MacroDroid : automatisation d’Android, connectivité avec les smartwatches et intégration dans la domotique8 minute(s) de lecture

Lorsque j’ai abandonné mon iPhone 3GS vieillissant pour un Nexus 5 l’année dernière, je savais qu’avec Android de nouvelles opportunités de paramétrages s’offriraient à moi. Parmi celles-ci, j’avais vraiment envie de tester la possibilité d’utiliser mon smartphone comme un couteau suisse numérique en l’associant à la domotique. L’automatisation des tâches répétitives de la vie peut être prise en charge par la domotique (vérifier que personne n’a laissé de lumières allumées avant de partir…). Certains événements sont facilités si de manière automatique votre téléphone peut dire à votre place: je suis parti. Cette aide à l’automatisation est l’une des facettes de MacroDroid. Si vous ne connaissez pas cette application je vous propose de vous la faire découvrir: elle permet d’automatiser Android, d’y connecter sa Pebble ou sa smartwatch sous Android Wear et d’intégrer tout ce beau monde dans son système domotique.

macrodroid-logo

Afin de faire faire des tâches en automatique à votre téléphone, il existe sous Android plusieurs applications vous permettant de relier des événements déclencheurs à des actions: augmenter le volume de l’alarme si l’on passe en mode avion par exemple. L’application reine dans cette catégorie est Tasker. Avec l’application installée sur votre smartphone c’est un monde nouveau qui s’ouvre. Tout semble possible à automatiser sur votre téléphone. Si ce n’est pas le cas un pluggin pour Tasker viendra vous porter main forte. L’application Tasker est extrêmement puissante. Malheureusement, le principal inconvénient que j’ai trouvé à Tasker c’est sa difficulté à le mettre en oeuvre. Il faut appréhender la philosophie de l’outil. Le ticket d’entrée pour qui n’a pas un esprit d’informaticien, est élevé. Tasker n’étant pas le seul sur le marché, j’en ai testé quelques autres et me suis arrêté finalement sur MacroDroid.

Macrodroid-page-principale

L”avantage de MacroDroid est de présenter les choses de manière simple. Je la trouve plus abordable que son grand concurrent. Peut être moins complet il pourra néanmoins répondre à beaucoup de besoins. Et après tout ce n’est peut être qu’une histoire de goûts.

MacroDroid permet en quelques étapes de paramétrer des règles du style: “si ceci alors cela mais à condition que telle condition soit vérifiée“.

Un paramétrage de règle se fait en 4 étapes:

  • La première permet de définir quel est l’élément déclencheur,

macrodroid-select-trigger

  • La deuxième permet de définir quelle(s) action(s) seront exécutées

macrodroid-add-actions

  • La troisième permet de spécifier à quelle(s) condition(s) l’élément déclencheur est à prendre en compte

macrodroid-add-constraints

  • La quatrième permet de donner un nom à la règle et de la ranger dans des familles de règles pour s’y retrouver par la suite.

macrodroid-nom-regle

Avec cette présentation en mode “wizzard”, on est pris par la main tout en ayant accès aux paramétrages assez évolués de notre téléphone. C’est plutôt rassurant sachant que ces règles peuvent déstabiliser le fonctionnement normal du smartphone…

Côté fonctionnalités MacroDroid peut déclencher des macro en fonction de plus de 45 déclencheurs. On retrouve parmi eux:

  • mode avion enclenché / désactivé
  • application ouverte / fermée
  • niveau de batteries
  • événement Bluetooth
  • jour / heure
  • Google Calendar
  • appel ou réception d’appel
  • envoi ou réception de SMS
  • réception de notification de toutes un d’une application en particulier
  • intervalle régulier
  • connexion à une borne wi-fi
  • position GPS (géolocalisation très précise)
  • connexion à une borne GSM précise (géolocalisation qui ne consomme que très peu de batterie)
  • Tag NFC
  • capteur de proximité
  • geste précis à l’écran
  • météo
  • Android Wear
  • Montre Pebble
  • une variable MacroDroid
  • un mode MacroDroid

macrodroid-calendar

Ces éléments déclencheurs peuvent à leur tour exécuter des actions. Parmi les quelques 70 actions disponibles on retrouve:

  • affichage de la notification
  • activation / désactivation du Bluetooth et connexion à un périphérique
  • active / désactive la data, la synchronisation
  • active / désactive le GPS
  • active / désactive le Wi-Fi
  • redirection des SMS
  • lance ou tue une application
  • effectue un appel
  • ouvre un site web dans le navigateur
  • effectue une requête HTTP
  • joue un son
  • enregistre via le micro
  • envoi de mail
  • envoi de SMS
  • modifie les volumes sonores du téléphone
  • synthèse vocale
  • prise de photos
  • vibration
  • contrôle multimédia
  • lancer une autre macro
  • appeler un shortcut Android
  • Android Wear
  • Montre Pebble
  • une variable MacroDroid
  • un mode MacroDroid

La possibilité d’appeler des “shortcut” lui donne accès à d’autres applications Android permettant ce genre d’appels. Cela permet par exemple à MacroDroid de faire appel à l’application ImperiHome d’Evertygo. Cela permet à tout utilisateur des 2 applications de bénéficier du meilleur des 2 mondes.

macrodroid-imperihome

Sa capacité à faire des requêtes HTTP lui donne accès à toutes les box domotiques proposant des API. On utilisera les variables de l’application pour renseigner les URL des API une vois pour toutes et on pourra les réutiliser pour effectuer un appel HTTP le moment voulu.

macrodroid-variables

Les variables peuvent être concaténées pour former une longue chaîne de caractères. C’est très pratique pour gérer les API des box.

Macrodroid-url-variable

On pourra ainsi, afin de ne pas pénaliser les batteries avec une utilisation du GPS prolongée, laisser le téléphone identifier la borne GSM sur laquelle il est connecté. S’il s’agit d’une borne préalablement recensée, le téléphone est géolocalisé dans un court rayon autour de cet émetteur. Si cette précision ne suffit pas, cela permet de lancer le GPS pour obtenir une position plus précise. Arrivé à destination ou pourra alors désactiver automatiquement le GPS tout en demandant l’ouverture du portail… Tout cela se fera de manière transparente pour vous.

Vous l’aurez bien compris les possibilités d’interactions sont très larges. Surtout si l’on rajoute les critères de conditions de déclenchements. L’application en  recense à ce jour 25 éléments parmi lesquels:

  • le niveau des batteries
  • l’état du Bluetooth
  • le jour de la semaine
  • l’heure
  • Google Calendar
  • le volume
  • les applications en cours
  • l’état du Wi-Fi
  • l’état du GPS
  • une variable MacroDroid
  • un mode MacroDroid
  • le capteur de proximité
  • la montre Pebble

Cela donne de quoi “jouer” en combinant ces éléments entre eux. Pour l’instant je n’ai pas été limité par l’application.

Elle permet de gérer des variables (booléen, entier ou chaîne de caractères) qui peuvent être modifiées manuellement ou dynamiquement pour être employées ensuite dans des actions ou des contraintes.

De même MacroDroid propose une notion de “mode”. Entièrement à votre main ces modes permettent de modéliser une information importante. Si l’on souhaite coller ce mode à son emplacement géographique on pourra créer un mode “maison”, un mode “travail” un mode “gare”. Ce mode peut alors être utilisé comme déclencheur d’actions pour permettre l’activation de l’alarme dès que le téléphone identifie que l’on quitte le mode “maison” par exemple dès que le Wi-Fi de notre maison n’est plus capté.

On peut consulter une règle après coup afin de se remémorée sont fonctionnement exact ou bien afin de la modifier. Elle est présentée avec ses différents attributs. Voici la règle qui permet de m’identifier à la maison et de réactiver le Wi-Fi. Le petit “+” permet de rajouter des critères alors que le “crayon” permet de modifier (ou supprimer) un critère déjà utilisé par la règle.

macrodroid-exemple-regle

Pour vous permettre de débuter en mettant de côté la peur de la page blanche, l’application vous propose des templates de règles que vous pouvez utiliser afin de vous lancer.  Vous aurez ensuite tout le loisir de modifier l a règle ainsi créée.

macrodroid-template

L’application est développé par Jamie, un anglais de 35 ans qui travaille sur MacroDroid depuis 2 ans sur son temps libre et pendant ses heures de transport en commun. L’application est gratuite pour une utilisation bridée à 5 règles et sans possibilité de mettre dans une règle plus d’une action à exécuter ou plus d’une condition de déclenchement. Cela permet de tester l’application et de s’en faire une idée avant de passer à la version pro.  Cette version débridée fait sauter les limitations citées précédemment et est accessible à un prix raisonnable de presque 2€. C’est un petit peu moins que le grand Tasker.

Une autre raison m’a poussé à explorer cette application: le fait qu”elle soit compatible en standard avec ma montre connectée Pebble. Il suffit que ma domotique m’envoie un message du style “Le soleil tape fort dois-je baisser les volets?” et en appuyant le bouton identifié pour envoyer un “Oui” le scénario de fermeture partiel des volets est enclenché. Toute cette communication se fait via le smartphone. C’est lui qui reçoit l’information et qui me la communique sur la montre. Via MacroDroid le bouton du haut de la montre Pebble est dynamiquement  affecté à “oui ferme les volets”.  Il suffit que je le presse pour permettre l’appel de l’API de ma box domotique. Ce même bouton physique de la Pebble sera affecté à une autre tâche dans un autre contexte…

MacroDroid est disponible sur le Google Play Store pour les appareils équipés d’au moins Android 4.0.

J’espère que ce rapide aperçu de cette application vous aura laissé entrevoir les possibilité de ce type d’outils tant pour la gestion de votre smartphone que pour l’intégration de ce dernier dans votre système domotique. C’est un sujet dont on reparlera prochainement.

15 Comments

  1. Ma pomme / Pikat said:

    Merci pour cette présentation 😉

    lundi 3 novembre 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Ce fut un plaisir!

      lundi 3 novembre 2014
      Reply
  2. enr37 said:

    j’ai malheureusement acheté tasker ! Malheureusement ? oui ! car comme tu le précises, elle n’est pas abordable par le pékin lambda. Je voulais par exemple automatiser l’ouvertre de mon portail et allumer les lumieres exterieur pour une arrivée le soir, je n’ai toujours pas réussi depuis 2 mois. Pire ? ça en fera rire certains, mais je n’ai même pas pu automatiser la coupure wifi le soir de mon téléphone 🙁 autant dire que la gestion du nfc n’est pas non plus pour demain :-(( dommage car comme tu le dis elle n’est pas complete.
    A quand des blogs qui prendront réellement les non techniciens par la main ? Les ingéss ou techniciens, et c’est très bien, sont fort en technique, en science. Mais ils leur en manque généralement une: l’empathie, faire qu’un enfant de 3 ans saurait y faire ! Utopique ? Risible ? je ne pense pas. Je suis parti d’Apple pour des raisons de vache a lait mais il faut avouer que Jobs (pas un technicien à l’origine) avait sû rendre son iphone/ipad utilisable de 3 ans a 99 ans. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas et plutôt même le contraire d’android malgrè le bien et l’affection que j’en pense…

    lundi 3 novembre 2014
    Reply
    • Johan said:

      Je pense que tu as tout à fait raison ! et en tant qu’informaticien de profession je suis confronté aussi à ce souci d’outils trop difficile à faire adopter aux utilisateurs “lambda”
      y a du boulot à faire de ce côté là c’est sûr !

      lundi 3 novembre 2014
      Reply
  3. Johan said:

    Et très bon article au passage 🙂 je m’en vais tester ça ce soir !

    lundi 3 novembre 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Merci! Tu me diras ce que tu en penses.

      lundi 3 novembre 2014
      Reply
  4. Jérémie said:

    Bonjour, très bon article.
    Le problème avec tasker, c’est qu’il n’est vraiment pas précis avec la localisation GSM. Ca marche bien à Paris Montparnasse, mais dans le 78 c’est un peu mort, surtout le long de la ligne N.
    Bonne continuation…

    lundi 3 novembre 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      N’ayant pas poussé Tasker sur ce domaine je ne saurais prédire quel sera le vainqueur de la confrontation en mode géolocalisation. tiens nous au courant de tes tests!

      lundi 3 novembre 2014
      Reply
  5. Pierre said:

    Ah oui, je vais carrément tester oui.
    c’est assez attrayant comme présentation.
    Merci

    mardi 4 novembre 2014
    Reply
  6. […] Lorsque j'ai abandonné mon iPhone 3GS vieillissant pour un Nexus 5 l'année dernière, je savais qu'avec Android de nouvelles opportunités de paramétrages s’offriraient à moi.  […]

    mardi 4 novembre 2014
    Reply
  7. Raphaël said:

    Je suis informaticien de formation et j’ai quand même toujours eu du mal avec Tasker, qui en plus ne gère pas bien les tag NFC seul (il faut une autre appli pour les écrire) alors que Macrodroid, couplé à Secure Settings et en mode root, fait tout pareil mais dans une interface beaucoup plus abordable et intuitive. Les templates sont carrément bien vus et donnent plein d’idées, les raccourcis dans la barre des tâches sont très pratiques et cerise sur la gâteau, Macrodroid est moins gourmand en ressources et a l’air (à l’air seulement, difficile d’être si catégorique en moins de 24 heures) de rendre le téléphone plus stable.
    Acheté et adopté, merci pour cet article
    Raphaël

    mardi 4 novembre 2014
    Reply
    • Johan said:

      je suis complètement d’accord
      je suis en train de le tester et je vais l’acheter, très bon prog
      merci Hervé pour la découverte!

      jeudi 6 novembre 2014
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.