5 méthodes pour fixer des périphériques dans votre maison connectée3 minute(s) de lecture

Quand on achète des périphériques domotiques à installer à la maison afin d’installer son système domotique ou de le compléter, se pose invariablement la question de la fixation sur le mur ou le plafond. Quand on est propriétaire faire un trou n’est par forcément un souci. Ça peut le devenir dès lors que l’on occupe un logement en tant que locataire. Je vous propose dans cet article 5 méthodes éprouvées et approuvées pour installer des périphériques domotiques mais qui restent valable dans d’autres configurations.

1 – Les vis et les chevilles

vis-travaux

La méthode la plus naturelle est celle qui est livrée avec les modules lorsque vous les achetez. Des vis et des chevilles permettent de fixer solidement et durablement un détecteur de fumée au plafond. Cette technique  a un inconvénient majeur c’est qu’elle demande que l’on fasse un trou au plafond (ou dans les murs).  Cela peut arrêter les envies d’installation si l’on n’est pas équipé de perceuse ou de perforateur. Cela peut être bloquant dès lors que l’on n’est pas du tout bricoleur. Cela est tout bonnement impossible tout simplement s’il est impensable de faire des trous dans les murs comme dans le cas de certaines locations par exemple.

2 – Le ruban adhésif double face

ruban-adhesif-double-face

Le ruban adhésif double face est simple à installer. Il est peu onéreux. Il vient en bonne alternatives aux trous requis pas le couple vis et cheville. En revanche, le ruban adhésif double face doit être de bonne qualité pour qu’il adhère durablement aux supports. Il a pour inconvénient de ne pas être repositionnable. Le changement des piles des détecteurs demanderont une certaine précaution pour ne pas perturber le pouvoir adhérent de cette bande collante. La colle peut également s’altérer dans le temps surtout dans les espaces humides.

3 – Le velcro

velcro-adhesif

Tout comme le ruban adhésif double face, il s’agit d’une solution simple. Une partie est à coller sur le support mural. L’autre partie est à coller sur le périphérique. L’adhérence entre le mur et le périphérique est assuré par le velcro. Il a l’avantage de permettre au module d’être retiré du mur facilement et de faciliter des opérations de maintenance comme lors des changements des piles par exemple. Le Velcro est une solution qui peut également être pratique à mettre en oeuvre dès lors que l’on n’est pas certain du positionnement. On peut par exemple modifier à souhait hauteur d’installation.

4 – Les supports magnétiques

support-magnetique-detecteur-fumee

Tout comme les scotch et le velcro, les supports magnétiques se collent sur les surfaces planes de la paroi et du périphérique à installer. L’aimant assure le maintien solidaire. La partie collante est le “maillon faible” de cette solution car il peut évoluer dans le temps même si les colles présentes sont étudiées pour durer assez longtemps laissant au périphérique le soin d’être obsolète avant que la colle ne fasse plus effet. Il est à noter que les surfaces de bricolage vendent ces systèmes de support magnétiques au rayon détecteur de fumée.

5 – Le silicone

silicone_joint_baignoire

Le silicone de type “joint de baignoire” est une méthode “système D” que j’ai pu éprouver à plusieurs reprises. Il s’agit tout simplement de l’utiliser comme colle pour solidariser le périphérique sur la paroi qu’il s’agisse d’un mur ou d’un plafond. Le silicone assure une adhérence qui résiste à l’eau (ou aux pièces humides) ainsi qu’en extérieur. Il a l’avantage de ne pas faire de trous et d’être invisible à l’œil s’il ne déborde pas. Lorsque le périphérique doit être enlevé (en cas de location) il se retire assez facilement si l’on procède avec délicatesse. Cette méthode ne conviendra pas forcément à des objets lourds. Le poids des périphériques domotiques ne devraient pas poser de problèmes.

Et vous quelle est votre technique de fixation préférée?

5 Comments

  1. dramces said:

    Bonjour Hervé !

    Pour ma part, je suis adepte à la pâte à fixe … la blanche, plus forte….
    Tous mes capteurs d’ouvertures l’utilisent !
    J’ai même un capteur de présence qui a trôné dehors (sous abris) fixé par une pâte à fixe sans broncher pendant 2 ans ! Décollé pour déménagement…..

    Je pense donc que la pâte à fixe a sa place dans ta sélection pour tous les modules “légers” (interrupteurs, capteurs d’ouverture….).

    Bonnes fêtes à toi et tous tes lecteurs 😉

    samedi 20 décembre 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonjour dramces,

      Merci pour ton retour d’expérience concernant la pâte à fixer. Comme je n’ai pas eu l’occasion de la tester, il vient bien compléter l’article!

      Bonnes fêtes à toi également!

      lundi 22 décembre 2014
      Reply
  2. […] Quand on achète des périphériques domotiques à installer à la maison afin d’installer son système domotique ou de le compléter, se pose invariablement la question de la fixation sur le mur ou le plafond. Quand on est propriétaire faire un trou n’est par forcément un souci. Ça peut le devenir dès lors que l’on occupe un logement en tant que locataire. Je vous propose dans cet article 5 méthodes éprouvées et approuvées pour installer des périphériques domotiques mais qui restent valable dans d’autres configurations.  […]

    samedi 20 décembre 2014
    Reply
  3. vin100 said:

    Bonjour,

    Pour moi la solution la plus simple reste la cheville mais ce n’est pas universel et les cheville suivant le type de mur est donc à adapté car dans une cloison creuse en placo si on tombe sur un montant on peut simplement utilisé une vise a placo sinon la molly est le plus adapté a ce type de cloison

    Pour ceux qui ne veulent pas ce prendre la tete les système double face un peut plus élaboré avec une colle qui tiens et qui est facile a enlever il faut priviligié les marques de type 3M et l’astuce pour enlever les traces de colle sans altéré peinture et autres revetements c’est d’utiliser du disolvant à ongles très efficaces pour enlever colle mastic et compagnie sans massacré les peintures

    Chacun ca propre méthode je pense mais je trouve que rebouché un trout c’est très simple et je ne suis pas locataire donc ca change tout mais quand je l’etait faire des trouts ne ma jamais fait peur 🙂

    dimanche 21 décembre 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonjour Vin100,

      On a la même astuce pour les traces de colle: je confirme que le dissolvant à ongles est très efficace.

      lundi 22 décembre 2014
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.