La dame de fer brasse de l’air : la Tour Eiffel s’équipe d’éoliennes3 minute(s) de lecture

Elles sont en marche depuis ce jeudi 26 février 2015. 2 nouvelles éoliennes ont rejoint le cercle assez restreint il faut le dire des éoliennes en fonction dans la capitale. La couverture médiatique qui leur sont consacrée tient également du fait qu’elles sont postées à 120 mètres de hauteur sur un monument emblématique de la capitale. C’est sur la Tour Eifel qu’elles ont élu domicile. Rien que ça!

tour-eiffel-eolienne-installation

La Tour Eiffel est le monument le plus visité au monde. Rien qu’en 2014, 7 millions de visiteurs sont venus lui rendre visite. La vue y est magnifique sur Paris mais il ne faut pas oublier de s’équiper d’une petite laine comme on dit. En effet il y a souvent un peu de vent. C’est cette dernière caractéristique que sont venus exploité les éoliennes récemment installées. Cet endroit est d’autant plus prisé que l’installation des éoliennes en hauteur permet de maximiser leur prise au vent.

eoliennes-axe-vertical-energie-verte-tour-eiffel-2

Perchées sur le toit du 2ème étage, elles sont prévues pour produire 10 000 kWh par an. Ce n’est peut être pas parlant pour tout le monde. Cela correspond aux besoins énergétiques de la boutique du premier étage.  On est loin des 6.7 GWh correspondants à la consommation annuelle de la tour. Ce dernier chiffre correspond à la consommation de 3 000 personnes.

La réalisation a été confiée à une société de New York, Urban Green Energy, qui est spécialisée dans les énergie renouvelables. Prenant en compte le caractère hors normes du site d’installation, l’installateur a proposé non pas une éolienne telles que celles qui parsèment nos campagnes arborant des pales en étoiles en haut d’un pylône, mais des petites machines à axe vertical. Elles sont de type dit “à rotor hélicoïdal”.

tour-eiffel-eolienne-jour

Ces éoliennes ont comme grand avantage de pouvoir fonctionner quelque soit la direction du vent. Elles peuvent également encaisser des vitesses de vent plus élevées que des éoliennes classiques. Elles ont été peintes dans les mêmes tons que la Tour Eiffel puis installées de telle manière qu’elles se fondent assez remarquablement dans la structure. Leur taille modeste (ce modèle VisionAIR5 a tout de même une hauteur de 5,2 mètres pour un diamètre de 3,2 mètres) leur permet de se confondre avec le reste de l’ouvrage.

tour-eiffel-eolienne-camoufflage

Ce n’est pas la première fois que la Tour entreprend des travaux afin de réduire son empreinte environnementale. On peut noter les efforts suivants:

  • éclairage du premier étage entièrement assuré par des LEDs
  • toit du pavillon Ferrié, récemment rénové, équipé de panneaux solaires (10 m²)
  • détermination de l’orientation et de la forme des baies vitrées étudiées pour pouvoir réduire de 25 % les apports solaires. L’avantage? Diminuer la facture estivale liée à la climatisation
  • récupération des eaux de pluie qui alimentent par exemple les chasses d’eau des toilettes
  • pompe à chaleur
  • contrat avec le fournisseur d’électricité Gaz Electricité de Grenoble, permettant “d’alimenter le monument en énergie 100 % renouvelable“.

tour-eiffel-eolienne-fin-journee

La Tour Eiffel a donc trouvé ici une nouvelle vocation. Tour à tour (sans jeu de mot) émetteur radio, et tv plateforme météo, monument touristique, la voici maintenant source d’électricité. Un symbole parisien qui se meut en exemple de l’énergie renouvelable c’est assez rare pour pouvoir être souligné. La Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (Sete) reconnait que cette production reste somme toute assez symbolique, mais elle témoignent tout de même de “l’engagement de la Tour en matière de développement durable“.

Les éoliennes sont discrètes mais elles ne sont pas invisibles pour autant comme le montre la vidéo ci dessous. Mais bon, cela reste raisonnable.

Source : Urban Green Energy

2 Comments

  1. Techologis said:

    Sur le principe c’est intéressant. Mais financièrement comme tu le précises, avec 10000kwh produit soit l’équivalent de 1250€/an et la complexité du projet je pense qu’il ne sera jamais rentable même si l’éolienne tient 100 ans. Et même coté écologique, l’énergie qu’il a fallu dépenser pour produire l’équipement et le hisser à cette altitude, me laisse dubitatif.
    Mais cela reste un joli symbole.

    vendredi 27 février 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      C’est en effet le symbole qui est le plus “rentable”.

      lundi 2 mars 2015
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.