Voltera V-One, l’imprimante de vos circuits intégrés3 minute(s) de lecture

La création de circuits imprimés peut être un vrai calvaire. Pour peu que l’on soit obligé de confier cette tâche à un tiers, les délais de réalisations et de transports peuvent empêcher les prototypes d’être rapidement confrontés à la réalité. En cas de rejet de la maquette électronique il faut alors réitérer et perdre encore du temps. En ce qui concerne la partie mécanique d’un objet, les imprimantes 3D permettent de rendre le prototypage très accessible. L’impression lancée le soir avant de partir peut être terminée pour le retour le lendemain matin. Cette rapidité et ce confort n’était pas disponibles pour les circuits électroniques jusqu’à ce que des projets comme Voltera voient le jour.

voltera-v-one

C’est lors du dernier CES qui s’est déroulé en janvier dernier à Las Vegas que j’ai pu rencontrer les canadiens de Voltera. Cette entreprise dynamique propose son premier produit, une imprimante appelée V-One. C’est une imprimante d’un nouveau genre. Elle imprime sur différents support des circuits électroniques sur lesquels des composants pourront ensuite être soudés. Pour le faire fonctionner tout se passer comme pour toute autre imprimante: faites le plan de votre circuit électronique et cliquez sur “imprimer”. La finesse d’impression est tout à fait exploitable.

voltera-impression

L’imprimante a été conçue pour pouvoir utiliser 2 types d’encres. La première à base d’argent et de nanoparticules servira de circuit conducteur. La seconde est à l’inverse un matériau isolant qui permet d’imprimer des circuits bi-couches. Les 2 encres sont vendues en cartouches qui peuvent être tour à tour installées sur cette imprimantes.

voltera-bi-couche

Le circuit imprimé est ensuite “stabilisé” par la chaleur dégagée par le plateau. L’imprimante Voltera V-One permet de créer ainsi des circuits imprimés pour tout montages électroniques. Idéalement conçue pour les prototypes, elle pourra néanmoins convenir pour de petites productions. La cartouche d’encre une fois ouverte pourra être conservée pendant au moins 6 mois si elle est remisée dans un réfrigérateur.

voltera-circuitboard1

voltera-circuitboard2

L’entreprise pense également proposer des cartes pré perforées destinées à venir compléter une carte Arduino Uno ou Mega. Par la suite des cartes pour des systèmes tels que Spark Core, Raspberry Pi ou Beagle Bone pourraient être proposées. Je connais des bidouilleurs géniaux qui pourraient en faire un bon usage. L’imprimante et son plateau chauffant peuvent également prêter main forte lors de la soudure des composant.

voltera-v-one-entete

voltera-caract1

voltera-caract2

Voltera annonce que pour créer son circuit électronique 1,5 heures sont nécessaires. Cela n’est rien si l’on compare ce délai au délai correspondant à la réalisation par un tiers national (5 à 15 jours) ou encore un tiers international (14 à 21 jours). Pour acquérir cette imprimante d’un nouveau genre il vous faudra vous dépêcher pour participer à la campagne Kickstarter qui va terminer dans les prochaines heures. L’imprimante y est proposée au tarif de 1499$ pour une livraison en janvier 2016 et à 1799$ pour une livraison en septembre 2015. La campagne a été un vrai succès des 70 000$ espérés, 479 000$ ont déjà été collectés. Pas mal pour un produit qui n’est pas franchement grand public mais qui pourra apporter une grande aide à toute la communauté gravitant autour des objets connectés.

https://www.youtube.com/watch?v=5tuU0zvZp-I

3 Comments

  1. […] La création de circuits imprimés peut être un vrai calvaire. Pour peu que l’on soit obligé de confier cette tâche à un tiers, les délais de réalisations et de transports peuvent empêcher les prototypes d’être rapidement confrontés à la réalité. En cas de rejet de la maquette électronique il faut alors réitérer et perdre encore du temps. En ce qui concerne la partie mécanique d’un objet, les imprimantes 3D permettent de rendre le prototypage très accessible. L’impression lancée le soir avant de partir peut être terminée pour le retour le lendemain matin. Cette rapidité et ce confort n’était pas disponibles pour les circuits électroniques jusqu’à ce que des projets comme Voltera voient le jour.  […]

    vendredi 13 mars 2015
    Reply
  2. […] La création de circuits imprimés peut être un vrai calvaire. Pour peu que l'on soit obligé de confier cette tâche à un tiers, les délais de réalisations et de transports peuvent empêcher les prototypes d'être rapidement confrontés à la réalité. En cas de rejet de la maquette électronique il faut alors réitérer et perdre encore du temps. En ce qui concerne la partie mécanique d'un objet, les imprimantes 3D permettent de rendre le prototypage très accessible. L'impression lancée le soir avant de partir peut être terminée pour le retour le lendemain matin. Cette rapidité et ce confort n'était pas disponibles pour les circuits électroniques jusqu'à ce que des projets comme Voltera voient le jour.  […]

    vendredi 13 mars 2015
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.