#Test Hydrao First: des économies d’eau à la lumière de sa consommation9 minute(s) de lecture

Comme c’est souvent le cas, et dès que c’est possible, les membres de la famille participent activement (et de temps en temps involontairement) aux tests de solutions installées à la maison qu’ils soumettent eux aussi à l’épreuve de leur utilisation. C’est le cas du pommeau de douche Hydrao dont un exemplaire a rejoint la douche familiale à la maison.  Ce pommeau de douche connecté est doté de tout un tas d’électronique permettant de mesurer la consommation en eau lorsque l’on se lave. Il s’agit de la 2ème version du pommeau mesureur de la start-up Smart & Blue. Elle s’est améliorée grâce aux retours d’expérience des clients et c’est tant mieux. Les plus sceptiques résidents de la maison, après y avoir goûté, en demandent déjà un peu plus de lui. Voici le test d’Hydrao First qui permet de mettre en lumière sa consommation d’eau lors des douches afin de réaliser des économies.

Présentations

Dans mon précédent article je vous avais présenté le produit de manière théorique. Je ne vais donc pas vous rabâcher les oreilles avec des redites. Si vous ne souhaitez pas relire l’article qui lui avait été consacré (vous avez tort), sachez qu’il s’agit d’un pommeau de douche qui a pour particularité de mesurer votre consommation d’eau lorsque vous l’utilisez. Il exploite ce relevé afin de vous indiquer via des LED de couleur les paliers de consommations en eau que vous avez franchi. 10, 20, 30, 40 et 50 litres sont les paliers par défaut qui sont reconnaissables, lorsque l’on est sous sa douche, par les couleurs vert, bleu, rose, rouge et rouge clignotant que prend le pommeau.

Ces seuils et ces couleurs sont entièrement personnalisables car le pommeau est capable de discuter avec l’application iOS ou Android à installer sur votre Smartphone. La communication en Bluetooth établie cela permet :

  • de connaitre en temps réel la consommation de la douche en cours
  • de connaitre et sauvegarder l’historique des douches prises (données envoyées sur le cloud)
  • de paramétrer le pommeau de douche
  • de mettre à jour le firmware du pommeau

Installation

Lorsque le produit est en rayon il peut être aperçu à travers la fenêtre présente dans le packaging. Il est amusant de voir qu’un produit tel qu’un pommeau de douche peut être ainsi présenté dans un écrin marketing plus habituellement destinés aux objets high-tech. Hydrao First est un objet high tech prêt pour rentrer dans les Apple Store.

La boite contient le pommeau Hydrao First, la documentation, les joints d’étanchéité et un réducteur de pression optionnel.

Il est important de noter qu’une fois le réducteur de pression installé dans le pommeau, il ne pourra pas être retiré, sans risque de l’endommager.


Pour installer Hydrao First il ne faut rien savoir ou avoir de particulier. Si vous savez dévisser et visser vous saurez installer ce pommeau. Il vous suffit tout simplement de dévisser l’ancien pommeau relié au flexible de votre douche et de visser celui-ci en remplacement. Voila vous savez tout.  Et les piles me direz-vous? Et bien il n’y en a pas. Hydrao puise son énergie d’une petite turbine installée dans le pommeau.

Vous pouvez également installer l’application sur votre smartphone mais cela n’est pas du tout nécessaire si vous souhaitez utiliser le pommeau tel quel. Il est déjà fonctionnel. Déshabillez-vous et prenez votre douche tout simplement. Les couleurs que prend le pommeau sous le filet d’eau vous indiqueront votre consommation.

Jetons-nous à l’eau

Lorsque l’on prend sa douche le pommeau engrange de l’énergie afin de permettre non seulement aux LED de s’éclairer, au Bluetooth d’émettre et de recevoir mais également à l’électronique d’assurer à la fois le relevé de consommation et le fonctionnement de l’ensemble.

Hydrao est très réactif. Le premier filet d’eau actionne la turbine et permet au pommeau de déclencher le cycle de surveillance de la douche par un beau Bleu/Blanc/Rouge rappelant que cet objet est fabriqué par un fier membre de la French Tech. Smart & Blue pourra conserver ces couleurs pour le commercialiser aux US et briller au CES : ce pays partage les mêmes couleurs de drapeau.

Entre l’ouverture de l’eau et l’éclairage tricolore on ne note aucun délai pénible. La gestion de l’énergie est bien faite. Bien sûr, si l’on ne fait couler qu’un petit filet d’eau le pommeau ne se réveillera même pas. Il lui faut un peu d’eau dans les veines pour vivre électriquement parlant. Avec un filet moyen, les LED auront tendance à scintiller un peu. Avec un filet normal il n’en est rien. Avec un débit important vous augmenterez la portée du Bluetooth!

Si vous souhaitez arrêter l’eau pour vous savonner, vous aurez 3 minutes pour le faire et conserver le relevé de consommation. Passé ce délai non seulement vous aurez froid sous la douche mais en plus le pommeau considérera qu’il s’agit d’une nouvelle douche.

Hydrao First mesure la consommation d’eau. Il n’y a pas de raccourci pris par le constructeur en s’appuyant sur une simple minuterie. Je me suis amusé à prendre une douche à bas débit. Pour arriver à 40 litres cela a pris 9:19 minutes. A plein débit, la même consommation est signalée au bout de 5:20 minutes. Cela a pour vertu d’apprendre à nos chères petites têtes blondes que s’ils veulent rester un peu plus longtemps sous la douche il doivent réduire le débit.

Du pommeau au smartphone

Si le pommeau de douche m’a séduit par sa simplicité d’utilisation, le constat est un peu moins bon du côté de l’application Android. Mais bon, comme il s’agit d’un logiciel installé sur un smartphone, je ne me fais pas de soucis car l’application est amenée à vivre et des mises jour sont d’ailleurs déjà prévues.

Le premier contact avec l’application, est un peu terni par le fait de ne pas pouvoir accéder à l’application sans avoir à activer la géolocalisation. On peut bien se demander ce que vient faire la géolocalisation pour un objet qui par nature ne va pas plus loin que le bout du flexible sur lequel il est installé. La raison qui m’a été donnée est qu’il s’agit d’une contrainte imposée par Android pour pouvoir rechercher les périphériques  « Bluetooth Smart » . Je ne suis pas développeur mais en tant qu’utilisateur je trouve ça un peu lourd. En effet, pour des raisons de conservation de la batterie de mon téléphone, la géolocalisation est tout le temps arrêtée.

Afin d’identifier votre manière de prendre des douches, Hydrao se calibre en fonction de votre première douche avec le pommeau. Il est conseillé de se doucher alors normalement. La douche de référence enregistrée, Hydrao First va pouvoir vous guider vers des économies. Du côté des données chiffrées, vous pourrez modifier dans l’application le coût du litre d’eau, le nombre de kWh pour chauffer un litre d’eau ou encore le prix du kWh.


Pour pouvoir récupérer les données de consommation d’eau, il faut pouvoir apporter son smartphone dans l’enceinte de la pièce dans laquelle est installé le pommeau. Si vos cloisons sont peu épaisses vous pourrez le mettre de l’autre côté du mur. Le Bluetooth de Hydrao First dépendant du débit d’eau il ne peut pas être très fort. Il vous faut simplement lancer l’application et filer sous la douche.

Il n’y a pas de phase d’appairage nécessitant de manipuler son téléphone les mains mouillées. C’est plutôt bien pensé. Le téléphone se connecte tout seul à Hydrao dès que vous ouvrez l’eau. La communication des relevés n’est pas à faire tous les jours. Le pommeau a une mémoire lui permettant de stocker 200 douches avant de les transmettre à l’application. C’est large. En revanche lorsque vous voudrez paramétré le pommeau ou bien mettre à jour le firmware il faudra que l’eau coule…


Les données collectées sont anonymes. C’est le deuxième point qui a été noté par la famille. Les consommations des douches sont bien remontées sur le téléphone par contre on ne sait pas qui a consommé le plus ni qui a fait des efforts d’économies. Le système ne sais pas qui prend sa douche pour pouvoir mettre un nom sur la conso. Il n’est pas non plus possible de l’indiquer à posteriori pour pouvoir suivre l’évolution des efforts de chacun.

On ne peut pas adapter aujourd’hui la consommation individu par individu. A la maison ma fille prends des douches plus longues que mon fils par exemple. Il serait pratique de pouvoir motiver différemment les efforts à faire par chacun.

Cela dit, il est intéressant de noter que le côté pédagogique du pommeau fonctionne vraiment. Ma fille s’est naturellement calée sur les couleurs diffusées par Hydrao pour ne pas abuser de l’eau. Cela lui évite d’avoir papa/maman sur le dos lui demandant de sortir. Quand à mon fils, c’est le contraire. Il a allongé ses douches de manière raisonnable en rendant son nettoyage plus efficace. Du haut de ses 6 ans il est maintenant en train d’imaginer un objet pouvant lui distribuer la bonne quantité de savon ou une serviette indiquant qu’il peut arrêter de se sécher…

Conclusion

Cet objet connecté rempli entièrement son but qui consiste à enseigner et à sensibiliser de manière non contraignante aux petits comme aux grands que l’eau est précieuse et qu’il est inutile de la gaspiller. Avec ce juge impartial on peut motiver toute la maisonnée à faire attention à sa consommation. De ce point de vue Hydrao joue pleinement son rôle. Il sert à la fois de mesure (sans mesure point d’économies) et de support pédagogique.

L’aspect connecté en temps réel est possible mais nécessite d’avoir son smartphone à proximité de sa douche. La portée du Bluetooth hydro généré en est la raison. Comme je ne suis pas trop fan de mettre mon téléphone dans le milieu humide qu’est une petite douche parisienne, les relevés se sont fait de l’autre coté de la porte lorsque quelqu’un d’autre prenait sa douche. Quand à l’application aujourd’hui fonctionnelle devrait rapidement être enrichie par le fabricant pour apporter là encore une valeur ajoutée supérieure.

Enfin, pour une intégration du pommeau Hydrao dans un système domotique ce n’est aujourd’hui pas possible ni pas trop pratique. Concernant la portée du Bluetooth, on peut imaginer que le fabricant conçoive un jour un petit relais Bluetooth (ou autre) à installer dans la douche pour porter en temps réel ses relevés un peu plus loin. Pour la récupération statistique des consommations une API existe mais elle n’est pas encore publique.

Le système va évoluer et exploiter plus intensément tout le potentiel d’Hydrao. Le pommeau Hydrao First pourrait pourquoi pas un jour remonter des alertes. En apprenant des basses de débits d’eau il pourrait indiquer lorsqu’il est entartré…

Hydrao First est disponible au tarif de 89,9€.

2 Comments

  1. Demay said:

    cela dit, avec un filet économe (donc une douche à peu de pression), les led ne s’allument pas .

    Donc, soit ça ne fonctionne pas, soit on gaspille plus d’eau …

    Je suis déçu.

    jeudi 19 janvier 2017
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonjour,
      Le système a besoin d’un minimum de pression pour fonctionner c’est sûr. A la maison j’ai utilisé le limiteur de pression inclus avec le produit et le résultat est pas mal du tout: pression basse et pommeau fonctionnel.

      vendredi 20 janvier 2017
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.