Après la Smart Home, ImperiHome s’attaque à la Smart City et change de business model4 minute(s) de lecture

ImperiHome est une application pour tablettes et smartphones qui est une référence dans le monde du pilotage et le contrôle de la Smart Home. Simple mais complète, efficace et personnalisable à souhait, cette application a été créée par le français EvertyGo puis rachetée en septembre dernier par ZiBlue. La solution logicielle continue à s’étoffer. Elle passe en cap en prolongeant le management des objets connectés par un accès aux données de la Smart City. Un beau programme en perspective!

ImperiHome disponible sur Google Play et également sur l’App store d’Apple permet aux utilisateurs de piloter de nombreux objets connectés. Les propriétaires de domotique en sont souvent équipés car elle gère parfaitement bien les objets connectés telles que les Philips Hue, les radio Sonos, les produits Nest, Netatmo, Somfy Protect, Kodi, et de très nombreux autres grands et petits acteurs de la scène de l’IoT. En plus des objets connectés, l’application est compatible avec bon nombre de solutions de Smart Home telles que eedomus, Zibase, Fibaro Home Center 2, IPX800, Jeedom,…

L’annonce de la semaine apporte une nouvelle dimension aux services rendus par ImperiHome. Dorénavant les utilisateurs de cette solution logicielle pourront accéder aux données de leur Smart City en plus de la gestion de leur maison connectée. L’application devient un vrai hub d’informations permettant d’agréger données personnelles avec des données de proximité.

Pour apporter ces nouveaux services, ImperiHome tisse des accords de consultation de données et de redistribution de l’information avec différentes entreprises, différentes villes et différents organismes. Elle commencera dans l’univers de la Smart City, avec par exemple des éléments permettant de connaitre la qualité de l’air. Pour cela des données seront apportées par Prev’Air pour la France, AirNow pour les USA et le Canada et European Environment Agency pour l’Europe.

Pour faciliter la mobilité urbaine ImperiHome permettra de restituer des informations relatives aux services de partages de vélos (Velib pour Paris, Citibike pour New York, Velo’v pour Lyon, Vélo Bleu pour Nice). Les services d’autopartage parisien Autolib et ses voitures électriques seront également disponibles sur cette application.

Les services de consultation et affichage des données ne s’arrêteront pas là. Très prochainement, de nouveaux services seront intégrés et les utilisateurs pourront pat exemple accéder aux données de leur consommation d’énergie (eau, gaz, électricité…). Les compteurs communicants seront alors intégrés dans l’offre d’ImperiHome.

C’est tout le secteur de l’Open Data au service de la Smart City qui pourra être affiché facilement sur les écrans de nos tablettes et smartphones. Le tableau de bord de la maison sera complété par celui de nos villes! Il reste maintenant à convaincre nos villes et nos service de transports en commun de mettre à disposition leurs données. Mais c’est un autre sujet… Comme chaque utilisateur peut construire sa propre interface, tout le monde devrait pouvoir accéder en un clin d’œil aux données qui lui sont importantes.

Cette ouverture à la ville connectée s’accompagne également d’une modification du business model de l’application. Elle existe actuellement sur les strores en une version gratuite. Cette dernière a certaines limitations qui peuvent être débridées si l’on achète la version payante ou “Pro” de l’app. Le paiement se fait une fois pour toutes.

Lorsque la V4 sera disponible; si l’offre gratuite restera de mise, rebaptisée pour l’occasion ImperiHome Free, elle sera accompagnée par une offre de service sous forme d’abonnement Premium proposé à 4,99€/mois sans engagement de durée. Au lancement cet abonnement sera de 1,99€/mois jusqu’au 31 mars 2018. Il vous donnera accès a l’ensemble des services de la Smart City et débloquera des fonctionnalité dans l’application elle même. Les différences sont reprises ci dessous:

Dans ce changement de business model, la version Pro (Premium) est donc maintenant accessible moyennant un abonnement mensuel. Mais il est important de noter que si vous êtes déjà un utilisateur d’ImperiHome Pro, cet abonnement mensuel ne vous concernera pas. Les propriétaires de la version actuellement payante de l’application voient leur fidélité à la solution récompensée par le fait que leur achat de l’application leur ouvre la porte des nombreux services Premium existants et à venir sans devoir bourse délier. C’est plutôt une bonne nouvelle pour les “anciens”. La seule “contrainte” consistera pour ces clients à s’enregistrer sur le site de l’éditeur.

Pour terminer avec l’actualité d’ImperiHome, sachez que la solution sera présent à l’Eureka Park lors du CES de Las Vegas qui se déroulera en janvier prochain. On devrait en savoir plus sur place. L’application a également récemment conforté son développement international en étant disponible en Espagnol et en Italien (pour la version Android uniquement) en complément du Français et de l’Anglais (Android et iOS) et de l’Allemand (Android).

2 Comments

  1. JCB said:

    Mouhais…. une application à 6 € ttc payement définitif qui passe à 5 € pas mois, ça fait juste disproportionné. Il faut aussi ajouter que l’avantage d’imperihome était justement de ne pas demander de connexion internet, une application qui donnait confiance. Ce n’est plus le cas. Alternative : il existe pas mal de plugins de domoticz qui peuvent avoir accès à l’open data et s’afficher dans imperihome et ce , sans payer d’abonnements.

    Bref, une pepite qui se saborde. Il va falloir trouver d’autres solutions pour nos tablettes murales et autres smartphones….

    vendredi 29 décembre 2017
    Reply
  2. stephane said:

    Bonjour,
    j’ai téléchargé aujourd’hui l’application et le prix est à 4.99€ nous sommes le 14 mars 2018 alors que vous dites :
    Au lancement cet abonnement sera de 1,99€/mois jusqu’au 31 mars 2018.
    publicité mensongère ?
    il faut s’attendre a d’autres surprises ?
    Merci de votre réponse
    cordialement,
    steph

    mercredi 14 mars 2018
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.