Quel est l’avenir des box domotiques face à l’arrivée d’Apple HomeKit?9 minute(s) de lecture

Apple HomeKit arrive et avec Apple, lorsqu’ils débarquent avec leur poids dans un secteur particulier, on va dire pudiquement que rien n’est plus comme avant… De nos jours, afin de profiter d’une maison connectée et de tous les avantages qui vont avec, une solution économiquement raisonnable consiste à installer soi même sa domotique ou bien à confier cette tâche à des installateurs qui utiliseront ces mêmes technologies. Les box domotiques sont des partenaires de choix pour la Smart Home. L’arrivée de la solution domotique d’Apple, HomeKit, risque de bouleverser ce secteur. Le tout est de savoir de quelle manière…

Périphériques,  Protocoles et Bridges

Pour qu’un périphérique puisse être référencé par Apple dans son programme HomeKit, il n’y a pas 36 solutions: Il faut qu’il soit certifié MFi (Made for iPhone/iPod/iPad). Il faut que ce périphérique puisse parler couramment Bluetooth ou bien WiFi ET qu’il soit équipé d’une puce certifié par Apple. Ces prérequis techniques et logiciels font que cela exclut à priori la presque totalité des périphériques actuels qui gravitent dans le monde Z-Wave, Zigbee, EnOcean,…

homekit-periph

Apple sait que pour imposer sa solution, aller draguer du côté des installations existantes est un raisonnement qui tient la route. La domotique a bien du mal à se démocratiser. Se couper des installations existantes en claironnant que l’on va révolutionner le marché avec des périphériques Bluetooth ou Wi-Fi qui ne sont pas encore disponibles est soit un calcul ambitieux, soit suicidaire Même si l’on s’appelle Apple. Apple permet sous certaines conditions aux périphériques des autres protocoles de venir s’interfacer avec HomeKit à condition de le faire via un Bridge.

into_diagram_2x

Le Bridge joue alors le rôle de passerelle entre le monde HomeKit et la technologie tierce à interfacer. Pour qu’un Bridge soit validé et estampillé HomeKit, il faut à priori que ce Bridge réponde aux mêmes critères que les périphériques HomeKit à savoir parler Bluetooth ou WiFi (Ethernet est possible) et être équipé de la puce HomeKit. Parmi les encore rares équipements labellisés HomeKit listés sur le site d’Apple mi-juin, on retrouve 7 périphériques et.. 8 Bridges ou Kit.

On pourra retenir la terminologie HomeKit :

  • HomeKit Bridge :

Un Bridge HomeKit est un dispositif qui connecte des appareils non compatibles HomeKit avec l’univers HomeKit.

  • HomeKit Accessory:

Un accessoire HomeKit est un dispositif nativement compatible avec HomeKit. Il peut parler avec des périphériques HomeKit sans faire appel à un Bridge.

Compte tenu du fait que les “Bridges” tout comme les”Accessories” doivent répondre aux prérequis matériels d’Apple, les systèmes domotiques basés sur des logiciels ne seront jamais compatibles avec Apple. HomeKit. On pense notamment à Homeseer, Indigo, ou bien encore la Zibase Multi qui ne sont basé sur aucun support matériel constructeur préics.

Compatibilité avec Apple uniquement (exclusivement?)

Parmi la population des bridge Homekit, le cas Insteon est très intéressant à regarder. Insteon est peu connu chez nous mais est une référence aux US. Il s’agit d’une solution domotique qui fonctionne à base de box domotique (appelés Hub) et de périphériques qui lui sont rattachés. Insteon est donc la première box domotique à être compatible avec HomeKit. Mais pour pouvoir mériter sa première place, Insteon a dû construire pour Apple une nouvelle box qui a dû être allégée de certaines fonctionnalités tout en prenant de l’embonpoint sur la facturation au client. Le coût de la certification HomeKit et des prérequis technologiques sont ils les uniques responsables de cette hausse de prix ou bien est-ce la nouveauté que l’on tente de vendre au prix fort?

Home-Kit

Je ne sais pas si l’on peut généraliser à 100% les demandes appuyées d’Apple (ou les directives strictes) faites à la marque Insteon afin que cette dernière puisse proposer un Bridge Homekit, mais le résultat est bien là: Insteon a du faire de concessions qui l’ont poussé au final à proposer un tout nouveau périphérique, le Insteon Hub (Homekit Enabled). La version classique n’est pas et ne sera pas compatible avec les exigences d’Apple. Même si certains choix de fonctionnalités ou de technologies incombent surement à Insteon seul, je suis sûr que l’on peut se servir du cas Insteon afin de tenter de comprendre ce qu’est une box domotique qui souhiate être compatible HomeKit.

Commençons pas la comparaison des caractéristiques entre le Hub classique Insteon et le modèle HomeKit. Il s’agit d’un premier exercice très instructif.

homekit-insteon-comparaison

La version HomeKit de Insteon gagne:

  • la possibilité de contrôler des périphériques HomeKit
  • l’utilisation de Siri
  • la possibilité de créer des comptes invités

En revanche la version HomeKit du Hub Insteon perd :

  • la compatibilité avec des caméras Wi-Fi
  • les alertes E-Mail
  • les notifications push
  • la compatibilité avec les mondes Android, Mac OS X, Linux, Windows,…

On le voit avec cet exemple. Le prix à payer pour être compatible avec HomeKit réside dans l’abandon avec les mondes non iOS. Les interactions avec les périphériques Wi-Fi comme les caméras sont interdites… sauf si ces périphériques sont HomeKit compatibles, bien entendu. Les alertes très importantes pour que la domotique sont retirés (mail, notifications). Elles devront elles aussi passer par les chemins balisés d’Apple. Les clients actuels Insteon s’entendent répondre que les limitations de ce nouveau Hub sont pudiquement “by Apple’s design”.

homekit-homes_2x

Les mauvaises surprise continuent si l’on regarde de plus prêt la liste de compatibilité du nouveau Hub avec l’offre de périphériques Insteon. Il semblerait que sur ce point également Apple ait son mot à dire. Tous les périphériques ne sont pas reconnus par le Hub Insteon HomeKit et ce n’est pas que à cause de l’ancienneté de certains éléments. Apple ne souhaite pas que les périphériques donnant accès à la maison soient accessibles via un Bridge.

HomeKit impose également aujourd’hui le fait que 100 périphériques maximum puissent être associés à un bridge Homekit. Cela peut paraître large mais ce sera peut être juste pour les grandes habitations. Quand aux entreprises, aux établissements public et autres lieux plus importants il faudra trouver d’autres solutions si l’on veut les équiper de domotique.

Accès à sa maison possible : oui mais…

Pour piloter la Smart Home HomeKit l‘iPhone ou l’iPad voir un iPod Touch sont indispensables. Exit donc les tablettes low cost Android qui sont souvent achetées pour la circonstance et qui sont dédiées dans la maison au contrôle et à la surveillance domotique. Lorsque l’on souhaite ensuite accéder depuis l’extérieur à sa maison connectée, tout se passe via iCloud comme nous le rappelait encore il y a quelque semaines la key note d’ouverture de la WWDC 2015.

insteon-homekit

La connectivité avec l’iCLoud, la solution intégrée de serveurs distants d’Apple ne se fait pas en direct par le Hub Insteon. Même s’il est certifié HomeKit, il doit obligatoirement passer par un périphérique Apple présent à la maison. C’est ce dernier qui jouera le rôle de concentrateur de flux et de périphériques HomeKit en local. Le rôle de chef d’orchestre local Apple l’a confié à l’AppleTV . L’Apple TV devra être de 3eme génération ou ultérieure équipé de la version logicielle Apple TV >=7.0.

Ce cher système domotique

La Smart Home HomeKit sous l’angle de vue Insteon réserve donc quelques caractéristiques qui sont pour le moins très exigeantes comparé aux solutions actuelles. La version du Hub Insteon classique est vendue à 79.99$ . La version HomeKit est à 149.99 $. La facture prend de l’embonpoint. Si vous souhaitez piloter votre domotique depuis l’extérieur il faudra acheter une Apple TV. En local il vous faudra obligatoirement un iPhone, iPad ou iPod touch avec au moins iOS 8.1. Cela n’a jamais été un secret: l’expérience utilisateur chez Apple est très bonne, mais elle se paye au prix fort.

Conclusion

Entre les compatibilités a abandonner (périphériques interdits et impossibilité de discuter avec des éléments IP non certifiés HomeKit), les contraintes matérielles (puce homologuées), les fonctionnalités logicielles bridées (notifications, …) et bien entendu l’exclusivité d’être piloté, contrôlé et paramétrée par un iPhone, iPad ou iPod Touch il est fort à parier que bon nombre de box actuelles ne seront pas compatibles avec HomeKit. La seule solution qui semble s’offrir à ces industriels est celle choisie par Insteon qui consiste à mettre sur le marché un Bridge dédié à HomeKit. Insteon a un certain intérêt à le faire car ils vendent des hubs mais également des périphériques. Pour les fabricants de box seules, l’intérêt est discutable.

IMG_4263

Concernant les fabricants de périphériques connectés à un serveur dans le Cloud, il reste à espérer que la compatibilité avec HomeKit puisse se faire un jour entre le système Cloud de l’industriel et iCloud d’Apple. C’est peut être cette carte qu’est en train de jouer par exemple Philips avec ses ampoules connectées Hue. Philips a en effet annoncé une compatibilité du parc existant d’ampoules avec HomeKit pour la rentrée universitaire. En revanche ils n’ont pas précisé si la compatibilité s’étendait au hub Hue également. Il se peut que Philips Hue compatible avec Applie HomeKit que si le hub Philips est remplacé par un Hub compatible et certifié HomeKit. Withings ou encore également Netatmo doivent également communiquer concernant la mise en oeuvre de leur compatibilité avec HomeKit. Cette vision des chose ne semble pas être d’actualité car à ce jour comme le rappelle la documentation à destination des développeurs : “HomeKit est un service disponible uniquement pour les apps qui sont distribuées via l’App Store”. Bye bye la discussion via APIs du Cloud.

homekit-add_accessory_dialog2_2x

Apple ne semble pas se démarquer dans le domaine de la domotique par une ouverture inhabituelle vers d’autres acteurs. Ce sont plus à priori aux autres acteurs à aller vers HomeKit. C’est un point de vue qui peut s’expliquer sous l’angle de la sécurité de la maison ou de l’expérience utilisateur. C’est en revanche très dommageable pour l’interopérabilité qui fait cruellement défaut au secteur de la domotique. Apple espère qu’avec son parc de smartphones et de tablettes il puisse s’imposer et imposer HomeKit. Si c’est le cas on n’aura plus qu’un seul système et on aura de fait une compatibilité parfaite. Google, tout comme d’autres, ne semblent pas l’entendre de cette oreille mais ça, c’est un autre chapitre.

7 Comments

  1. Florent said:

    Le titre prête à confusion… “Quel avenir pour l’apple home kit face aux box domotique ?” serait plus juste vu la description de leur système.

    jeudi 18 juin 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Ce n’est pas faux. Tout dépend dans quel sens tournera le vent…

      jeudi 18 juin 2015
      Reply
  2. c-lol said:

    Très bel analyse merci.
    Je ne suis pas contre les produits Apple, mais comme je le recommande à mes clients c’est de ne pas se laisser enfermer par un fabricant. Même si Home kit est plus une technologie qu’un fabricant finalement on en revient au même. On met les pieds dans Home kit, on est bloqué Home kit, pas d’ouverture possible.
    Affaire à suivre…

    jeudi 18 juin 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Il y a peut être une différence entre une technologie domotique propriétaire et HomeKit: la puissance de l’entreprise qui en fait la promotion. Apple a encore aujourd’hui une certaine puissance de frappe. Rares sont les entreprises qui sont capable d’imposer une manière de mener un business. Apple est fermé certes mais fait de beaux produits et leur marketing est bien rodé.
      à suivre en effet!

      jeudi 18 juin 2015
      Reply
  3. Mickael Bastard said:

    Merci pour ces informations article bien détaillé , mais cela donne un goût amer de pouvoir espérer un jour commander sa domotique , son audio- vidéo avec Siri avoir un système qui puisse gérer n’importe quelle marque et pemettre l’échange et la communication entre les différents appareils que l’on a dans sa maison , mais la je crois au Père Noël

    mercredi 29 juillet 2015
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.