Après-midi chez Netatmo: la vraie vie d’une start-up11 minute(s) de lecture

La semaine dernière se tenait dans toute la France un événement un peu hors du commun pour bon nombre de start-up.  Elles ont ouvert leur portes le temps d’un petit déjeuner, le temps d’une présentation, le temps d’un après midi.  A l’occasion de de la Startup Assembly, ces entreprises innovantes ont communiqué avec ceux qui souhaitaient les découvrir. Cette année mon choix c’est arrêté sur une start-up qui ne m’était pas inconnue, mais dont l’envers du décor n’intriguait.  Je me suis donc rendu chez Netatmo en cette après-midi ensoleillée du vendredi 13 juin.  Intitulée “la vraie vie d’une start-up”, la visite s’annonçait passionnante.

Le rendez-vous bloqué et réservé via le site de la Startup Assembly c’est près du Parc des Princes, à Boulogne Billancourt, que la visite était programmée. Arrivé sur place nous étions une dizaine de curieux. Certains ignoraient tous des activités de Netatmo, d’autres avaient une vague idée de leur activité, une poignée avait sur eux un CV à transmettre. C’était une bonne idée, car la start-up recherche des talents.

Arrivés au 6ème étage, nous avons découvert que les 2 heures de visites avaient fondus comme neige au soleil.  Dommage… Les inscriptions avaient attiré beaucoup de monde. Un peu trop pour Netatmo.  Le choix stratégique de la marque a donc été de faire plusieurs groupes et de limiter la visite à 1 heure.  L’après-midi chez Netatmo se transformait en une heure riche en enseignements.  C’est aussi cela la force d’une start-up: elle sait réagir rapidement aux imprévus en adaptant le calendrier.

netatmo-plaque

La visite rapide des locaux nous a permis de rencontrer des concepteurs d’électronique embarqué ou des développeurs d’interfaces web. Pour des raisons de confidentialité évidente, les bureaux des ingénieurs de la R&D ne nous ont pas ouvert leurs portes. C’est le bureau du SAV qui a clôturé la visite. Ils reçoivent les produits défectueux, les testent et tentent de qualifier au mieux la panne. Si la panne est avérée, le client recevra un nouveau modèle de l’objet connecté qui n’était plus opérant.

Ces services sont classiques dans une entreprise qui fabrique des produits. L’organisation s’étoffe au fur et à mesure que la start-up se développe.  Netatmo conçoit ses produits entièrement en France mais confie la fabrication, le packaging et l’entrepôt à ses partenaires Chinois.  Un service est d’ailleurs chargé d’assurer la relation et le suivi avec les fabricants distants.

Il faut dire que l’entreprise conçoit ses produits pour être vendus au niveau mondial.  Ce n’est pas le marché français qui dicte les produits à concevoir ni encore les fonctionnalités à prévoir.  La start-up pense tout de suite à la mondialisation. Dans le top géographique des ventes on retrouve l’Europe et l’Amérique du Nord.

netatmo-produits

Lorsque l’on se promène dans les locaux, c’est peut-être la venue de visiteurs qui a dicté la conduite adoptée mais l’ambiance était studieuse. Les bureaux exigus montrent que Netatmo a bien parcouru du chemin depuis 2011 date de sa naissance. Cette entreprise est rapidement passée des 10 premiers salariés aux 45 qui la composent aujourd’hui. Des salariés il y en a partout jusque dans la grande salle de présentation des produits qui nous accueillait.  L’espace de travail manque mais plus pour longtemps. A quelques mois près nous aurions pu être reçus dans les locaux flambants neufs qui accueilleront bientôt dans des conditions plus confortables l’ensemble des salariés. La petite start-up qui marche bien a maintenant besoin de pousser les murs!

Au tout début il y a eu la station météo…

Le premier produit à avoir été mis sur le marché le 28 août 2012 était la station météo. Développée pour pouvoir capter la température, l’humidité extérieur mais également, la pression, l’humidité, la température, le CO2, la pollution sonore… elle a comme particularité de ne proposer aucun écran de suivi ou de restitution d’informations. C’est l’application pour smartphones ou tablettes qui assure ce rôle.

Pour la petite histoire c’est le capteur de pollution sonore qui crée le plus d’anecdotes et un intérêt certain chez les parents qui s’absentent et qui ont laissé comma consigne à leurs adolescents de ne pas faire de fêtes à la maison en leur absence…

netatmo-station-meteo

La station météo s’est étoffée de modules internes complémentaires. Les chiffres de ventes des stations météo restent confidentiels mais on sait tout de même que ces modules additionnels marchent très bien.  60% des propriétaires de stations météo ont acquis au moins 1 module additionnel. A oui, si vous vous demandez pourquoi il n’a pas de capteur de niveau sonore comme la base principale cela découle d’un choix de conception.  Ce capteur étant très gourmand en énergie, Netatmo dû faire le choix entre créer un module à piles ou un module relié au secteur. La décision de proposer au final un module additionnel sans fil a rendu impossible la présence d’un capteur de pollution sonore.

Le dernier né des modules additionnels se place à l’extérieur. Il s’agit d’un pluviomètre. Il mesure la quantité d’eau qui tombe du ciel. L’eau est collectée par le haut et évacuée par le bas.  Il n’y a pas besoin de le vider. Il est vendu calibré pour une utilisation classique.  Si vous avez des doutes relatifs à ce calibrage, il est toujours possible de le faire manuellement par la suite.

La station météo propose des API. Les propriétaires de cette station météo qui possèdent un système domotique en savent quelque chose. C’est certainement cette spécificité qui a rendu la station météo Netatmo très populaire en domotique. L’entreprise annonce qu’elle continue à proposer et à élargir son intégration avec d’autres partenaires telles qu’ IFTTT par exemple.

Puis il y eut le thermostat…

Partant d’un constat qu’une très infime partie de propriétaires de thermostats programmables pour chaudières mettaient en oeuvre la programmation pour gérer le chauffage de leur logement, Netatmo s’est dit qu’ils pouvaient offrir une solution à cela. Le thermostat connecté de Netatmo qui a vu le jour en décembre 2013 peut être installé en remplacement d’un thermostat filaire ou sans fil. Permettant d’apprendre les caractéristiques du logement dans lequel il est installé, au bout de quelques jours d’utilisation, la courbe de chauffe ne lui est plus inconnue.  Avec cela et avec le calendrier de vos présences et absences que vous lui confiez et que vous pouvez modifier à tout instant via votre smartphone, il permet de réaliser entre 20 et 30% d’économies d’énergies. Aujourd’hui le thermostat est principalement installé en mode filaire.

netatmo-thermostat

Ce thermostat est certes connecté… mais pas avec la station météo de Netatmo.  Les propriétaires de la station y verraient un intérêt réel.  Ne serait-ce que par la prise en compte de la température extérieure afin d’affiner le confort thermique.  Quand on est uns start-up on ne peut pas tout faire en même temps.  Cette décision découle de la volonté de Netatmo de proposer une solution simple et intuitive. Tout du moins dans un premiers temps car le fait que la station météo et le thermostat ne soient pas liés fait bien partie de la liste des choses à faire. Le thermostat devrait très prochainement proposer un “Chanel” IFTTT tout comme la station météo. L’utilisateur aura alors un moyen pour lier les 2 objets connectés ensemble avant que Netatmo ne le fasse en standard!

Ce produit est moins universel que la station météo. Il n’est utilisable que sur des chaudières au fioul, au gaz ou au bois. Sa compatibilité avec votre chauffage dépend également du modèle de chaudière qui équipe votre maison. Les ventes ont donc démarré prudemment en France. Elles s’étendent en ce moment au Benelux car les modèles de chaudières vendues sont vraisemblablement les mêmes. Afin de proposer ses services à plus de personnes, des partenariats avec des promoteurs immobiliers par exemple ne sont pas exclus dans le futur.

L’arrivée de Nest et de la puissance de feu de Google très prochainement chez nous tracasse un peu Netatmo. Ils voient dans cette solution leur principal concurrent à ce jour. Cependant ils ont des arguments à mettre en avant: le thermostat Netatmo n’est pas uniquement filaire et applications smartphones ou tablettes du français sont plus abouties.  Netatmo est confiant de pouvoir proposer une solution dont les données relevées dans les logements ne seront pas forcément utilisés dans d’autres buts que le chauffage. C’est avec ce genre de considérations qu’ils sont fortement attendus par des américains équipés de thermostats Nest et qui ne veulent plus confier leurs relevés à Google.

Concernant HomeKit, la plateforme domotique d’Apple, Netatmo figurait parmi les partenaires cités par Apple au lancement. Netatmo sera au rendez-vous et devrait démarrer les intégrations début septembre.

Et le dernier né est le bijou June

Netatmo a également présenté June. June est un bijou pensé pour les femmes. Pouvant être porté en bracelet (cuir pour tous les jours ou gomme pour les moments sportifs) ou en broche il a pour rôle de capter les UV A et UV B. Il restitue via le smartphone de sa propriétaire les alertes adaptées à l’ensoleillement mais également aux caractéristiques de sa peau.  Assez esthétique il a été conçu comme un bijou.  Pour l’objet et comme pour son écrin ils ont fait appel à une désigner reconnue du secteur : Camille Toupet. L’application compagnon est disponible sous iOS uniquement mais la version Android devrait faire son apparition tout début 2015.

netatmo-june-3 netatmo-june-1 netatmo-june-2

Comme tout bon objet communicant qui souhaite se faire oublier et qui, je serais tenté de dire, doit travailler dans l’ombre (alors qu’ici c’est en plein soleil qu’il apporte son aide), la question de l’autonomie a été bien prise en compte par la start-up.  Il  est prévu que June ne soit rechargé qu’une fois par mois. Cette durée de fonctionnement dépend bien entendu des températures dans les lieux où il est utilisé car le froid n’est pas l’ami de la longévité des batteries en général.

Le produit n’a pas forcément été pensé pour la France car dans nos contrées nous ne sommes pas trop soucieux de notre exposition au soleil malgré les alertes et les sensibilisations pour ne pas dilapider son capital soleil. Le bracelet est apprécié en Amérique du nord par exemple où les mentalités sont dès maintenant plus réceptrices à ce genre de produits.

Le prochain produit sera….

Pour concevoir le prochain produit il n’y a pas de recette miracle. Il faut qu’il soit adapté à un marché et qu’il puisse ensuite être vendu n’importe où dans le monde. Pour en revenir à June par exemple ce bijou découle des coups de soleils pris par Fred Potter le patron de Netatmo qui s’est laissé surprendre par l’astre solaire lors d’un voyage au Guatemala.  1 an plus tard, le temps d’imaginer le produit, de le concevoir et de le produire il est disponible pour la vente.

netatmo-logo_noir

Pas de recette magique donc pour imaginer les produits à lancer. La start-up qui conçoit le monde comme son terrain de jeu ambitionne, si tout continue à lui sourire, de conserver le rythme de proposer sur le marché 1 nouveau produit par an. Ce produit peut prendre la forme d’un objet connecté nouveau ou bien d’une option pour compléter un système déjà proposé.

En ce qui concerne les nouveautés à venir, on laisse entrevoir des ajouts pour le bracelet June afin de compléter son rôle dans la santé connectée. Du côté de la station météo, c’est l’anémomètre qui a été confirmé à nouveau sans s’avancer sur une date de sortie. Lors de la visite j’ai pu entrevoir un anémomètre dans une pièce mais j’ai respecté la consigne d’interdiction des photographies.

Comme toute bonne chose, La visite a pris fin trop rapidement mais elle a été instructive et a permis, à défaut de voir, de tout simplement d’entrevoir la vie d’une start-up qui a pris le parti dès le départ s’exporter un peu partout dans le monde et de proposer des produits tout à fait intéressants fonctionnellement, esthétiquement, et techniquement parlant. Cette innovation est d’ailleurs récompensée comme en témoignent les prix remportés comme ceux ramenés du CES de Las Vegas.

Merci Netatmo pour l’accueil et pour avoir joué le jeu des portes ouvertes.

3 Comments

  1. EnR37 EnR37 said:

    possesseur depuis les quasi début de la netatmo, je dois avouer que les prévisions sont diablement efficace et pourtant, habitant proche de la loire, pas facile à prédire. Rien a voir avec le site ou appli météo france.
    bref, sinon une phrase m’a bien fait rire :
    “C’est avec ce genre de considérations qu’ils sont fortement attendus par des américains équipés de thermostats Nest et qui ne veulent plus confier leurs relevés à Google.”

    comme ils ne veulent plus confier leurs données à google, ils vont les confier à…Apple.
    Si je n’aime pas ça du tout, il faut avouer que les appli android, sont plus transparentes sur la fuite des données. Meme si je ne comprend pas et n’ai pas d’autre choix que d’accepter que mes données de contacts soient récupérées par une app n’ayant aucun rapport avec ces contacts, au moins je suis au courant. Chez apple, c’est un peu la fête: Dormez tranquille, on s’occupe de tout.
    Après je profite de ce post pour parler d’une autre start up française de qualité qui prend une direction dangereuse, withing. Axa par exemple promet des “avantages” a ceux pratiquant le sport. Pourquoi ne pas imaginer avec le June, une non pris en charge du traitement de cancer de la peau pour celle qui auront abusé ???

    lundi 16 juin 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Lors de la visite la question des données personnelles a été abordée. La réponse était qu'”actuellement Netatmo ne fait aucune réutilisation des données collectées” mis à part l’affichage des relevés du module externe sur la carte mondiale si l’utilisateur a donné son accord explicite pour cette utilisation. Dans la réponse fournie, le mot “actuellement” est à suivre de près en effet…

      mardi 17 juin 2014
      Reply
  2. […] La semaine dernière se tenait dans toute la France un événement un peu hors du commun pour bon nombre de stat-up. Elles ont ouvert leur portes le temps d'un petit déjeuner, le temps d'une présentation, le temps d'un après midi. A l'occasion de de la Startup Assembly, ces entreprises innovantes ont communiqué avec ceux qui souhaitaient les découvrir. Cette année mon choix c'est arrêté sur une startup qui ne m'était pas inconnue, mais dont l'envers du décors n’intriguait. Je me suis donc rendu chez Netatmo en cette après midi ensoleillée du vendredi 13 juin. Intitulée "la vraie vie d'une start-up", la visite s'annonçait passionnante.  […]

    lundi 16 juin 2014
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.