Après le flirt, Legrand et Netatmo annoncent leur union5 minute(s) de lecture

Si l’on regarde rapidement, il se peut que l’on ait l’impression que Legrand et Netatmo évoluent dans des mondes bien différents. L’une est une (ex)startup qui conçoit des objets connectés et qui a l’ouverture dans les gènes et l’interopérabilité comme règle de vie. La seconde est un géant industriel de l’appareillage électrique qui cultive sa position de leader mondial dans son secteur en verrouillant protégeant ses produits. Depuis qu’ils se sont rencontrés, les 2 acteurs qui semblent pourtant si différents se sont trouvés tout plein de points communs. Dans un autre contexte on dirait qu’ils ont annoncé leur volonté de s’unir pour aller ensemble de l’avant. De manière plus réaliste, compte tenu de la taille des entreprises, on dira simplement que Legrand rachète Netatmo.

Netatmo est un pionnier des objets connectés pour la maison. Fondée en 2011 par Fred Potter (après avoir cofondé Withings, une autre pointure des objets connectés français), la startup  compte aujourd’hui 225 personnes. Ils rejoignent les 35 000 employés du Groupe Legrand fondé en 1860 et qui est devenu aujourd’hui l’un des leaders mondiaux des produits d’installation électrique.

Fred Potter, Fondateur et Président de Netatmo et Benoît Coquart, Directeur Général du Groupe Legrand (Source Netatmo)

Dès le départ, Netatmo a frappé un grand coup. Son premier produit est son premier succès: sa station météo devient rapidement une référence dans le monde naissant des objets connectés grand public. L’un des secrets de Netatmo est que, depuis le début, l’entreprise conçoit ses produits pour le marché international. Ce n’est pas facile pour une petite boite qui démarre. Cependant cela lui a permis de conquérir en quelques années une reconnaissance mondiale dans le secteur des objets connectés pour la Smart Home à destination des particuliers.

Depuis quelques années Netatmo se développe sur un tout autre terrain. Le développement de ses produits ne se fait plus directement pour les clients finaux. Les clients de Netatmo sont également depuis quelques temps les industriels qui souhaitent commercialiser des produits connectés. Le savoir faire de Netatmo dans le secteur de la Smart Home est un atout précieux leur permettant de pouvoir mettre rapidement sur le marché des produits connectés co-développés. Parmi ces clients on retrouve : Vélux, Muller,… et bien sûr Legrand.

A travers son programme « with Netatmo », Netatmo co-développe des solutions connectées qui doivent s’intégrer à l’infrastructure de la maison traditionnellement fabriquée par les industriels du bâtiment avec lesquels l’entreprise collabore.

A travers ces partenariats industriels, Netatmo a montré qu’elle sait évoluer dans un tout autre domaine très important : celui qui consiste à apprivoiser la manière d’adresser ces acteurs beaucoup plus importants qu’elle. Il n’est pas facile pour une startup de se confronter aux grands groupes et aux multinationales. Netatmo le fait avec un certain tallent depuis quelques années. Legrand le sait. Legrand l’apprécie à sa juste valeur. Savoir tisser des partenariats stratégiques sera un atout non négligeable pour ELIOT.

En effet, de son côté Legrand a entrepris une mutation interne. En lançant son programme ELIOT (n’hésitez pas à relire l’article Legrand fait son coming out dans les objets connectés : voici Eliot) Legrand sait qu’elle doit réussir non seulement son tournant dans l’IOT mais en plus sa révolution interne en abordant des sujets sensibles tels que l’interopérabilité et l’ouverture.  En rachetant Netatmo, dont elle est déjà actionnaire minoritaire depuis un tour de table en 2015, Legrand se donne les moyens d’accélérer cette transformation.

Le rapprochement de Legrand et de Netatmo n’est pas une énorme surprise. Les 2 entreprises travaillent ensemble depuis 2015 notamment au développement d’une gamme de produits pour la Smart Home :  Céliane with Netatmo. Ces produits sont commercialisés depuis cette année avec un certain succès. Le rachat de Netatmo n’est qu’une suite logique de ces fructueux échanges et partenariats.  Netatmo va pouvoir continuer à connecter à Internet, des catégories de produits qui ne l’étaient pas jusqu’à maintenant.

Cette collaboration 100% française permet donc à Legrand de renforcer sa présence sur le marché de la Smart Home. Elle permet à Netatmo de bénéficier de la puissance et des implantations internationales du groupe Legrand. Netatmo ou le Nest of Europecomme le surnomme la presse américaine, a trouvé un allié de choix pour continuer son développement mondial de ses produits actuels: station météo, thermostat connecté, vannes thermostatiques, caméras de surveillance … et de ceux à venir.

Pour les clients,  la crainte se lit surtout dans le regard des propriétaires de produits Netatmo. Il arrive  hélas souvent que, lors de tels rapprochements, les solutions du plus petit s’arrêtent. Les objets connectés coupés de leur serveur deviennent alors d’encombrants presse papiers. Ils laissent un goût amer à leurs propriétaires qui ont investis en eux financièrement, en temps et en services…

La nouvelle entité se veut rassurante. Suite à l’annonce, les clients Netatmo ont tout de suite reçu un mail dont la mission était de dissiper les angoisses éventuelles. Les services de Netatmo leur indiquaient que rien ne changerait avec ce rapprochement. Les plus sceptiques rajoutent volontiers sur les réseaux sociaux : “pour l’instant”. Les plus motivés sont quant à eux rassurés de voir Netatmo adossé à une puissance industrielle.

En tant que nouveau  Chief Technology Officer du programme ELIOT, Fred Potter souligne le défi qu’il doit relever:

Je deviens désormais CTO du programme Eliot de Legrand. Mon rôle est de contribuer à la conception des offres connectées de Legrand. Je garderai aussi la même implication dans la conception des produits Netatmo, tout autant sur la mise à jour des produits existants que sur le développement de nouveaux produits.

Avec ce rachat Legrand est résolument « with Netatmo ». Cette acquisition va lui permettre de continuer dans sa volonté de s’affirmer dans la maison connectée. Les équipes Netatmo pourront continuer en interne à prôner pour l’ouverture et l’interopérabilité dans le bâtiment. Le projet ELIOT de Legrand ne pourra que se bonifier avec ce sang neuf de type  O+. O pour Open bien entendu.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.