Fibre Optique : comment ?7 minute(s) de lecture

Suite du dossier consacré à la fibre optique.  Après une présentation de la fibre optique et de ses avantages, nous aborderons ici les phases nécessaires pour pouvoir en bénéficier.

La fibre doit être présente au pied de l’habitation : le déploiement horizontal

Comme on a vu précédemment la fibre existe déjà au niveau des interconnexions du réseau Internet et doit être acheminée par l’opérateur au pied de l’immeuble.  Sans cela point de raccordement.  Cette étape est appelée le déploiement horizontal. Il correspond au déploiement dans les rues en suivant les canalisation des égouts comme à Paris ou bien de gaines existantes dans le sol.  Il peut être nécessaire d’effectuer des travaux de voierie afin de créer ces chemins pour la fibre optique jusqu’à chaque habitation.  On déploie ainsi la fibre optique du central de l’opérateur, le NRO (Noeud de Raccordement Optique) en direction des habitations.

Lorsque le téléphone a été installé dans nos foyers au cours des années 1970-1980, le travail a été identique.  L’opérateur a ouvert des tranchées dans le sol pour enfouir les câbles électriques ou a planté des poteaux pour l’acheminer par les airs.  En ce qui concerne la fibre optique le chantier est le même… à un détail près mais qui rend le dossier complètement différent : il n’existe plus un seul et unique opérateur mais il en existe aujourd’hui plusieurs.  France Télécom avait déployé en son temps le téléphone fixe.  Aujourd’hui c’est à Orange, SFR, Free, Numéricable,… de déployer leur infrastructure fibre optique.  Il n’existe plus un seul et unique intervenant.

Sur la voie publique il existe donc en théorie autant de réseaux fibres optique que d’opérateurs. Mais en pratique certains opérateurs s’allient au cas par cas pour ne déployer sur tel ou tel territoire qu’un seul réseau de fibre optique utilisable par les acteurs de l’alliance afin de partager les coûts d’installation et de maintenance.

La fibre doit être amenée dans les foyers : le déploiement vertical.

Le rôle de l’opérateur d’immeuble

Le câblage suivant est celui de l’immeuble afin d’arriver aux différentes habitations.  Cette étape du déploiement de la fibre optique à l’intérieur des immeubles est appelée déploiement vertical.

En ce qui concerne cette étape, il a été décidé par l’ARCEP et les différents acteurs qu’il était inutile d’installer une fibre pour chaque opérateur créant ainsi autant de travaux dans les habitations que d’opérateurs sur le marché.  UN SEUL OPERATEUR sera choisi par le propriétaire ou les copropriétaires pour effectuer le câblage de l’immeuble.  Il sera réalisé de telle manière qu’il sera alors utilisable par tous les opérateurs sans aucune discrimination en respectant une neutralité technologique absolue.  Un boitier permettant à tous les opérateurs de venir rattacher leur réseau fibre optique sera installé en bas de l’immeuble (souvent en sous-sol). Ce boitier porte le nom de Point de mutualisation ou boitier pied d’immeuble.

Le déploiement vertical consiste à installer le point de mutualisation et à faire monter la fibre optique dans les étages en installant tous les 2 ou 3 étages,  en fonction de la configuration de l’immeuble, un boitier d’étage dont le rôle est d’assurer le lien entre les fibres de la colonne montante et les différents logements. Ce câblage du boitier d’étage à la prise installée dans les appartements est appelée raccordement final.  Il se peut que l’opérateur d’immeuble ne fasse pas le raccordement final au moment du déploiement vertical.  Il sera alors réalisé dès que le forfait fibre optique sera souscrit.

Lors du raccordement final et en fonction de l’offre de votre opérateur, celui-ci pourra installer dans les logements 1, 2 ou 4 brins de fibres.   Un brin de fibre optique sera dédié à un opérateur dans le cas du déploiement multi-fibre.  Lorsqu’une seule fibre est déployée dans le logementon dit qu’elle est partagée.  Il n’y a qu’un seul opérateur de service à la fois par brin de fibre chez l’abonné final.  Si dans un seul et unique logement plusieurs fournisseurs d’accès doivent pouvoir apporter leurs services en même temps (colocataires, abonnements différenciés entre parents et enfants, etc) il faudra sélectionner un opérateur qui puisse câbler les logements en multi-fibre.

 

L’opérateur unique qui réalise le câblage de l’immeuble est appelé l’Opérateur d’Immeuble.  Il met en place la connectique.

Les propriétaires signent une convention fibre avec l’opérateur d’immeuble.  Dans ce document est décrit la relation entre lui et le(s) (co)propriétaire(s).  Chaque opérateur propose la sienne mais elles doivent être conforme à la convention type que met à disposition l’ARCEP et qui est disponible sur son site.  Cette convention type ne s’oppose pas à la liberté contractuelle dont bénéficie(nt) le(s) (co)propriétaire(s) et leur laisse un degré de négociation important pour choisir la proposition de fibrage qui répond le mieux à leurs besoins.

Le réseau fibre optique de l’immeuble est donc partagé entre tous les fournisseurs d’accès (on dit qu’il est mutualisé) mais est entièrement et exclusivement sous la responsabilité de l’opérateur d’immeuble qui a été sélectionné par le propriétaire ou les copropriétaires pour le mettre en place.  Il en est de même pour tout raccordement terminal qui pourrait avoir lieu après le déploiement vertical. Ce chantier de mise en place et par la suite son entretien sont intégralement à la charge financière de l’opérateur d’immeuble.  Il n’y a pas de frais pour le(s) propriétaire(s) ni les occupants.

 

Le rôle de l’opérateur commercial

Une fois que toute la connectique est en place c’est à dire dès que le réseau de lignes en fibre optique est installé dans l’immeuble et que le point de mutualisation est mis en service, les opérateurs ayant déployé un réseau dans la rue peuvent venir s’y raccorder, afin de commercialiser leurs offres auprès des habitants de l’immeuble.

Il ne reste au résident qu’à choisir individuellement l’opérateur qui lui apportera Internet et les autres services.  Il s’agit alors d’un choix personnel de l’habitant du logement (propriétaire ou locataire).

L’opérateur qui utilise le câblage de l’immeuble pour fournir des service de fournisseur d’accès à Internet sera appelé l’Opérateur Commercial.  Il utilise la connectique en place par l’opérateur d’immeuble pour fournir du service (Fournisseur d’accès à Internet).

Afin de partager les coûts d’installation et de maintenance du réseau dans l’immeuble, l’Opérateur d’Immeuble demandera des redevances aux Opérateurs Commerciaux à l’image d’un droit de péage d’autoroute.  Ces arrangements sont complètement transparent pour les habitants de l’immeuble.

Ce que l’on peut retenir

En guise de conclusion, et si vous voulez visualiser comment se passe le câblage de la fibre optique horizontalement et verticalement je vous recommande de voir ou revoir l’article qui avait été dédié à ce sujet sur Abavala.

Je vous propose également un petit récapitulatif de comparaison entre opérateur d’immeuble et opérateur commercial.

Opérateur d’ImmeubleOpérateur Commercial
RôleInstalle la fibre optique dans l’immeubleFournit les services d’accès à Internet
SélectionChoisi par le(s) (co)propriétairesChoisi par l’habitant
Type de sélectionCollective avec vote de l’assemblée générale dans le cas d’une copropriétéDécision personnelle et individuelle
Coût pour le propriétaireGratuit
Coût pour le résidentGratuitPayant en fonction du forfait souscrit

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.