ODG R-7 : toute la puissance de lunettes autonomes6 minute(s) de lecture

Parmi les objets de l’informatique corporelle plus communément appelés “wearables”, les lunettes sont des objets qui ne laissent pas indifférents. Les lunette ODG R-7 ne dérogent pas à la règle. Ces lunettes sont tout d’abord de vrais lunettes: il y a 2 branches identiques, et des verres. Vous pouvez voir à travers ces verres. A part cela les R-7 sont un concerté de technologie. Si on veut schématiser c’est comme si vous aviez littéralement un ordinateur de la puissance des dernières tablettes au bout du nez.


ODG_R-7_IsoODG_R-7_SideODG_R-7_TopODG_R-7_Rear

Après des nombreuses années à décortiquer et exploiter les technologies de pointe tant pour le gouvernement, le secteur militaire, que pour l’électronique grand public ou encore les jouets, Ralph Osterhout a créé en 1999 la société ODG,  l’Osterhout Design Group. A l’origine, il souhaitait révolutionner l’industrie du jouet high-tech en mettant à profit son expérience et en intégrant des composant électroniques qui ne sont pas généralement utilisés dans les jouets pour enfants tels que des composants d’enregistrement miniaturisés, de minuscules récepteurs radiofréquence, et des détecteurs infrarouges… Depuis la cible a changé:

Aujourd’hui, nous nous concentrons à révolutionner la technologie qui se porte sur la tête et à fourni des solutions de conscience situationnelle innovantes et sophistiquées, ainsi que des solutions pour la sécurité et à destination des premiers intervenants. Nos lunettes intelligentes – les R-6 et R-7 – sont conçues pour être des ordinateurs, smartphones et tablettes mains libres de demain: entièrement intégrés, et sans fils elles ont le pouvoir de redéfinir ce qui peut être fait en déplacement. Nous voyons un énorme potentiel de notre technologie dans des applications industrielles, en particulier les industries où les travailleurs utilisent la communication mains-libres et tête haute. Notre vision ultime est d’apporter ensuite notre technologie disruptive sur le marché du grand public.

ODG proposera prochainement sa dernière invention: les R-7. Toute dernière génération de lunettes high tech, après plus de 5 ans de R&D , Le résultat est impressionnant. En si peu d’espace tient à la fois un ordinateur capable de restituer en réalité augmentée des objets en 3D ou bien encore de faire de la reconnaissance faciale.

odg-r-7-schema

Au premier coup d’œil, on se rend compte que ces lunettes ressemblent à s’y méprendre à… des lunettes. Elles peuvent à priori être portées sans que l’on se sente trop différent. Elles sont complémentent autonomes et non pas besoin du soutient d’un smartphone pour fonctionner. Elles devront tout de même faire appel à ce dernier dès lors que le communication internet doit passer via un réseau 3G/4G.

odg-r-7-Caract1

Les caractéristiques sont dignes de celles qui équipent les dernières tablettes :

  • processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 805 8084 à 2.7GHz
  • 4GB Pop LP-DDR3 RAM
  • 16-128GB de stockage
  • Batteries 1400mAH Lithium-Ion
  • Bluetooth 4.0, Wi-Fi 802.11ac, GPS / GLONASS
  • pour chaque oeil un écran 720p Stéréoscopique See-through à 100 fps (permet de voir à travers)
  • différents capteurs : accéléromètre 3-axes ,  gyroscope 3-axes, magnétomètre 3-axes, capteur de pression, d’humidité, de lumière ambiante
  • 2 microphones numériques (utilisateur et environnement), Écouteurs stéréo
  • Contrôleur sans fil
  • Caméra 5M
  • Verres correcteurs en option
  • Android Kit Kat 4.4.3 avec la surcouche ReticleOS dédiés aux wearables

odg-r-7-Caract2

Avec cela, il est tout à fait possible par exemple de regarder un film en 3D, de faire de la reconnaissance faciale, … Les objets en 3D affichés dans les lunettes peuvent être superposés au monde environnant créant une augmentation de la réalité. On peut par exemple marquer le monde réel pour afficher dans les lunettes un lieu dangereux ou bien une barrière à ne pas franchir sans que cette barrière n’ait de réalité matérielle. Dans la rue, elles peuvent sans problème aider leur propriétaire à retrouver son chemin en faisant afficher sur la vision de la rue, les informations pour se repérer.

odg-r-7-vision

Pour piloter les lunettes il y a bien entendu la voix. Dotées de a capacité à reconnaître les commandes vocales les lunettes peuvent également répondre à vos ordres en vous permettant de naviguer dans un menu contextuel.  La navigation se fera en utilisant un petit contrôleur sans fil qui tient dans la main et qui se manipule du bout des doigts comme un joystick.La communication entre ce petit joystick et les lunettes est cryptée.

odg-r-7-vision-pilotage

Non seulement on peut savoir où se trouvent les lunettes, car elles possèdent un GPS très précis, mais on peut également connaître la direction du regard du fait de la présence des multiples capteurs de mouvements cités ci-dessus.  La personne ainsi localisée, positionnée dans l’espace et ayant son regard cerné, les lunettes peuvent lui livrer des informations exclusivement relatives à l’objet qu’elle regarde ou bien à l’environnement qu’elle contemple. Les écrans transparents peuvent s’opacifier afin de proposer un support visuel adapté à la lecture ou au visionnage de contenu vidéo.

La caméra embarquée pourra vous permettre d’enregistrer du contenu que ce soit des photographies ou bien des vidéos. Connectée à un réseau Wi-Fi en direct ou bien relié à la 3G/4G vie un smartphone, ce contenu pourra être immédiatement transmis via Internet à un destinataire éloigné.  La caméra peut être utilisée pour y voir clair dans un environnement sombre comme si l’on était en plein jour. Elle permet également de se déplacer sans souci dans le brouillard naturel ou créé artificiellement par de la fumée qui nous empêcherait en temps normal de nous déplacer sans heurter le premier objet mis dans le passage.

odg-r-7-presentation

Le côté son n’est pas en reste, les écouteurs proposent de la réduction de bruits dynamique. Pour les loisirs, les lunettes peuvent proposer un rendu 3D du son.

Ces lunettes seront sur le marché au cours du deuxième trimestre 2015. Il faut juste que le modèle R-6 actuellement en beta soit proposé à la vente avant la fin 2014. Par contre il ne faut pas trop rêver, la cible de ces objets ne sont pas les particuliers mais bien les militaires, les industriels et tout professionnel ayant des besoins pouvant être comblés par ces bijoux technologiques. Le prix des R-7 n’est pas divulgué pour le moment mais pour vous donner une idée celui des R-6 se rapproche des 5 000$. Encore une fois, le grand public n’est pas la cible de ces lunettes. Par contre l’entreprise travaille pour faire en sorte que ce soit le cas dans un proche futur.

LA vidéo ci dessous montre la prise en main des lunettes R-6 et R-7 par le site Mobile Geeks:

2 Comments

  1. […] Parmi les objets de l'informatique corporelle plus communément appelés "wearables", les lunettes sont des objets qui ne laissent pas indifférents. Les lunette ODG R-7 ne dérogent pas à la règle. Ces lunettes sont tout d'abord de vrais lunettes: il y a 2 branches identiques, et des verres. Vous pouvez voir à travers ces verres. A part cela les R-7 sont un concerté de technologie. Si on veut schématiser c'est comme si vous aviez littéralement un ordinateur de la puissance des dernières tablettes au bout du nez.  […]

    jeudi 4 décembre 2014
    Reply
  2. kauveh said:

    hello,
    can you see,with theses glasses,at the same time what’s happening at your back also?
    thanx

    vendredi 23 septembre 2016
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.