La domotique, cette alliée de mes travaux de rénovation5 minute(s) de lecture

La semaine dernière c’était les vacances. Enfin vacances c’est beaucoup dire. Pendant la semaine qui s’est écoulée point de destinations idylliques en ce qui me concerne. La semaine écoulée, ou plutôt les 4 jours pour être précis, a été mis à profit afin de faire des travaux à la maison. De temps en temps il faut s’y résoudre… Ce fut l’occasion de constater que la domotique pouvait être d’une certaine aide dès lors qu’il s’agit de réaliser des travaux de rénovation.

Cette fois-ci, les travaux consistaient a redonner un coup de jeune a une pièce importante de la maison. Elle recèle une douche et un WC. Lorsque nous avons acheté l’appart en 2007, les pièces d’eau étaient en bon état mais un peu vieillottes. Il y avait plus urgent à faire: la cuisine, les chambres et les pièces de vies. Plusieurs années ont passé, ce n’est pas surprenant, les salles d’eau sont toujours vieillottes.

La pièce a refaire était peinte dans un vert. Un vert que l’on qualifiera comme datant des années 70. En achetant l’appartement on avait prévu de la refaire. Le temps est maintenant venu de retirer la peinture “miroir” qui recouvrait murs et plafond.

Pour repeindre une pièce peinte avec une effet brillant, il est conseillé de retirer cette peinture a l’effet miroir. Pour y parvenir, la chaleur d’un décapeur thermique est la bienvenue. Avec une spatule qui gratte les surfaces, la peinture peut être fondue et retirée. C’est long, pénible et inintéressant mais nécessaire pour obtenir ensuite un bon résultat.

Les lambeaux de peinture à effet miroir des années 70…

Et la domotique dans tout cela? Je me suis rendu compte qu’elle pouvait aider en cas de rénovation. La pièce avait déjà été “domotisée”. L’éclairage peux être pilotée par la box domotique via un “vieux” micromodule DeltaDore X2D. La température et l’humidité étaient des informations qui remontent à la Smart Home.

La domotique a pu participer aux travaux de rénovation de la minière suivante:

  • La box domotique restait a tout instant en liaison avec le micromodule du luminaire de cette pièce sans fenêtre. La pièce n’a pas souffert que l’interrupteur ait été retiré. La lumière pouvait toujours être actionnée via le système de Smart Home. Une télécommande a été affecté temporairement a cette fonction en remplacement de l’interrupteur mural.
  • Un décapeur thermique ça fait du bruit. Aucun appel téléphonique n’a été perdu. Un scénario pour faire clignoter la lumière et le tour et joué. Ça marche avec pour mon téléphone fixe avec le module VM144 présenté il y a quelques temps tout comme mon portable grâce à Macrodroid.
  • Pour ne pas passer à côté d’un voisin qui sonne ou bien un enfant qui rentre, une baisse d’intensité de la lumière et me voici averti que quelqu’un est à la porte. Ma sonnette classique que j’avais connecté était alors mise à contribution.
  • Pour la surveillance du chantier le détecteur d’incendie du couloir était toujours efficace. Pour palier à toute éventualité concernant la dépose du radiateur, un détecteur d’inondation a rejoint temporairement la pièce en travaux.

Pour tout vous dire, le micromodule intégré au plafond pour piloter la lumière m’a fait une petite frayeur tout de même. Il a cessé de fonctionner a un moment où j’utilisais le décapeur thermique à sa proximité. Il n’a pas du tout aimé la chaleur intense prolongée. Avec un maigre espoir je suis allé travailler un peu plus loin. Ce fut une bonne idée, la fournaise passée il s’est remis à fonctionner! La leçon a été la suivante au cas où je ne le savais pas déjà : l’électronique n’aime pas la trop forte chaleur. Plus de peur que de mal au final.

Lors du ponçage et de la peinture je ne serai pas obligé de remettre l’interrupteur. La télécommande pourra continuer a être utilisée le temps que tout cela se fasse. Un petit gain de temps qui permet de ne pas couper le courant à l’ouverture du chantier et à la fin. Cela permettra de faire quelques travaux en rentrant du boulot dans les prochaines semaines.

La pièce est mise à nu du sol au plafond

La semaine de congés est à présent terminée. A cause d’une panne de décapeur (mon feu ancien fidèle outil) et à cause d’un nouveau modèle défaillant j’ai perdu beaucoup de temps en aller et retour en magasin. L’étape qui consiste à retirer la peinture ancienne a été plus longue que prévue mais est enfin terminée. Il me restera les soirs, les jours fériés et les weekends pour boucher, lisser, poncer, peindre…

En réalisant ces travaux, je me posais une question. Pensez-vous que ce soit jouable lors d’une construction, une fois la fin du gros œuvre, que l’on puisse installer la domotique et qu’elle soit utilisée en lieu et place des interrupteurs le temps de l’embellissement des pièces par exemple ou pour la surveillance du chantier? Il y a-t-il un marché pour un “pack domo pour travaux” que ce soit à l’achat ou bien en location le temps de la rénovation? Je n’en sait rien mais en tout cas c’est bien pratique !

2 Comments

  1. Toutazimuth said:

    Bonjour
    Justifier la domotique par des travaux de rénovation, me semble un poil tiré par les cheveux. Dommage car les autres articles de ce blog, sont plutôt pertinents.
    La domotique reste a ce jour un jouet pour les bobos geek aisés ( pléonasme ?).
    La simplicité est le maître mot, sinon cela devient vite le foutoir, sans parler de la fiabilité.
    Merci pour ce blog

    mercredi 8 mai 2019
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Je suis d’accord sur le côté capillotracté de l’utilisation de la domotique dans ce cadre. Cela dit ça m’a bien aidé.

      dimanche 12 mai 2019
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.