoules à incandescence.

C’est une conclusion très intéressante apportée par le U.S. Department of Energy’s Pacific Northwest National Laboratory publié dans un nouveau rapport intitulé “Life-Cycle Assessment of Energy and Environmental Impacts of LED Lighting Products.

Le rapport se présente en 2 parties.  La première compare la consommation d’énergie d’une LED par rapport à ses homologues à incandescence (60W) et à fluo compacte.  La seconde partie quant à elle mesure l’énergie requise par le cycle de fabrication de ces différents types d’ampoules.

Le rapport se présente comme étant issu de la première étude à suivre non seulement la consommation d’énergie lors de l’utilisation effective de l’ampoule, mais également les ressources naturelles utilisées pour la production, le transport, l’utilisation et l’élimination des LEDs. Le rapport examine les 15 critères, comme le réchauffement climatique, les déchets et la pollution industrielle de l’air, du sol et de l’eau.

Selon le rapport, une LED classique utilise 3900 mégajoules (MJ) au cours de la durée de vie moyenne de 20 millions de lumen-heures, ce qui est comparable à une ampoule fluocompacte. Cependant, une ampoule à incandescence utilise près de quatre fois plus d’énergie – 15.100 MJ par unité de 20 millions de lumen heures.

Afin de produire ces 20 Millions de lumen-heures et compte tenu également des la durée de vie des ampoules de chaque technologie,  il faudra utiliser au choix 22 ampoules incandescentes ou 3 ampoules fluo compacte ou une ampoule LED….  Les promesses de la technologie LED pour 2015 annoncent que lorsqu’une LED de 2011 de 12.5 est nécessaire pour assurer ces 20 millions de lumen heure, il n’en faudra plus que 0.6 en 2015 et on passe d’une consommation de 12.5 W à 5.8W…

L’étude indique enfin que l’un des gâchis le plus d’énergivore pour les LEDs est le type d’affichage utilisé pour emballage par le fabricant….  Les emballages… c’est aussi une autre histoire…

La bonne nouvelle est qu’une autre étude venant du cabinet Navigant Consulting annonce que les LED sont indéniablement une technologie de rupture rendant obsolètes ses précurseurs. Les conclusions annoncent la disparition des ampoules à incandescence dans 5 ans soit en 2017.  Les ampoules halogène ou fluo compactes ont le droit à une petite année de sursis supplémentaire pour ne disparaître que dans 6 ans soit en 2018.

Reste aux ampoules à LED à redorer leur blason en ne trahissant pas les consommateurs par des pannes de l’électronique embarquée, en n’hypothéquant pas leur durée (certain fabricants poussent le rendement des LED pour obtenir une meilleure intensité lumineuse au détriment de leur durée de vie ) et en proposant des prix honnêtes.

Source: CE Pro

Un commentaire

  1. L’avenir va effectivement passer par les LED. On voit même des ampoules proposer des fonctionnalités supplémentaires ! Certaines sont déjà pilotés via des smartphones, d’autres diffusent de la musique… Finalement, en plus des économies d’énergies, on s’oriente avec les LED vers de nouveaux objets “connectés”

    vendredi 13 décembre 2013
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.