Mois : novembre 2019

eedomus

Ce n’est pas un grand secret. Lorsqu’une industrie se développe, les acteurs sont concurrent mais ont également intérêt à être des alliés. Le terrain neutre pour se rencontrer et pour tenter de construire une union sacré afin d’œuvrer ensemble pour l’industrie est souvent une association, une fédération ou encore une alliance. En France, le secteur de la domotique se concentrait autour de 2 acteurs, la Fédération Française de Domotique et la Smart Buildings Alliance. Le risque de doublon était trop fort. C. La FFD et la SBA vont fusionner.

Domotique

Lorsque l”on parle de solutions domotique sans fil , on pense souvent à des solutions basés sur du Zigbee, du Z-Wave, de l’EnOcean ou sur des protocoles propriétaires. Il y a quelques temps les professionnels du Bluetooth on établi le cahier des charges pour le Bluetooth 5. Il apporte parmi ses nouveautés, une consommation amoindrie et une portée décuplée. Cette nouvelle version du Bluetooth est venu au monde en même temps que la possibilité qu’un périphérique Bluetooth puisse servir de relais pour transmettre le message à un périphérique plus lointain (Bluetooth Mesh). Dans un article précédent je vous indiquais que ces 2 avantages pouvaient donner au Bluetooth 5 Mesh la possibilité de jouer un rôle important dans la Smart Home. Le système domotique Dooz exploite cette voie.

Domotique

Dans nos Smart Home, dès que l’on va un peu plus dans la prise en charge des actions quotidiennes par un système d’automatisation on a besoin d’avoir un échange avec l’intelligence qui pilote notre foyer. Pour contrôler la maison on peut le faire via son smartphone, avec la voix ou avec un périphérique qui jouera le rôle de télécommande. On a alors un retour visuel, sonore ou haptique. Mais dès que l’on confie sa maison à un système de plus en plus autonome qui régit le foyer en fonction de nos envies et de nos habitudes, un retour visuel et discret est souvent souhaité. C’est là que le SLAM, Super Light AlarM, rentre en jeu.

Domotique